J’ai fait un Katie Holmes.

cuir maje

Ça va pas très fort. Mercredi dernier j’ai fait un Katie Holmes. J’ai enfilé un jean de Nounours.

Je sais que je suis en retard de 5 ans et que ça fait des jambonneaux dignes de la foire au gras, mais que voulez-vous, je trouve ça encore plus sexy que la fois où mon fiancé de 3ème (Pascal) m’avait prêté sa gourmette en argent.

Pascal l’avait récupérée avec une telle ardeur quand il m’avait larguée – la classe -, que j’avais alors naïvement pensé que c’était sûrement un bijou de famille qu’on se transmet de génération en génération. Ou bien carrément du Van Cleef.

Il s’avère que pas du tout, la gourmette de Pascal provenait de l’unique bijouterie de la ville de Province où nous étions collégiens ; celle-là même où on te vend indifféremment le carillon de la cuisine, le radio-réveil, la timbale de baptême ou la médaille double avec les deux coeurs brisés (plaqué or) qui se détachent.
Quel blaireau.
La suite … « J’ai fait un Katie Holmes. »

39

Café Lomi

café lomi

« Il a un petit côté Brooklyn, ce troquet« , a dit Nounours (globe-trotteur) en entrant au Café Lomi.
Il a pas tort, Nounours globe-trotteur, et c’est d’autant plus troublant qu’on ne s’attend pas à trouver un tel endroit au beau milieu de la Goutte-d’Or (brrrr, le quartier qui fait PEUR) dans le 18ème arrondissement de Paris.

En franchissant le pas de ce petit havre de paix, rempli de gens discrets absorbés par leurs MacBook Air, on est accueillis par une odeur de café fraîchement moulu. Le Café Lomi c’est d’abord un torréfacteur artisanal dédié aux professionnels de l’hôtellerie et de la restauration.

Depuis septembre 2012, c’est aussi un café qui propose aux particuliers des grands crus en provenance du Rwanda, du Brésil et d’Indonésie torréfiés juste derrière vous, par Paul (choupi), un expert australien.

Comme ça, ça fait savant et compliqué, mais pour de vrai ça donne des cappucinos avec des dessins dessus – le top pour se la raconter sur Instagram – mais aussi des pâtisseries qui sortent tout juste du four. Et notamment des scones au chocolat qu’on nous a décrits comme déments (j’avais mangé un burger deux heures avant, je ne peux pas gérer autant de plaisirs interdits dans une seule journée)(je suis Cancer).

La suite … « Café Lomi »

26

Vernis : Une seule nuance de grey

vernis gris

La dernière fois, dans un grand moment de lucidité, je vous disais qu’à part le rouge et ses déclinaisons, toutes les autres couleurs posées sur les ongles faisaient des mains chelous. Rassurez-vous, je n’ai pas vraiment changé d’avis. Mais aujourd’hui, j’aimerais bémoler mon propos si vous le voulez bien.

Afin de ne pas nous éparpiller, prenons donc l’exemple du gris – couleur ongulaire phare de l’hiver. En effet, j’ai réalisé que plus le gris était foncé plus chelou était la main, surtout en hiver.

J’explique ! Quand vient le temps du débronzage, les mains commencent à prendre cette jolie teinte lavabo que nous aimons toutes.

C’est alors qu’il faut y aller mollo dans la nuance des couleurs froides que vous choisissez de poser sur vos ongles, ceci afin que le contraste mains blafardes/vernis ne fasse pas de vous une sorte de fashion vampire. Do you understand my postulat ?
La suite … « Vernis : Une seule nuance de grey »

37

Mais toujours le poing levé

sweat shirt chafouine

Ne niez pas ! Il vous est sûrement déjà arrivé, le lundi matin juste avant de partir au bureau retrouver chef-relou et collègue-niaise sous la pluie battante, de dire à votre conjoint : « Oh la la, je suis chafouine moi, aujourd’hui…« .

Tout cela est bien légitime – moi-même, c’est pas pour rien que mes ex-copains du travail me surnommait « Chonchon » (diminutif de ronchon) – oui mais voilà, on se trompait complètement sur la signification du « Chafouin ».

Nous avions déjà évoqué cette méprise dans de récents commentaires, mais il m’a semblé judicieux (j’ai fait de l’escrime à l’école primaire) de revenir aujourd’hui sur ce problème récurrent : n’est pas toujours chafouin celui qui l’eut crû.
La suite … « Mais toujours le poing levé »

212

Rose musquée

rose musquee weleda

Le saviez-vous ? Pendant longtemps j’ai pensé que Weleda ne proposait que des produits pour soigner les bobos ou assouplir les mains sèches (je schématise pour les besoins narratifs), alors que pas du tout, en fait.

Afin que je ne m’enfonce pas dans cette méprise totale jusqu’à la fin de mes jours, la marque m’a envoyé deux produits de la gamme Rose musquée bio. Des soins qui stimulent les fonctions régénératrices de la peau et diminuent les rides d’expression.

Le fluide lissant a une consistance parfaite pour la saison : ni trop fluide (il ne fait plus 35°c), ni trop riche (mais il ne fait pas encore -12°c), il fond très rapidement et laisse la peau super souple. En plus, si vous aimez tout particulièrement l’odeur de la rose, foncez !
Prix : 17€
La suite … « Rose musquée »

25

Ma collection de chaussures bizarres

boots sam edelman

Salut. J’ai un sérieux problème avec la mode de cet automne-hiver : je n’ai quasiment envie de rien.
Pourtant ce n’est pas faute d’essayer. Je rentre dans les boutiques dans un état second, au taquet pour faire fumer les cyprès bancaires qui me permettraient d’oublier ce gros bouton (souvenez-vous)(et oui, il est encore là CE BATARD DE TEUPU).

A priori, j’aurais dû me régaler de toutes ces déclinaisons noires et grises du moment – vous me connaissez, je ne suis pas vraiment l’arc-en-ciel blogosphérique – mais que nenni. Cette maudite impression de déjà-vu me chafouine.

Mais heureusement que pour la déconne pédestre on peut encore compter sur certaines marques. Des chelou shoes qui ne feront pas l’unanimité, oui (non ?). Mais comme je dis toujours, « Chaussure osée, gaieté des pieds ». N’oubliez jamais ça.

Bottines Maloles – Alex Tapestry Suede Grey
Boots Atelier Mercadal
Boots frangées Sam Edelman

25