GIVE ME THE NIGHT

Ne fais pas comme Loiseau (malheureux !)

L’autre fois j’ai allé dans un event tout bizarre.
Il fallait cuisiner avec des Corn Flakes. Sans complexe.

Ah ça, on peut dire que c’est glamour à première vue. A deuxième aussi. Et toutes les suivantes itou. En bref, c’est la hype du moment qu’il paraît.
Déjà, un Chef était présent. C’est pas des histoires qu’ils ont tous le melon, les cuistos de haute confession. Non, non, ce sont des Divas. Moi j’aime bien. Ca c’est parce que j’ai perdu toute spontanéité sur ce blog. Du coup, je comprends mieux les people…

Donc, le monsieur en toque, il fait la genèse de où qu’il a bossé, genre que des étoilés Michelin. Ca name-dropper grave : qui d’un Ducasse, qui d’un Bernard Loiseau (genre lui, c’est pas la gloriole rapport qu’il a passé l’arme à gauche, mais bon)…

31

Smirtons couverts !

Bonsoir, c’est Violette.

C’est pour dire que l’autre soir de grand froid, on est allés boire un verre à Le Bar Romain, avec l‘HDA et Miqueline.
Si, tu sais, Miqueline, c’est ce blogueur très connu, caractérisé par sa constance au niveau du lectorat. Oui, car qu’il vente, qu’il poste ou qu’il ait ses règles, 30 personnes viennent visiter (le blog de) Miqueline tous les jours ! Et ça, les aminches, ça force le respect !
Ah on a bien l’air con, nous autres, avec nos fluctuations de statistiques, entre les week-ends, les fêtes et les arrêts-maladie, tiens !

Miqueline, c’est 30. C’est pas compliqué d’y faire sa moyenne annuelle. Et en plus, Miqueline n’est pas pudique puisqu’il a récemment montré son tatouage sur un site un peu olé-olé. Et que donc, il est passé à 43.

Enfin passons sur Miqueline, il a une gastro, de toute façon.

30

Laurent Salsac (le De Niro français) pour SBEP

Salut les cageots.

Je ne vous fais pas le coup que j’ai pas écrit hier à cause de que je cherchais encore le DVD de Sylvie Vartan. Ca fait longtemps que j’ai abandonné. Elle passera pas les fêtes chez nous, Sylvie, et c’est tant pis pour elle.

Non, non, j’ai fait mieux que ça les aminches, vous allez être stupéfaits de stupéfaction !
Hier soir, j’étais à une fête où l’on mélangeait allègrement les champagnes et où on ne se rendait pas compte que le lendemain matin (maintenant, quoi), on aurait tous des barres en fer incrustées dans la tête.
On est pas sérieux quand on a 35 ans (voire plus pour certains, mais je donne pas les noms, ce serait pas gentil de gâcher leurs efforts botoxiques trimestriels).

21