juin, 2007

Les 7 trucs dont tout le monde se branle

Comme j’ai été multi taguée et que j’ai jamais répondu coz’ je suis pas gentille et je me la raconte grave avec mon blog et que le succès me monte à la tête, j’ai décidé de vous faire mentir et de raconter 7 trucs sur moi.

Tu penses bien que je fais ça uniquement parce que c’est le ouikène et que je sais bien que personne ne traînasse sur les blogs, donc je vais pas te balancer un billet über drôle comme d’hab, ce serait gâcher !

Pardon, je ne me rappelle plus qui m’a taguée, je crois qu’il y avait Mondemo, Le Chat, Tifenn et d’autres qui, ne manqueront pas de me le faire savoir et que je rajouterais pour éviter insultes zé quolibets.

Donc c’est parti pour ce jeu passionnant :

1) En réalité, ma fille ne s’appelle pas Cyclamen mais Brenda, Kelly, Donna (pardon je ne te file pas notre nom de famille, je ne veux pas que tu viennes chez nous, on n’aime pas les pauvres).
Oui, comme je suis une fan de Beverly Hills, j’ai décidé de la prénommer ainsi. Je suis sûre qu’à l’école bobo où elle va aller en Septembre toutes les mamans vont être vertes de jalousie rapport à ce charmant prénom.

2) Mon vrai métier, c’est Esthéticienne. Voilà pourquoi je me moque si souvent d’elles, tu l’auras compris, c’est de l’auto-dérision. Je veux juste prouver à la planète qu’on n’est pas toutes si bêtes et même que je ne fais pas que retirer des bandes de cire de la chatte des dames toute la journée, parfois je fais aussi des French manucures !3) Mon film préféré, c’est Dirty Dancing. Souvent, le soir, seule dans mon studio de 18m2 à Aubervilliers, je le regarde encore et encore tant je trouve magnifique l’osmose entre le traitement des sentiments et la pratique de la danse, dans ce chef d’oeuvre du 7ème art.

J’ai même un poster de Patrick Swayze dans ma salle de bains (hihihi).4) Je ne bois jamais d’alcool. D’abord je ne le supporte pas, ça me rend très malade et ça me donne un traumatisme crânio-cervical systématiquement.
En plus, je trouve ça pas bien du tout.

C’est un très mauvais exemple pour les jeunes.

Quand je suis invitée dans une communion, parfois, je trempe mes lèvres dans un verre de mousseux et ça me suffit pour bien m’amuser jusqu’à 22h30 !

5) Mon idéal masculin c’est M Pokora. Je le suis depuis Popstars et les Link up. Je suis allée à tous ses concerts, je suis trésorière de son fan-club et j’ai même une photo de nous deux où il m’embrasse sur la joue et je deviens toute rose. Si tu veux un jour je scannerais la photo et je la mettrais sur ce blog, ça te ferait plaisir ?6) Je suis très naïve avec les garçons, c’est mon côté fleur bleue. Je crois toujours que ça va être le grand amour alors forcément, je couche souvent pour leur faire plaisir surtout, parce que moi je m’ennuie au lit, je ne vois aucun intérêt à l’acte sexuel.
Mais ils ne me rappellent jamais ou alors ils se moquent de moi avec leurs copains et disent que je suis « un mauvais coup ». Vous savez ce que ça veut dire, vous ?

7) Je suis très sportive. Je vais courir tous les matins le long de la voie ferrée, je vais à la piscine municipale 3 fois par semaine faire des longueurs, je pars faire des Treks en Patagonie tous les étés et à l’école, j’arrivais toujours 1ère au Cross annuel organisé par le prof de sport, je n’étais jamais essoufflée, même après 2 heures de course.

De ce fait, j’aime bien être à l’aise dans mes vêtements et je porte souvent un jogging que j’ai acheté en soldes, chez Go Sport, en 2002.

61

Le Kong : Take it easy !

