PLACE TO BE

Stéphane Chapelle, fleuriste à Paris

Vous ne trouvez pas que le bouquet de fleurs s’est sacrément démocratisé, vous ? Ne soyez pas sottes, je ne veux pas dire par là que le bouquet de 15 roses est passé sous la barre des deux balles.

Non, en fait j’ai juste l’impression que les fleurs ne sont plus liées à un événement précis – un geste romantique, une envie de mettre une cartouche le soir-même, un anniversaire, une fête des mères, etc… – et que désormais, on offre, et surtout on s’offre un bouquet comme une bouteille de rosé pour l’apéro du soir.

Par exemple, moi, il y a encore quelques années, j’attendais niaisement qu’on m’en offre pour pouvoir pousser un soupir de ravissement Oooh des fleurs comme c’est charmant ; je possédais deux pauvres vases… jamais au bon format en plus.

J’étais une assistée de la fleur, une passive du bouquet, une loque de l’initiative florale. J’ai bien changé.

24

Brocante à Paris – avenue Trudaine

Salut c’est Violette. C’est à dire que je devais être à Cannes, là, tout de suite, à jouer les superficielles nocturnes. Et puis je suis finalement restée à Paris pour des raisons x et y. Enfin, surtout « y » en fait.
Je peux vous dire que je ne regrette pas du tout mon week-end forcé à la capitale, les amis, mais alors pas du tout ! A l’heure où les festivaliers rentrent à leurs hôtels, l’oeil de panda en bandoulière et l’haleine chargée des vapeurs de cocktails offerts par les marques qui rincent pendant la quinzaine, moi c’est bien simple, c’est le moment où je m’éveillais gaiement.

5h du mat’ le samedi + le dimanche, y’a pas, ça te classe ton week-end direct en forçant le respect des gens. Et puis de toute façon, Cannes c’est surfait. Ouais, non. Enfin, si. Bon, merde.
Oui oui, parce que figurez-vous qu’il y avait une brocante à Paris.

Même, c’était la brocante annuelle sur mon avenue, et donc les jolis bruits des mecs qui gueulent en installant leurs stands remplis de cadavres en plastoc et autres vieilleries d’époque 1992 ça se fait à 5h, et pas à un autre moment.
Je veux dire c’est vrai que ça aurait été con de ne pas profiter du making-off de l’animation annuelle du quartier, j’ai pour habitude de faire les choses à fond. J’ai vachement assuré.

45