MODE / SHOPPING

Le bout du tunnel

Je crois que j’en ai encore plus marre de l’été indien que de voir la trombine de Cara Delevingne PARTOUT. Avec sa tête de petite souris arriviste et narquoise et ses cheveux filasses, brrrr.
Mais bon, il paraît qu’on arrive bientôt au bout du tunnel (penser à sa pédicure fin septembre c’est une hérésie, non ?), et que dès lundi badaboum, il ne fera plus que 19° à Paris.

Joie, merveille et enchantement, c’est la température idéale pour commencer à envisager un vrai vestiaire. Genre celui-là, que je vais me faire un plaisir de décortiquer avec vous avant le week-end. Oh oui, décortiquons.
boots jonak 2015

On enfile le parfait jean, boyfriend mais pas trop de chez Mango (6), une douce chemise à chevrons Laurence Doligé (3), et on jette par-dessus tout ça cette petite merveille de manteau 3/4 (2), si Lady Chatterley de l’attitude (il a rejoint mon placard dernièrement, je vous le montrerai en vrai)(on verra).
Puisqu’on ne peut pas partir de chez soi pieds nus – vivement la VIème République qu’on puisse balancer toutes ces règles désuètes dans le vide-ordures – on chausse ces boots Jonak, en cuir et suède, complètement sympas (10) et on saisit ce charmant petit sac en cuir (9).

Attention, nous ne sommes pas totalement prêtes à affronter le monde, malheureuses ! On dissémine sur ses doigts quelques bagues asos (5) ; on enfile à ses poignets une jolie manchette Anne Thomas (4) et une grosse montre* d’homme (8). On n’oublie pas son bonnet pour le frisquet du matin (Ba&Sh pour La Redoute)(1). Évidemment, la veille, on s’est peint les ongles avec le désormais célèbre et fascinant vernis « Rouge Pop Art » YSL (7).

On est belle. On aime l’automne. Le vrai.

* Puisqu’on en parle, il y a depuis ce matin une grosse vente privée de montres Zadig & Voltaire (-70%) sur Bazarchic.

34

Sur la route de Memphis

look ps11

Je suis au bout du rouleau. J’adore ce pantalon un peu garçon (même sans mouchoir au creux de ce dernier, on arrive vite à ressembler à Mylène, l’idole de Michel mon coiffeur)(il n’a jamais raté un seul concert depuis le Tour 89), j’adore porter des baskets, mais qu’on m’explique pourquoi ça fait tout naze avec des talons ?!

– J’ai essayé de le porter avec ces deux paires d’escarpins : on ne voit que le bout de la chaussure, et ça fait vraiment une allure de bourgeoise sans repères (déjà que j’ai pas trop à me forcer pour paraître catéchèse…)

– J’ai ensuite tenté de le mixer avec des boots à talons plus épais (genre celles-là) : le constat est sans appel, le rendu est d’une beaufitude absolue. Je pèse mes mots. On dirait Eddy Mitchell.

72

Oh oui, Sonia !

sonia rykiel

Parmi les marques à grosse personnalité et identifiables au premier coup d’oeil, Sonia by Sonia Rykiel est particulièrement bien placée sur le podium fashion. Une de mes madeleines d’adolescente, c’est ce gros pull rayé (qui me grattouillait un peu) que je volais à ma mère pour aller au collège, parce que je le trouvais trop femme, trop classe, trop tout, voire trop stylé comme diraient les gamines d’aujourd’hui.

Mais trêve de nostalgie, la maison du tricot s’est carrément diversifiée depuis les 80’s, tout en gardant toujours son identité. Dans le cadre d’un partenariat, la marque m’a proposé de composer ma wishlist parmi la nouvelle collection A/H 2014-2015. Exercice plutôt facile quand j’ai découvert tous ces manteaux aux gros volumes, à carreaux ou à l’allure peluche ; winter is coming, vite, vite !

16