novembre, 2010

Lou-la-pupute

L’autre fois que Cyclamen m’aperçut pour la première fois avec ma nouveauté capillaire, elle s’écria « Oh, c’est trop moche ta frange ! » Merci, hein.
Heureusement, j’étais plutôt de bonne humeur ce soir-là, et c’est avec un sourire las que j’accueillis son méchant verdict. Puis, elle précisa sa pensée : « Pourquoi t’as pas fait une frange en biais comme Lou (c’est sa copine un peu pupute) ? »
J’ai demandé ce qu’était exactement que ce concept étrange de frange en biais. Elle m’expliqua que c’était une sorte de grande mèche qui tombait sur un oeil et faisait trop classe.

« Je m’excuse« , j’ai répondu, « mais déjà je vois pas comment Lou-la-pupute serait devenue classe en un clin d’oeil. Et puis surtout, j’ai pas envie de raquer pour des lunettes d’hypermétrope à cause d’une mèche un peu vulgaire.« 

23

Sublime Energy

Cette fois, les copains, ce n’est pas moi qui m’y colle à jouer les rats de labo, mais ma mère. Et oui, celle-là même qui me murmure de façon assez régulière, au téléphone : « Dis, t’aurais pas des crèmes ?« . Elle croit que je suis démonstratrice Marionnaud depuis 4 ans ; je ne veux pas briser ses rêves maintenant. Je veux dire, il m’est impossible de lui avouer que je suis toujours en période d’essai cosmétologique.

Donc, pour tester la nouvelle gamme ROC Sublime Energy pour les yeux, c’est elle qui a fait le test pendant plus d’un mois. Produits destinés à pulvériser le trio infernal cernes, poches et rides chez la femme de plus de 40 ans, j’étais donc hors circuit (sauf pour les cernes, on est bien d’accord). Ouais, ok les poches aussi, mais seulement les lendemains de cuite qui déchantent légèrement…

24

Pompéi, Monoprix, olives

Ben alors, gamine, quoi de neuf depuis dimanche soir où je vous laissais avec ma frange en avant-première blogosphérique ?
Vous allez voir que dernièrement, ma vie n’est faite que d’interrogations, de dilemmes et que finalement, mes doutes du cheveu sont loin derrière moi. Il faut dire que je maîtrise le lissage de manière christique. Ma prof du catéchisme de quand j’ai failli m’appeler Nadège aurait été fière de moi.

Donc, dimanche en sortant d’un brunch arrosé de pain perdu et ponctué d’un brainstorm acharné pour discuter de comment je vais me putain de déguiser sur la thématique 80’s (j’ai trouvé, mais je te dis pas), je me suis retrouvée face à cette étrange sculpture.
Est-ce de l’art ? Sont-ce deux caddies figés par une sorte de remake de Pompéi alors qu’ils s’aimaient en secret ? Serait-ce Miqueline qui sévirait aussi dans un autre arrondissement ?

29