juillet, 2007

La Médecine du travail, une vaste fumisterie ? Ou bien les gens ils ont vraiment un diplôme, mais ils font semblant que non ?

Personnellement, j’adore ce rendez-vous annuel chez les gens de l’ACMS !

Parfois, je me dis que je devrais changer de job tous les 3 mois, juste pour passer la visite d’embauche, et comme ça je pourrais y aller 4 fois dans l’année, mais franchement, ça ferait pas sérieux sur mon CV, qu’est déjà un peu étrange pour l’employeur Français.
Coz’ que oui, l’employeur Français, si tu fais pas un job rapport à tes études, il comprend pas bien.
C’est vrai qu’à 18 ans, tu dois savoir ce que tu feras comme taf toute ta vie, car t’es supaire mûr dans ta tête et drôlement décidé sur ta carrière professionnelle !

Donc, la visite médicale, c’est le top comment c’est enrichissant cette demi-heure passée avec des gens qu’ont des blouses blanches et qui te disent rien !

Déjà, t’apprends des trucs de malades :

– Tu peux savoir combien tu pèses toute habillée, même que tu peux garder tes chaussures si tu veux, ça les dérange pas, mais ça, c’est quand même pour les plus aventurières, moi je dis.

– T’apprends que c’est pas bien de fumer !

– Si t’es supaire démerde, comme moi, tu peux arriver tard au bureau ! Enfin, je veux dire plus tard que d’habitude, genre à l’heure où, en Province, ils commencent à se demander ce qu’ils vont bouffer à midi, je te fais un dessin ou bien ?

Parce que l’autre quand elle m’a dit que mon RDV c’était à 9h30, tu penses bien que j’ai saisis le téléphone et que j’ai dit que ça allait pas le faire rapport au fuseau horaire et la gentille secrétaire médicale m’a répondu « 10h15, ça irait ? » et que j’y ai répondu que oui, je ferai un effort exceptionnellement coz’ qu’elle avait une voix toute douce !
Puis, bien sûr tu vas pas bosser avant le RDV, sinon aucun intérêt à la magouille j’ai envie de te dire !

Je te jure, cette matinée n’est que béatitude et félicité.

Surtout que comme ils en ont rien à branler de toi, ça traîne pas et qu’après, comme tu traverses le boulevard Haussman, tu peux te faire quelques fins de Soldes avant d’arriver au bureau où là t’as juste le temps d’allumer ton ordi avant d’aller déjeuner à une heure décente ! Une tuerie, l’ACMS !

Le plus fort, et la nouveauté conceptuelle depuis l’année dernière, c’est que même plus t’enlèves le haut !
Ha ben, non, attends, le Docteur il t’ausculte à travers toutes les matières : coton bio, soie, modal, cachemire, y’a rien qui le déstabilise. Trop fort les mecs !

Moi, le doc, quand il m’a reçue, tu sais, il te fait passer dans une sorte de sas, et là il me dit :
« bien, donc vous vous préparez et vous venez me voir »
Et moi je demande « je me déshabille ou bien ? »
Et lui il me répond « non, vous posez votre sac, c’est tout ! »

????

Genre, maintenant, donc, ils prévoient une pièce juste pour le sac ! Putain comment ils assurent ! Ou bien le mec il a vu tout de suite que mon sac c’était une tuerie et qu’il devait recevoir tous les honneurs dus à son rang ? J’avoue, je ne sais toujours pas quoi penser ?!

Bref, j’en viens péniblement à la chute et aussi à l’objet du billet, mais tu me connais, je suis un tantinet bavarde hihihi !

Le Doc, il regarde mon dossier et il demande d’un air las :

« Et sinon depuis un an ? Pas de maladie à signaler ? »
« Si, j’ai des cernes » que je lui réponds…

Bon, et là, comment te dire, le mec il est un peu interloqué quand même.

Et là, je pars dans une tirade dont t’as même pas idée que le mec il s’endort à la fin et en gros je lui explique que ça va pas du tout cette histoire, que je suis tout le temps fatiguée, que même quand je dors 8 heures (rarement) je me réveille avec un regard de hibou.

Que j’ai tout essayé niveau cosmétologie, même que les patchs TALIKA que cette connasse de Sonia m’a dit que les mannequins les utilisaient avant les défilés ça marche pas et que même que j’ai essayé, comme me l’a dit Alexiane, qui pourtant vient de Province, de mettre de la préparation H sur les cernes, que dalle !

Et là, le doc il demande si je « travaille » beaucoup sur écran ? Je réponds que travailler non, mais blogguer oui, enfin, j’y dis pas, mais je le pense, c’est pareil, ne me gonfle pas !

Et il dit, d’un ton sentencieux : « ahhhh, mais c’est de la fatigue visuelle, faut vous reposer le regard »

?????

