Saturday Night Fever

    

J’ai un peu réalisé un rêve de gamine samedi dernier, puisque j’ai gentiment été invitée par Nissan à l’Opéra Garnier pour visiter ses coulisses dans un premier temps, et assister à un ballet dans la foulée.
Comme beaucoup de petites filles de ma génération, j’ai enquillé pas mal d’années de danse classique, lu beaucoup de livres consacrés à ce sujet, vénéré Claude Bessy, visionné pas mal de reportages sur la discipline de fer qui règne là-bas, etc…
Il y a quelques années, j’avais vu « La Belle au Bois Dormant » à l’Opéra Bastille avec Manuel Legris et Aurélie Dupont, mais si l’acoustique était absolument démente, j’étais sortie de là un peu frustrée. Comme dirait la poétesse Cindy Sander « Bastille c’est Bastille, Garnier c’est Garnier !« 

Samedi, l’émotion était palpable lors de la visite guidée des coulisses de Garnier. Les yeux grand ouverts et le coeur battant la chamade, j’ai vécu un moment unique. De ceux qu’on n’oublie jamais, assurément.
Conçu par Charles Garnier, l’Opéra est un chef-d’œuvre d’architecture théâtrale de la fin du XIXème siècle. Au début de la visite, on est impressionné par le faste et l’abondance de ses décors et le jeu des lumières. C’est un des plus beaux endroits que j’aie pu visiter à Paris ; je crois que l’atmosphère y est pour beaucoup, tant on a l’impression que le lieu regorge de secrets.

Je ne vais pas vous faire l’explication de texte…

– du plafond de la salle de spectacle peint par Chagall,
– de la loge n°5 – celle du fameux fantôme de l’Opéra, immortalisé par Gaston Leroux,
– des salons de la lune et du soleil, aux plafonds ornés de salamandres,
– de la scène, inclinée à 5%, où j’ai pu poser les pieds 30 minutes avant le début du ballet (émotion les gars, émotion !)(j’ai failli faire un pas de bourrée de joie),
– du foyer de la danse, situé juste derrière la scène, où deux danseuses s’échauffaient avant d’entrer sur scène quelques minutes plus tard,
– ni de la salle des cabestans (l’ancienne salle des machines).

parce que, déjà, je ne me souviens plus de toutes les anecdotes livrées sur le ton de la confidence, et puis on sait bien qu’au-delà de trois lignes d’écriture vous décrochez – surtout quand y’a pas de photos de shoes ou de vernis pailleté.

Je ne saurais trop expliquer pourquoi, même en rédigeant ces lignes 24h plus tard, j’ai le coeur serré par l’émotion. Je n’étais pas spécialement la plus brillante des élèves de mon cours de danse et je n’ai jamais voulu être petit rat – si ça se trouve je suis la réincarnation contemporaine 2.0 de Pietragalla (comment ça elle est pas morte ?).

Bref, en début de soirée j’ai assisté à la représentation de « La fille mal gardée » qui est considéré comme l’un des sommets de la pantomime et de la danse, et qui avait été interprété par la grande Anna Pavlova en 1910.
Plus ancien ballet d’action connu du répertoire français, c’est aussi le premier ballet moderne. Créé quelques jours seulement avant la Révolution française, on y trouve de l’humour, de la tendresse et aussi plein de gaieté.
J’aurais préféré un truc plus dramatique où les danseuses portent le tutu bien raide, car il est toujours beaucoup plus compliqué d’amuser les gens que de les faire chialer (je suis plutôt bon public quand il s’agit de verser ma larmichette), mais je suis sortie de l’Opéra le sourire aux lèvres ce soir-là, malgré le vent glacé de juin/novembre.

(Pardon my pavé)

Catégories PLACE TO BE

36 commentaires

  1. Tasha dit :

    Il faut que je regarde si la visite est ouverte au public pour ma danseuse et moi….Quelle veinarde tu es quand même toi!!!
    ;-)

  2. lilli de... dit :

    J’ai eu l’occasion d’assister à un ballet là-bas et c’est absolument magnifique!!

  3. poupoupinette dit :

    Les fauteuils ont l’air aussi confortables qu’ils sont cramoisis…dit la faignante qui se verrait bien dans le corps du ballet à interpréter la fille (celle qui est mal gardée). Mais se rend compte que finalement, c’est un chemin trop aride pour elle. Et que le fauteuil, c’est plus stable, en fait.

  4. Manu M dit :

    J’y suis allé l’an passé, pour ma part j’avais été impressionné par la profondeur de la scène et l’escalier central évidemment. Suis en surveillance là donc chuuuuuuuuut.
    La bise

  5. bibiche dit :

    je comprends ton émotion et je vais pas virer ma cuti pourtoi, mais tes photos sont très belles. Et tu sais quoi Violette ? je rêvais pour ma part d’aller écouter un jour les 4 saisons de Vivaldi, les yeux fermés… Ben ce soir, ce sera chose faite, à la Madeleine !!!! Putain de merde je vais jamais réussir à me concentrer au bureau (déjà les autres jours c’est pas gagné alors là…), j’te laisse je vais prendre un café.

