TRAVAILLER C’EST TROP DUR

La (presque) nonchalance

sac vanessa bruno lin paillettes

Et bien bravo !! Je me rends compte que je suis partie en vacances sans vous dire au revoir. Alors bonjour (on se rattrape comme on peut) !

Mon fidèle compagnon estival, en lin et paillettes, me suit depuis l’an dernier. Je me suis dit qu’accompagné de deux petites robes légères, sur la photo, ça ferait « trop stylé« … vous verriez ma penderie de vacances en vrai (ah ah ah !)…

39

L’amour existe encore

little marcel 8

COUCOU. Comme l’année dernière, j’ai participé à la petite parenthèse enchantée organisée par Little Marcel, tout là-bas dans la lointaine Camargue.
Un voyage de presse où Lynda et Eric, les créateurs de la marque, nous embarque en catamaran – après nous avoir montré les pièces de la prochaine saison – pour une journée en enfer sur la plage de l’espiguette.
Au programme bronzage, thon à la plancha, rosé (L’ABUS D’ALCOOL SOUS LE CAGNARD EST DANGEREUX POUR LA SANTE BUCCO-DENTAIRE), jet ski, papotins avec les rédactrices de mode (qui débinent encore plus que dans la bloguerie), jobi joba et matage des Monsieurs de la Redoute sur la plage voisine…

A chaque fois, on revient de ces deux jours avec le même avis sur la question : ces gens-là ont une jolie âme (Lynda et Eric, pour les nudistes on sait pas) et les rédactrices de mode (les vraies, pas les blogueuses) sont toutes bien tankées.
Du coup, on en prend de la graine pour, à notre tour, devenir des personnes bonnes – sens propre + sens figuré => y’a du taf.

Bon, je ne suis pas très prolixe aujourd’hui, mais ma choupie de 9 ans a une angine, et comme à chaque fois qu’elle est malade elle devient caline, je profite de cette journée bisous/Advil loin des internets, au milieu des microbes. Comme dirait Céline D., L’amour existe encore. Quelle visionnaire, celle-ci !

39

Au Revoir Président !

la valise des vacances

Chers amis, c’était pour vous dire que la semaine prochaine je ne serai (pas trop) là. Oui, car comme je dis toujours « Quand vient le temps des vacances, vive la nonchalance« .
Je pars pour des congés sportifs – option incrustation sur transat – à Djerba.

Bon, vous le voyez que pour de vrai ça va pas être l’hyperactivité. Mais, en même temps, j’ai besoin de me reposer avant d’affronter la Thaïlande le mois prochain avec Caro, qui déborde tellement d’énergie avec ses petits 28 ans. Pour sûr qu’elle va vouloir qu’on grimpe sur la Grande Muraille (elle me fatigue d’avance).
Donc, revenons-en à la semaine prochaine. Peut-être il y aura des petits coucous par ici. Peut-être pas. Inch’Allah, comme on dit là-bas (je suis bilingue pays du Maghreb).

34