Hier soir, je suis allée dîner en toute simplicité au Kong, avec des amis.
Le Kong c’est un des restaurants de Paris où il faut être vu au moins une fois si tu veux en être, sinon t’es qu’une sous merde j’ai envie de te dire.
C’est assurément un endroit über beau coz designé by Starck et donc tout est blanc, rose et en plastique et les gens sont cons, mais c’est normal car c’est branché !

Alors bon, on devait être quatre hein, le truc intimiste où on crie entre nous car on entend rien au Kong tellement c’est mal insonorisé mais Starck c’est pas son taf qu’on soit à l’aise, il en a rien à carrer, c’est un Artiste.

Donc, imagine l’étendue de mon désarroi quand S. m’a appelée vers 19h pour me dire que son ami C. débarquait juste de New York et qu’il se joignait à nous pour la soirée.
Je dis ça car il a ajouté que C. était coiffeur et je me suis dit « putain, un dîner avec une coiffeuse jet-laguée (oui il est PD, classique) ça va encore voler haut la discussion« .

Ouais ben juste non. Parce que tu vas être scié quand je vais te dire que C. c’est le coiffeur de Mika. Est-ce que c’est pas trop borderline voire edgy hype, comme concept ? T’es vert hein ?

Attends C., c’est le mec il a juste un CAP coiffure, comme Zouari en même temps, il a commencé chez Dessange sur la Vème Avenue, sauf que Dessange là-bas c’est pas comme chez nous, c’est la über classe coz que le simple coup de peigne est à 250 Dollars.
Et comme toutes les connasses de la Vème le kiffaient, il a ouvert son propre bizenèsse avec que du high pipole et là, j’ai envie de te dire qu’il a « name dropper » à mort et que même moi je l’écoutais la bouche ouverte comme un poisson rouge à l’agonie dans son bocal !

Ce qu’il faut que tu saches absolument, c’est que Mika, ben il a les cheveux raides en vrai et que donc C., il lui fait ses boucles pendant des heures et que le Mika, il est over chiant et tyrannique niveau volutes capillaires et qu’il le fait chier quand une boucle n’est pas assez/trop bouclée !
T’as qu’à voir la Diva que c’est le petit merdeux.

Et là, j’ai dit à C. : « t’as qu’à lui dire Relax, take it easy quand il t’emmerde ! » et C. a explosé de rire. C’est vrai que je peux être drôle quand je veux.

Sinon, il coiffe également Nicole Kidman qui, elle aussi est chiante, mais je te raconte pas tous ses secrets, je ne veux pas être poursuivie en justice, déjà que Céline Dion a gueulé parce que je m’étais moquée de sa fille

Bref, je peux te dire que ça m’a réconciliée avec les coiffeuses. Si par un incroyable concours de circonstances j’arrive à dîner un jour avec l’esthéticienne de Madonna, là je dis que toutes mes valeurs de fréquentation sociale vont voler en éclat dans le ciel de Paris.

Quoi d’autre ? Ah oui, le Kong, donc.
Ben y’avait des gens beaux, des Russes avec des blondes, des PD qui étaient passés à la douche autobronzante en sortant du bureau, Régine en plus jeune avec un chemisier mauve et le serveur c’était Harry Roselmack en plus bête.
A un moment on a vu passer une bouteille de Lorina sur un plateau et autant te dire qu’il n’y avait que du beau linge à ma table car mon ami A., c’est juste lui qui a dizaillené les bouteilles.
Les gens sont déments à Paris hein ? Ils boivent de la limonade à 23h, je te dis, c’est un endroit de tarés !

Et les desserts Pierre Hermé, c’est une tuerie. Y’a un « 2000 feuilles » à la carte, mais c’est juste pour faire « style » car les feuilles n’ont pas été doublées, par contre ils n’ont pas été rat niveau plaquettes de beurre que si tu bouffes le truc en entier, t’es au régime Katemossien pendant 2 semaines.
Sinon, j’ai bu du Chablis pour changer un peu car le Champagne, je suis en train de me demander si ça deviendrait pas un peu has been ces temps-ci, il faudra que je creuse l’idée, mais être sans cesse prescriptrice de tendances je dois t’avouer que c’est épuisant pour ma santé mentale.

