HUMEURS

La charge mentale des femmes prend-elle des vacances ?

Alors que des millions de Français s’apprêtent à partir en vacances, l’Ifop et le site « Voyage avec Nous » ont souhaité savoir si les différentes tâches liées à l’organisation des voyages et au déroulement des vacances étaient réparties équitablement au sein du couple.

Cette étude montre une nette continuité dans l’inégale distribution des tâches domestiques ou parentales au détriment des femmes, et ceci alors même que leurs conjoints sont censés être plus disponibles durant cette période de l’année synonyme de détente et de repos.

Ainsi, deux femmes en couple sur trois (66%) disent en avoir fait plus que leur partenaire dans l’organisation des congés de cet été 2022, vacances durant lesquelles elles devraient, comme lors des années précédentes, assumer souvent l’essentiel du ménage, des repas ou de l’attention portée aux enfants. 

0

Arrêter de fumer avec la cigarette électronique

J’ai arrêté de fumer le 30 octobre dernier, il y a un peu plus de 3 mois. Je ne pensais jamais pouvoir écrire cette phrase un jour. Comme beaucoup de gens, j’ai une béquille : la cigarette électronique. C’est compliqué de se séparer de sa meilleure ennemie après 30 ans passés ensemble. Les moments de joie, de fête, de tristesse, les parties de cartes jusqu’au bout de la nuit, les clopes secrètes de l’adolescence, toute une vie.

Je n’ai jamais eu vraiment envie d’arrêter de fumer, d’ailleurs je n’avais jamais réellement essayé. J’aimais ça.
Il y a eu un déclic, couplé à la volonté. Je passais la soirée chez une amie à Paris, je dormais chez elle, j’ai sorti de mon sac mon tee-shirt de nuit (celui avec Snoopy délavé par les années). Une odeur de clope froide dégueulasse m’a donné un grand sentiment de honte. Et de dégoût.

Dans un univers feutré et non fumeur (mon amie a arrêté il y a deux ans grâce à la cigarette électronique), mon addiction m’a sauté au visage. J’ai pensé, plus fort que d’habitude : il fallait que ça s’arrête.
Le lendemain matin, alors qu’on discutait devant nos cafés, elle m’a dit, d’un air inquiet, tu as vraiment la voix très éraillée, fais gaffe quand même. J’ai répondu que je savais.

2

Midlife Crisis

Je me faisais la réflexion l’autre jour – en fait c’est faux, je me fais la réflexion très souvent en ce moment et pas que « l’autre jour », et j’en discute pas mal avec mes copines -, du coup oubliez ce début de phrase (ça commence fort) – , alors voilà, je suis en pleine Midlife crisis.

Mais pas de façon négative, pas comme on l’entend en général, pas comme on le lit sous forme d’article à la con dans les magazines féminins. Ma petite crise va dans le bon sens, dans mon bon sens, dans le sens inverse de mes angoisses, mes névroses. C’est tout petit, c’est encore à l’état embryonnaire, mais la pleine conscience du temps qui passe me force chaque jour à aller à l’encontre de ma nature. Bien trop complexe pour être évoquée ici. 

La dernière fois que j’ai laissé mes pensées divaguer sur le sujet c’était sur mon transat en Tunisie (c’était ça ou faire le jeu de l’apéro au bord de la piscine <= NO WAY), c’est parti d’un constat hyper superficiel concernant mon bronzage qui, malgré l’application religieuse et consciencieuse de crèmes 50+ toutes les heures, était assez dingue. Au bout de trois jours j’étais black, il doit y avoir un micro-climat de la cagole là-bas, je vois pas autrement.

35