JE SAIS PAS

Des cadeaux idéaux !

Je discutais l’autre jour, avec une amie, « des cadeaux qui font toujours plaisir ». C’était la veille de son anniversaire, et elle se demandait – le regard brillant – ce que son mari allait lui offrir. Ce dernier est un modèle du genre ; il arrive à trouver LE truc à chaque fois (même après 15 ans de mariage)(elle a bien fait de l’épouser).

Je me suis dit que je ferais bien une petite liste, non exhaustive bien entendu, de cadeaux qui font mouche. Simples, basiques ou originaux qu’importe, pourvu qu’on ait le frisson en déchirant fébrilement le papier. N’hésitez pas à ajouter les vôtres, de cadeaux idéaux, dans les commentaires. Il suffira ensuite de laisser cette page ouverte À VIE sur l’ordinateur familial.

N’importe quoi provenant de chez Diptyque.

Une bougie, un diffuseur, un lait parfumé… la maison de parfums a un taux de désirabilité affolant chez toutes les femmes de mon entourage.

Une paire de Patricia Blanchet.

Escarpins, paillettes, boots, etc… Souvent copiée, jamais égalée, Patricia est la queen incontestable de la chaussure remarquable. Je connais même des personnes qui ont la collectionnite aigüe (<=suivez mon regard).

Un vol en montgolfière.

C’est cette même amie qui m’a soufflé l’idée, me confiant que c’était un de ses rêves secrets.
J’avoue qu’en y réfléchissant, je pense que c’est un merveilleux cadeau à faire à une femme : la quiétude de la nacelle, les paysages à couper le souffle, les étoiles dans les yeux, en voilà une expérience jolie qui marque pour la vie !

Un bijou Pascale Monvoisin.

Toute les collections de bijoux bohème de la créatrice me font chavirer (et je ne crois pas être la seule dans ce cas). Précieux, cool et originaux, ils sont beaucoup trop choux ces bijoux (coucou hibou !)(?).

Une journée « papouilles ».

Qui ne rêve pas de lâcher prise pendant une journée entière, dans un spa, un institut luxueux, où des mains expertes vous masseraient des pieds à la tête avec des huiles délicates. Vos paupières seraient lourdes, vous vous endormirez dans la béatitude la plus totale, un léger filet de bave s’échappant de votre bouche délicate. Quel bonheur ça serait hein ?

Des cours d’œnologie.

Parce que je connais plein de femmes qui sont frustrées quand, au restaurant, le sommelier fait invariablement goûter le vin à Monsieur alors qu’elles en connaissent un sacré rayon niveau caudalies !

Une (grosse) carte cadeau Sézane.

La marque qui provoque le plus l’hystérie lors de la sortie de chaque nouvelle collection ? Sézane, n’en déplaise à quelques grincheux ! Alors un bon d’achat glissé dans une mystérieuse enveloppe, c’est le bingo assuré. On s’en fichera même carrément que l’offrant ne se soit pas creusé la tête plus que ça, oui on s’en fichera carrément.

Des fleurs toute l’année.

Un intérieur fleuri en continu, pour le plaisir des yeux (et du nez !)(et de la photo IG !), voilà qui fait rêver.
L’abonnement floral est en plein essor ; on pense notamment à Bergamotte, Pampa, Bloom’s ou Monsieur Marguerite, spécialistes du service.

Voilà, je vous laisse compléter cette liste à l’envi. Bonne journée & des baisers !

19

En vrac (7)

L’autre jour, j’ai rangé ma chambre. Un évènement si surnaturel que, forcément, j’ai été obligée de l’immortaliser. Ma petite éclipse à moi, mon moment de grâce ménagère, mon aurore boréale, mon Marie Kondo statement…
Une petite partie du concept sur votre écran 👆

Tapis Bouchérouite Les petits bohèmes (sinon, il y en a des milliers sur etsy ) // Paniers Cyrillus, Jamini et acheté sur le marché // Coussins CSAO et Cyrillus // Jeté en fausse fourrure Ikea // Fauteuil chiné // Vase cactus AM. PM // Petits vases H&M

14

Wishes !

HELLO LA JEUNESSE !

Je vous souhaite à toutes, du fond du coeur, une belle année ! J’espère que 2019 sera douce, excitante et bienveillante avec vous.

A part ça, comme je l’ai déjà écrit ici, je n’aime pas du tout janvier, je déteste la page blanche. Et celle à noircir durant ce mois interminable m’angoisse toujours un peu. Oui, il y a la galette, mais je n’ai jamais la fève et j’ai accumulé beaucoup trop de gras durant la Noël pour faire, comme il se doit, sa fête à la frangipane.

Noël qui, justement, n’a pas été super funky pour nous puisque c’était une année sans enfants. Certes, c’est moins douloureux quand ils sont plus grands et il y a des choses plus graves dans la vie (un ongle écaillé, un sac désiré sold out, un problème d’algorithme sur instagram, etc…) , mais c’est toujours un moment un peu tristoune, malgré les poulardes et les sangliers déversés sur la table décorée.
Je crois que dans deux ans on reprendra la tangente, exactement comme on l’avait fait en 2016 dans le sud marocain.

32