SHOPPING

Pineapple

Saviez-vous que l’ananas brûle les graisses ? Moi je me suis dit que porter un ou deux petits accessoires fashion, arborant ce fruit sympathique (mais néanmoins relou à éplucher) ne pourrait pas faire de mal à notre cellulite (si, si, vous en avez, je sais où tu habites).
Bien sûr, il ne s’agit pas de cumuler TOUTES les pièces dans un look – déjà porter un mug en bandoulière c’est pas commun, et puis trop d’ananas finirait par nous faire rentrer dans du 34. Et on n’a pas l’ambition mannequine.

Non, mais on peut piocher de-ci de-là, dans la tendance fruitée de l’été. C’est toujours moins contraignant que de frotter ses cuisses tous les soirs avec une crème marronnière de l’été.

Vous me direz si ça marche (Nadège a déjà commencé à se masser avec les tongs)(je crois qu’elle est limitée).

tendance ananas

1. Tee-shirt Leon&Harper | 2. Assiette à dessert Alinea | 3. Maillot de bain Petit Bateau | 4. Tongs Havaianas x Galeries Lafayette | 5. Affiche French Blossom | 6. Chaussettes Asos | 7. Jean Topshop | 8. Collier Oasis | 9. Mug Minimall | 10. Baskets Nice Things | 11. Coque iPhone La Redoute | 12. Tee-shirt Nice Things

40

Rayures sexy

mariniere margaux lonnberg

Salut. Dire qu’on a trop de marinières, c’est comme décréter qu’on a trop de vernis ou de chaussures, ou comme affirmer que Loana est bien dans sa peau, ça n’a aucun sens.
En général, ce sont les mecs qui sortent des absurdités du style « Mais t’as combien de sacs noirs, en fait ? » (Dieu qu’ils sont sots), alors que nous, ça ne nous viendrait jamais à l’idée de leur demander : « Mais t’as pas déjà eu une maîtresse le mois dernier, toi ? » ou « C’est le 6ème Ricard que tu t’enfiles, tu veux pas varier avec une Suze ?!« .

Bref, nous les gonzesses on respecte les addictions de l’autre.

Je dois avoir une dizaine de marinières – ou d’hybrides de marinières, qu’importe, pourvu qu’on ait la rayure – dans mon placard, mais elles sont toutes différentes. Du coup, c’est comme si je n’avais pas une dizaine de marinières mais une seule marinière, n’est-ce point ? (c’est quoi cette logique de merde Violette ?)(hein ?).
A la maison, personne ne fait de réflexions à ce sujet – je fais régner une discipline à faire rougir un régiment – à part Cyclamen, qui fait parfois des petites réflexions du genre « Non mais j’aime bien, c’est juste que je préfèrerais sans les rayures en fait« … (…)

31

Hello Yellow !

pull jaune

Frédéric François avait beau nous crier que Oohhh Ohh Ohh OOh je t’aime à l’italienne, j’ai toujours pensé qu’il s’était trompé de pays (Si ça se trouve il est tout simplement nul en géographie ? Qui sait ?).
Parce que moi, du moins en ce qui concerne les ballerines, je suis plutôt portée sur l’Espagne, patrie de la créatrice Maloles Miracosta.

A la maison, on avait déjà trois paires de ses jolies ballerines au compteur : les Zoé glitter, les Blanche et les Borali de Cyclamen. Depuis que ma copine Deedee a produit, en collaboration avec Maloles, ces adorables petites choses ornées d’un noeud fluo en gros grain, la famille s’est encore un peu agrandie.

27