décembre, 2009

Mes cheveux sentent le graillon

DSC03513

Je n’ai jamais vu aussi peu de gens à Paris ce matin : sur la route et dans les bureaux. Heureusement que je suis là pour assurer le service minimum, pas comme tous ces RER qui font rien qu’à pas rouler.
En plus, vous noterez l’exploit que représente ma présence en ligne ce matin, puisque hier soir j’ai célébré un pré-Noël fait de chapon fumant (mes cheveux s’en souviennent encore – le parfum graisseux de ce poulet sans couilles est assez tenace) et de bûche by Lenôtre.

Du coup, je me dis que ça doit être aussi désert dans la vraie vie que sur l’informatique, donc je vous colle des fakes de couvertures que mon pote Imposture s’est amusé à réaliser ce week-end. J’avoue ma préférence concernant « Les astuces pour pencher la tête« …

33

Lady Gaga nue par David LaChapelle

Lady-Gaga-LaChapelle-

Lady-Gaga-Chapelle

Lady Gaga nue

Lady-Gaga-Chapelle-1

Tu aimes les morilles, sinon ?

35

Un canard dans le café

mannequin Club Omotenashi

Les pains de mie, c’était pour vous dire que mercredi soir, j’étais invitée par Shiseido à une sauterie blogosphérique. C’était si chouette que j’en parle ici alors que, d’habitude, les séminaires entre consoeurs me donnent souvent envie de devenir pédé.
Faut dire que je suis dans un tel état de nerfs en ce moment qu’un bain de japoniaises sis sur une des avenues les plus chères de Paris, y’a rien de tel pour me calmer le burnout imminent.

Bref, j’ai mangé des éponges, des rouges à lèvres et aussi les petits embouts en mousse des applicateurs pour les fards à paupières que j’ai confondus avec les morilles. Je crois que j’ai encore perdu des dioptries, moi, c’est pas possible autrement d’être si sotte.

102