CYCLAMEN’S SHOW

Les chaussons/chaussettes

Hey ! Ouais des chaussons/chaussettes ! Celles qui sont plus ou moins de la même génération que moi – la vingtaine, et demie – se souviennent sûrement de ces ovnis pédestres qu’on portait dans les années 80. Ni chaussons, ni chaussettes, c’étaient les chaussons/chaussettes* !
Je me souviens de la version jacquard qui me permettait de faire des dérapages contrôlés depuis ma base de lancement, aka la rampe d’escalier, sans me prendre les pieds dans mon bas de pyjama. Chaussons madeleines que voilà. On avait la grosse touche en homewear…
Bref, je les croyais tombés en désuétude depuis deux décennies, mais j’ai découvert récemment, par le truchement d’un dossier de presse bien ciblé (me toucher n’est pas bien compliqué si on utilise les codes des années 70/80, sensiblerie nostalgique oblige) que ces drôles de chaussons antidérapants n’étaient pas morts. Oh non.

26

Qui ne fait pas d’effort perd l’épreuve de confort

Hey salut les lecteurs du jeudi. Samedi dernier, Cyclamen a invité une copine à la maison et j’ai dit tiens je vais faire un gâteau. Cyclamen, elle a eu l’air bizarre et elle a demandé mais tu sais faire ?
Je n’ai pas relevé l’effronterie, je vois bien qu’en ce moment elle fait une crise d’adolescence anticipée (elle dit wesh et elle met des leggings).
Dès la veille, j’avais prévu tous les ingrédients nécessaires à la confection d’un goûter hors du commun, prenant grand soin de choisir une préparation avec écrit en gros dessus « RIEN A AJOUTER ». Je ne vois pas l’intérêt de choisir les trucs de semi-feignasse (ceux où ils marquent en tout petit qu’il faut quand même quelques oeufs et du lait en sus) ; c’est de l’escroquerie à la cuisinière du 30 février !

42

La grosse tête

J’ai acheté un pull chez Zara pour Cyclamen. J’étais très fière car on dirait un Isabel Marant, non ? Si.
Et bien, ils ont dû le mouler sur la tête d’un Jivaro d’Amazonie parce qu’elle n’a jamais pu l’enfiler. #Connards

21