Que veux-tu dire par là, moche Docteur, que je dois mettre chaque oeil dans un mini-lit ? Tu visualises le truc ? Déjà, je sais même pas où ça s’achète les mini-lits moi ?
Pffff, font chier, j’te jure !

Oui je conclus, ne t’inquiète pas !
Donc, là où je voulais en venir, c’est qu’aujourd’hui, tu vois, ben je vais me reposer le regard !

Ben ouais attends, tu vois pas l’histoire que mes yeux partent en hélico dans la journée pour subir une intervention de haute voltige chirurgicale ? Si ?

Donc, je vais pas venir répondre à tes commentaires toute la journée, tu peux délirer sur le billet si tu veux, tu sais que c’est open bar, mais moi, je te signifie que mes yeux te disent merde aujourd’hui, jeudi 26 juillet !
Bon, je dis pas que je passerai pas hein ? J’ai dis moins, okay
C’est à dire pas toutes les 15 minutes, tu saisis ? Ça va ? Tu vas t’en remettre ?

EDIT PÂQUES 2008 : LE OUKISONLÉZEU

oeufs1.jpeg

203

Le TBM ou comment le bronzage rend l’homme inconstant

Previously on TBM : Episode 1, Episode 2, Episode 3
Et aussi un peu ici où qu’il est mêlé à d’autres histoires d’amourVoilà, j’écris ici l’épilogue de ce palpitant roman fleuve que m’envie Régine Desforges que même sa bicyclette bleue c’est sacrément falot à côté, surtout que moi, t’auras noté, j’ai pas plagié « Gone with the wind » et que je ne me prends pas pour Scarlett, cette petite garce lunatique en crinoline !

Oui, donc, le TBM et moi, c’est carrément plus un Amour Éternel Pour La Vie, plus communément siglé AEPLV, sur le tronc des arbres, à l’intérieur d’un coeur, transpercé d’une flèche.

Je vais te narrer toutes les vilenies à son actif (tu as vu comme je cause bien aujourd’hui) et j’espère que tu trouveras des idées pour que je puisse assouvir ma soif de vengeance.

La semaine dernière, je déjeunais avec mon ami, A., au Veau Marengo, ce petit resto de quartier que fréquentent les CSP +, ++ et +++ du Boulevard Haussman et de ses environs (c’est pas la peine de gougeuliser le Veau Marengo, je ne suis pas assez bourrée pour te filer le vrai nom coz‘ j’ai moyen envie que tu viennes m’espionner à l’heure du lunch).

Donc, avec A., on s’installe, on commence à faire nos geeks borderline, car A. est un des nearly adopter du ouèbe 2.0. car il est en train de créer un concept novateur qui va le rendre (presque) millionnaire en Pesos Mexicains.
Ouais je sais…
Mais t’as bien compris, depuis le temps, que la Plèbe ça m’intéresse moyen !

Et là, je me statufie et je lui dis « attends, ne regarde pas, mais je crois qu’il y a le TBM à 3 heures, je vais mettre mes lunettes de soleil discrètement pour confirmer ou infirmer l’information« .

Ben ouais, dis donc, c’était le TBM (donc, j’ai confirmé l’information, tu noteras)

Sauf qu’il n’était pas seul.

Sauf qu’il était avec une brillante brunette que John Frieda n’aurait pas reniée (t’as remarqué que je parle pas de Leonor, je l’ai un peu mauvaise de lui avoir filer tant de blé alors que j’ai retrouvé mon aura capillaire) !

Sauf que elle, je la voyais pas bien et que je voulais pas mettre mes lunettes pour pas qu’on se fasse repérer.Je demande à A., qui a 11/10 aux 2 yeux, s’ils ont l’air d’être ensemble, ou bien, genre, c’est sa soeur.
A. me répond qu’en tous cas, le TBM n’a pas d’alliance.

Je lui réponds que ça je le sais déjà, ça fait 6 mois qu’on fume des clopes ensemble en parlant de l’anticyclone des Açores, j’ai eu le temps de scanner son annulaire gauche, tu penses !
Il est con A., parfois…

Il ajoute que non, ils ont pas l’air d’être ensemble mais que par contre la brune, elle minaude grave et que donc, ils doivent pas avoir de lien de parenté, sauf s’il se tape sa cousine, comme ça arrive dans certains villages de la France d’en bas, sauf qu’on est dans le 9ème arrondissement, j’ai envie de te dire que c’est pas le genre.Bref, on continue notre conversation geekesque, puis A. s’interrompt à nouveau, vers le dessert, et me dit : « Ah ben là, par exemple, ils se tiennent la main« .

« Hein ??????????? » que je hurle. « Mais elle est comment, elle, physiquement ? »

A. me dit qu’elle est « pas mal » (et Dieu sait si A. a un goût très sûr en la matière, vu que c’est un Ex…) et qu’elle est, en quelque sorte, de confession latine.