  6. caro dit :

    elles sont belles tes photos, j’adore celle de la fresque de chagall…

  7. ... dit :

    Ahhhh Chagall !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    Ahhhhh Aurélie Dupont !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Ahhhhhhhhh la frustration de n’avoir jamais fait de danse classique……..
    C’est très beau ! Très !

  8. C’est un bel opéra, décrit par un beau texte, illustré par de belles photos, avec de l’émotion. C’est un dur lundi, rempli de fatigue, ton texte m’a apaisée. Merci Violette.

  9. Wafa dit :

    ça devait être magique. Je garde un merveilleux souvenir de la première fois où je suis allée à l’Opéra avec ma marraine lorsque j’étais petite.

  10. Carlouche dit :

    Laaa claaaasse!

  11. Violette dit :

    Tasha : Je crois que c’est possible en groupe, la visite des coulisses. renseigne-toi, c’est vraiment magique !

    lilli de… : Tu as vu quoi ?

    poupoupinette : Je crois qu’à 24 ans, c’est trop tard pour toi malheureusement.

    Manu M : Bon courage pour la surveilance (c’est chiant me dit Nounours !).

    bibiche : Oooh la chance ! Je comprends que tu sois au taquet. Enjoy !

    caro : Merci, mais perso je ne suis pas fan. Mon objectif n’est pas fait pour les intérieurs feutrés, malheureusement :-/

    … : Ahhhhhhhhh il n’est pas trop tard !!

    Malou Cheveux Courts : Merci ;-)

  12. Camille dit :

    Bon bon bon.
    Je suis super jalouse, là par contre, je suis obligée de le crier haut et fort.
    J’y suis allée jeudi dernier, même si La fille mal Gardée n’est pas vraiment mon ballet préféré (trop de théâtre à mon goût), c’était M. Ould Braham qui dansait, et c’était parfait!

    Je crois que je pleure à chaque fois que je vais à Garnier en fait.

    Essaie d’aller voir la Sylphide la prochaine saison, c’est un ballet blanc dramatique à Garnier, à mon avis niveau émotion, il va y avoir de quoi faire!

    (Par contre, euh, pourquoi Nissan?)

  13. Solexine dit :

    Contente pour toi, tu as l’air encore toute vibrante ;-) ! Je ne suis pas fan de l’architecture de garnier ( trop chargé à mon goùt, à part le plafond de Chagall qui est superbe ), ni de danse classique (je préfère le contemporain), mais j’adorerais visiter toutes les parties immergées de l’iceberg, coulisses, cintres, machineries, souterrains, salles de travail des danseurs, et même le fameux réservoir géant qui serait en dessous, bref , tout ce qui a forgé les légendes de l’Opéra, et qui a alimenté les Bibliothèques Rose et Verte et les feuilletons télé de mon enfance (même si on n’avait pas la télé ! ). Comme certaines modes persistent avec les générations, j’ai eu l’occasion il y a quelques années de faire visiter « La Grande Maison » à ma nièce de passage à Paris , qui était aussi dans sa période-brève- danse classique, et je lui avais offert le DVD de « L’âge heureux », le feuilleton qui cartonnait à la télé dans mon enfance, avec Delphine Desyeux et Claude Bessy je crois…mais je pense que tu es trop petite pour connaître, lol. J’en avais profité pour me faire un shoot de nostalgie, je carbure pas mal à ça, en fait. (Pardon my pavé aussi)

  14. Solexine dit :

    D’ailleurs, j’ai relu « Le fantôme de l’Opéra » il y a 3 ou 4 ans, c’était vraiment bien en fait. Bon j’arrête.

  15. Violette dit :

    Camille : Je suis d’accord, trop de théâtre à mon goût, mais bon. C’est bien quand même. (je suis de bonne humeur de matin, j’aime tout)

    Solexine : Tu sais que j’ai vu le réservoir d’eau qui est tout en dessous de l’Opéra ! Il n’est pas géant, mais c’est vrai que c’est étrange cette histoire. J’ai toujours pensé que c’était une légende.

  16. wilfing machine dit :

    grunffff… (soupir de jalousie)
    Moi j’aurais rêvé d’y voir danser Sylvie Guillem, elle me fascine à un point que je peux difficilement expliquer, c’est un truc quasiment « animal », elle m’hypnotise littéralement. Et pourtant, je suis pas du tout une adepte de danse classique d’habitude.
    En tout cas, je comprends bien ton émotion dans un endroit pareil !

  17. Superbe récit, jolies photos! Moi aussi j’ai fait de la danse et ça fait partie des choses qui me touchent beaucoup également!
    J’aimerais beaucoup avoir la chance de faire cette visite!

