ETUDES SOCIOLOGIQUES

Snobisme aquatique

Amis dauphins. Sachez que, jusqu’à récemment, je ne comprenais pas comment on pouvait décemment dépenser 1/4 de smic dans deux petits bouts de polyamide et d’élasthanne (on comprend pourquoi les nudistes sont blindés et pourquoi la plage textile est désormais remplie de gens à la limite de la banqueroute).
Et puis, en 2010, la marque Eres m’avait gentiment offert un maillot – que j’avais choisi d’une seule pièce parce que même si on se croirait au sauna quand on le porte sous les tropiques, j’imaginais que mes premiers pas dans le luxe de bain devaient passer par là.

21

Ta mère elle chausse du 38

Je vous ai pas raconté, mais il se passe des choses étranges. Je vous dis.

Alors que j’ai galéré toute mon adolescence pour que ma mère me prête (donne ?) des trucs de sa penderie, voilà que j’ai eu droit à un revirement de situation l’autre fois en campanule, là où l’air est frais et qu’on dîne à 19h.
C’est vrai qu’à 14 ans j’essayais désespérement de lui chouraver un ou deux carrés Hermès pour aller au collège – j’étais BCBG mais pas Néo comme on dit maintenant dès qu’on sort avec une pièce au coloris bordeaux, non, pour vous donner une idée j’assortissais mes polos Lacoste à mes chaussettes Burlington (ne dites rien, je sais) – bref elle ne voulait pas trop, de peur que je leur colle du stylo-plume dessus. Alors que les pressing existait DEJA en province ! Elle faisait bien des manières, la daronne.

49

Dissipation

Maison Georgette x Monoprix
Coussin étoile, 10€
Coussin rectangulaire (50×30 cm), 20€

26