juin, 2012

Saturday Night Fever

J’ai un peu réalisé un rêve de gamine samedi dernier, puisque j’ai gentiment été invitée par Nissan à l’Opéra Garnier pour visiter ses coulisses dans un premier temps, et assister à un ballet dans la foulée.
Comme beaucoup de petites filles de ma génération, j’ai enquillé pas mal d’années de danse classique, lu beaucoup de livres consacrés à ce sujet, vénéré Claude Bessy, visionné pas mal de reportages sur la discipline de fer qui règne là-bas, etc…
Il y a quelques années, j’avais vu « La Belle au Bois Dormant » à l’Opéra Bastille avec Manuel Legris et Aurélie Dupont, mais si l’acoustique était absolument démente, j’étais sortie de là un peu frustrée. Comme dirait la poétesse Cindy Sander « Bastille c’est Bastille, Garnier c’est Garnier !« 

Samedi, l’émotion était palpable lors de la visite guidée des coulisses de Garnier. Les yeux grand ouverts et le coeur battant la chamade, j’ai vécu un moment unique. De ceux qu’on n’oublie jamais, assurément.
Conçu par Charles Garnier, l’Opéra est un chef-d’œuvre d’architecture théâtrale de la fin du XIXème siècle. Au début de la visite, on est impressionné par le faste et l’abondance de ses décors et le jeu des lumières. C’est un des plus beaux endroits que j’aie pu visiter à Paris ; je crois que l’atmosphère y est pour beaucoup, tant on a l’impression que le lieu regorge de secrets.

36

10 petites pierres bleues

La vision de cet avant-bras provoquera sûrement une crise d’urticaire géant à la confrérie des dermatologues de France (et encore je ne vous montre pas mes pieds cramoisis), mais là n’est pas la question les aminches.
Oublions les coups de soleil quelques instants et concentrons-nous sur mon nouveau bracelet Sophie Deschamps. Tu te souviens, je vous parlais de mon jonc simple et classy il y a quelques mois ?
Et bien voilà que j’ai rempilé avec ce petit bracelet sans prétention aucune, aux pierres plus bleues que le bleu des yeux de Cyclamen (on fait genre elle s’appelle toujours Cyclamen pour les besoins narratifs hein copain !).

Sans conteste, je suis une fille de la sobriété niveau quincaillerie, mais comme je dis toujours « La simplicité appartient à ceux qui jouent au Loto« .
Vous trouverez ce petit bracelet charmant à -20% sur Place des Tendances, où les offres privées pré-soldes battent leur plein en ce moment (pour les inscrites sur le site), c’est à dire à 16€. Joie du week-end et colchique dans ton pré.

7

Little Marcel > Hamptons

Coucou la jeunesse, c’est moi. Je reviens d’un voyage de presse en Camargue où j’étais invitée par Little Marcel en compagnie de Caro et Kenza, au milieu d’une ruche de rédactrices mode (ça fait bizarre toute cette fashion qui débarque à la gare de Montpellier Saint-Roch).
D’ailleurs je commence par un hors-sujet, mais comme je suis en début d’Alzheimer il vaut mieux assurer nos arrières. Alors voilà, après 48h passées avec ces filles, mon constat fut sans appel : elles sont pointues mais pas déguisées ; bien coiffées mais pas ombrées. Je crois que certaines blogueuses mode devraient en prendre de la graine. Le ridicule ne tue pas certes, mais il entame sacrément la crédibilité de certains filles aux dents un peu longues au sein des rédactions (en gros, on a lolé de bon coeur).

41