  18. Cilaïne dit :

    Siouperbe ! J’y ai été invitée il y a quelques mois pour …….un concert de Julien Clerc ! …. Genial décallage de la salle chantant à l’unisson « Ma préférence » dans ce lieu magique. Maintenant je guette la programmation de ballets pour y emmener ma poulette danseuse.
    (à tous les coups tu fais ma journée avec tes « Pardon my…. » !)

  19. Solexine dit :

    En fait, c’est Garnier qui avait conçu les cuves pour lester la partie « creuse » de l’édifice c.a.d la scène et les cintres je pense ? Ils ont dû te le dire pendant la visite, tu as trop de la chance de l’avoir vu ! En fait, dans la « légende » (urbaine ), on l’a longtemps confondu avec la fameuse « Grange Batelière », la rivière souterraine qui passe à proximité, juste en dessous du Printemps Haussmann en fait, et qui s’est transformée en égoût peu à peu; en fait, je me demande si je ne préférais pas la légende, plutôt que cette histoire d’ingénierie technique de cuves, même si c’est énorme comme idée…

  20. Covima dit :

    Quelle chance ! Un des endroits de Paris que je rêve de visiter vraiment, coulisses comprises… J’ai bien aimé ce pavé, moi, avec un ton différent de d’habitude, qui me plaît bien.

  21. Anna dit :

    Je t’ai maudit ! Je te maudis. Je te maudirai.

  22. Anna dit :

    (je suis le Fracis Cabrel de l’envie)

  23. Anneso dit :

    « Les jours heureux »: quel souvenir!
    (avec Belle et Sébastien…)

  24. Anneso dit :

    « l’âge heureux  » plutôt,enfin je sais plus: l’histoire des 2 petits rats qui vont visiter les toits en cachette et il y en avait une qui se cassait la jambe: intensité dramatique maximale pour moi quand javais 8 ans!

  25. Agathe dit :

    Juste un de mes plus grands rêves d’aller là bas… (je verse presque une petite larmichette en voyant tes photos ;) )

  26. Violette dit :

    Cilaïne : Ah ouais, ça devait donner (y’avait Mélissa ?).

    Solexine : Alors, ils nous ont expliqué que ce n’est ni une rivière, ni des égoûts contrairement à ce que les gens pensent. C’est une petite réserve d’eau.

    Anna : Car l’amour est partout où tu regardes…

    Anneso : Je ne me souviens pas de ce truc « … heureux », ça date de quand ? (je n’ai que 24 ans)

  27. muondo dit :

    c’est superbe, le lieu est magique!

  28. shalima dit :

    Jalousiiiiiie ! Non pas de la visite, parce que j’ai eu la chance de faire la même il y a deux ans, mais pour le ballet… je n’en ai encore jamais vu aucun à Garnier, frustratioooon !
    Et tu peux parler tant que tu veux de danse, moi je décroche jamais. Surtout avec d’aussi belles photos (je n’avais pas eu le droit de les publier sur mon blog, débile n’est-il pas ?)
    (ah et pardon my pub, mais l’âge heureux, c’est ça : http://www.mercipourlechocolat.fr/2009/06/12/cine-club-korrigans-age-heureux/)
    (voilà, c’est tout) (bisous)

  29. marianne b. dit :

    Quel joli post !

  30. Marie-Genève dit :

    J’ai eu la chance de visiter Garnier il y a 10 ans environ du dernier sous-sol à la rotonde tout en haut, en visite tout à fait privée avec un ami qui y était régisseur. 4 heures d’escalier, de montées, de descentes, de couloirs, de portes dérobées. c’était un ler janvier et nous étions presque seuls dans le théâtre. Un souvenir magnifique. Et j’y ai aussi vu des ballets.
    Ensuite j’ai eu la chance de travailler à l’opéra de Genève où j’ai pu assister à plein de spectacles, voire fonctionner la machinerie du haut (les cintres) et celle du bas (les ponts). Souvenirs encore.
    Sweet dreams

  31. Je ne suis qu’amour quand je vais voir un ballet. Ensuite je ne parle pas pendant deux jours, je danse dans ma tête. Je te comprends…

  32. Cilaïne dit :

    Nan, je ne crois pas qu’il y avait celle aux seins tout pointus…
    Mais si tu veux un shoot du Palais Garnier dépaysant, c’est retransmis ce soir 23h00 sur France 3…dingue le hasard !

  33. Ln dit :

    c’est un article brillant ! / quelle chance d’abord / quelles belles photos /
    p.s/ si c’est plus compliqué d’amuser les gens que de les faire chialer: je me suis bien marrée et j’ai été émue

  34. Ln dit :

    nan mais le pas de bourrée de joie et Pietragalla!! mouahah!

  35. Margaux dit :

    Je me souviens aussi de cette soirée comme si c’était hier….

    Après avoir relu ton article, il m’a profondément touché.

    Belle journée Violette, bises.
    M.

Laisser un commentaire

Combien font ? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.