LOVE ACTUALLY

Such a perfect day

tutu la redoute

Je n’avais jamais autant pleuré à un mariage que samedi dernier. D’ailleurs, je n’avais jamais pleuré à un mariage avant (les enterrements suffisent amplement à nous vider les voies lacrymales n’est-il point ?).

Je ne sais pas si c’est ce lien tout particulier qui me lie à l’un des mariés (24 ans d’amitié, des années de colocation, des fous rires partagés, des câlins pour se consoler, des chorés sur Madonna, des vacances au bout du monde, des soirées pyjamas, des pétards échangés, des dancefloors piétinés, La Boum vautrés dans le canapé, le désert jordanien, des jeux de mots pourris, des pleurs partagés …), ou bien la conscience de participer à une des grandes avancées sociales de la décennie, mais ce mariage n’était pas que gai. Il était surtout empli d’émotion.

49

Pique-nique

Hier, on a pique-niqué avec ma copine Lynette et nos enfants. J’ai été très étonnée de constater que nous n’étions pas les seules à avoir eu cette idée géniale ; je veux dire les gens ne peuvent pas aller au cinéma le dimanche ?
Quand elle m’a vue débarquer avec mes chaussures rouges, Lynette elle a fait une sorte de moquerie du genre « ah ah l’autre qui déboule avec des talons pour un pique-nique !? » (je crois qu’elle est jalouse).
Bref, pour ne pas la gêner plus que ça j’ai jeté mes Patricia Blanchet dans l’herbe et j’ai profité du calme du parc de la Villette les pieds nus.

25

Montmartre, par procuration

A côté du manège qui est en bas du Sacré-Coeur, il y a toujours un vieux monsieur qui donne du pain aux pigeons montmartrois. Si ça se trouve c’est Jean-Jacques Goldman déguisé.

27