Après A. m’a reconduite chez moi sur son scooter trop beau (pas la peine de te faire des films, A. est un ami) et comme j’avais un décolleté über plongeant, j’ai dû attraper une angine de poitrine car je toussote un peu ce matin, mais finalement ce n’est pas vraiment important car je sais maintenant que Mika a des cheveux de touriste Japonaise.

Ne me remercie pas pour le scoop.

79

Coucher le premier soir, c’est moche !

En voilà un sujet transgénérationnel qu’il est sympa, non ? Becoz à 14 ans et demi, j’imagine que ça tourne en boucle sur la thématique sur ton skyblog kétrodelaballe, puis à 65 ans, comme tu t’es faite lourdée après 40 ans de vie commune et que tu t’es inscrite sur meetic sur les conseils avisés de ton amie Jeannine, j’imagine bien que les codes en la matière ça doit t’interloquer sévère ! Don’ worry, j’accours, je vole, je me hâte de te donner ma théorie sur cette question essentielle et épineuse. Vu le titre du billet, tu te doutes déjà que je vais pas te donner le feu vert pour aller te vautrer dans la luxure, qui plus est dans des draps douteux, dès le premier rencart. Toutefois, ne te méprends pas sur les raisons de mon désaccord en la matière. Je me dois de te préciser que je ne suis pas coincée et que, dans l’absolu, tu fais bien ce que tu veux de ton corps de déesse. J’ai envie de te dire que les théories à 2 balles du café du commerce du genre « ouais, faut pas, sinon le mec te rappelle jamais, ça fait salope, bla bla... », ben on s’en tape, puisque tout ça c’est des conneries, on a dépassé le stade ! Non, ce dont je voudrais te causer aujourd’hui, c’est du charme de l’attente, de la douce torture du désir naissant que tu ne peux assouvir illico presto (coz tu vas adopter ma vision de la chose), tu vois un peu où je veux en venir ou bien (t’es esthéticienne) ? Depuis des années, j’ai fait mienne la citation de Georges Clémenceau, dont la teneur est la suivante : « Le meilleur moment de l’amour, c’est quand on monte l’escalier« … (petit aparté de l’auteur : Juste pour celui qui me sort le « je m’en fiche j’ai un ascenseur« , ben te casses pas on me l’a déjà faite, même que j’avais ri jaune). Donc où j’en étais ? Ouais donc, ben Georges, je suis totally agree avec toi t’as pas idée du niveau d’osmose et de conjonction saturnienne entre nos deux pensées ! C’est simple, j’en ai fait ma règle de conduite, mon credo et aujourd’hui, lecteur, j’aimerais que tu comprennes à quel point il avait tout bon Georges ! Entre nous, (c’est le temps qui s’enfuit, qui s’en fout. Fuc* Chimène, sors de ce corps !) qu’est-ce qui te fait le plus surkiffer, si ce ne sont ces délicieux « papillons dans le ventre » (traduction littérale du fumeux Frenchie « putain j’ai un noeud au milieu de l’estomac !« , plus gastroentérologique et fort logiquement moins über romanesque). Ces papillons, donc, qui t’envahissent lors des prémices d’une rencontre amoureuse, fais les durer le plus longtemps possible, enfin dans le domaine du raisonnable hein, t’attends pas 1 mois non plus ! Tu auras compris que je ne parle pas ici des « coups d’un soir » ou « one shot » si tu préfères Englishiser pour faire « genre ». Évidemment, dans ce cas-là, le précepte c’est de surtout coucher le premier soir ! Sinon, ben, c’est plus un one shot, t’es con ! Donc ouais, pour résumer, si tu veux faire durer ce moment d’hystérie bouillonnante intérieure, DON’T COUCHE ! Tu crois que ton mec a une maîtresse pour quelle raison ? Sûr que c’est pour retrouver cette sensation du début, j’ai envie de te dire. Et plus tu fais durer, meilleur c’est ! Et ça vaut aussi pendant l’acte sexuel. T’as vu comme je rationalise le conseil en t’en donnant un autre de façon totalement anodine et déguisée ? Franchement, tu me dois tout !

80