Donc, pas très classe en fait, une sorte de J.Lo. Frenchie et puis, le peu que j’ai pu discerner derrière ma légère myopie m’a fait dire que niveau look c’était pas franchement la hipness, ni la créative touch‘ qui l’emportait.

Elle doit bosser dans une banque cette conne.

Bon, autant te dire qu’on n’a pas traîné.

Que le TBM est un gros con.

Que c’est plus la peine qu’il me dise « bonne journée » à 17h45.

Que je suis néanmoins soulagée, car je ne savais plus quoi en faire de ce pauvre hère (je ne parle pas ici d’un cerf ou d’un daim, tu auras saisi), qui aura sous peu un mélanome malin tant il a cramé son capital solaire !

END OF THE STORY

131

Le truc chic et pas (très) cher – 7

Ou bien comment customiser/niquer son tee-shirt Blondie by Marc Jacobs….

Tu sais quoi ? Je le savais en plus que j’allais foirer la customisation !
Coz’ que j’ai jamais été bonne en Mako, moulage, poterie !

Même que, quand j’étais en 5ème, mon prof d’EMT (Education Manuelle et Technique pour les teubés ou les très jeunes), ben, un jour, quand il avait rendu les portefeuilles en cuir qu’on devait « construire » pendant tout un trimestre, alors oui, en me rendant le mien, il avait dit :
« Vous l’avez découpé avec les dents Violette ? C’est 4/20 et encore je suis généreux ! »
Pff, pov’ con, qu’est-ce que j’en ai à foutre de l’EMT, j’ai envie de te dire ???
Tu vois pas si j’avais eu envie d’être maroquinier comment il aurait brisé mes rêves cuilà !
Bref, je m’égare encore de la ligne éditoriale du dit billet.

Donc, le truc chic et pas cher, kesse donc cette semaine ?

Ben déjà, à la base, faut que t’aies acheté un tee-shirt Blondie chez Marc Jacobs, rue de Montpensier, à Paris !
Ouais t’as vu c’est de la haute voltige niveau hipness hein ?
Remarque peut être t’as eu du cul et t’en as enchérisé un sur ebay à 4 fois son prix, non ?

Donc, le tee shirt, il vaut 16 €. T’as qu’à voir la misère que même chez Promod ils sont verts que chez MJ ça en devient moins cher que dans leur boutique où t’as envie de vomir dès l’arrivée sur leur tapis de sol !

Ce tee-shirt, tu vois le délire, c’est qu’en l’achetant, tu sais d’avance que tu le mettras juste pour dormir coz’ que même la taille S, ça t’arrive à mi-cuisses, y’a zéro de chez zéro décolleté que même le truc, si t’es un mec, il te gratte la pomme d’adam tellement il remonte haut dans ton cou, puis les manches, ben c’est des manches 3/4 alors qu’à la base c’est prévu pour être des manches courtes.
Tu vois bien l’idée que c’est pas un tee-shirt qui te met en valeur, même s’il est über.
Et ça, c’est très important : mêler l’über à l’agréable, là est le secret de mon état de glamouritude avancé.

Puis pour dormir, j’ai déjà pléthore de ticheurtes pourris gagnés avec tous les magazines de l’été, donc tu vois pas l’idée que je vais commencer une collec’ de vêtements de nuit, ça n’a aucun sens cette histoire !

Alors, comme je suis très maligne, vive et intelligente, un soir que Cyclamen regardait Charlotte aux Fraises et que ça me gavait d’écouter ces conneries coz’ que c’était en English dans le texte, et que ça va bien 5 minutes l’autre niaise avec son chapeau qui fait 7 fois sa taille, je me suis dit que j’allais te découper tout ça car je suis trop forte !

Sauf que non, en fait ! Enfin si, mais non !
Déjà, j’ai pas une seule paire de ciseau qui découpe bien ! Ben ouais, mais attends, y’a marqué couturière ou bien ?

Donc, j’ai commencé à découper les manches et là, ça s’est plutôt bien passé, je me suis même dit que putain, en fait, j’assurais comme une folle, c’était une tuerie.
Bon et pour la suite, les photos parlent d’elles-mêmes, je suis géniale, je sais, t’as vu sur la photo, en haut à droite, le décroché de malade que je t’ai sculpté dans la toile, sans même faire exprès ?!!

Et moi je te dis que ça, c’est de la vraie customisation coz’ que personne n’aura jamais le même tee-shirt Blondie que moi !
Et là, t’es vert, je sais…

Attends, je l’ai pas encore porté hein ?
Ou bien si, pour aller au marché Dimanche, je te dis pas comment même pas j’ai payé mes pommes tellement les gens ils crevaient de désir face à autant d’ingéniosité debbieharryesque!
Pfff, ça m’épuise autant de créativité !

Résumé de la liste des courses (tu sais comme dans les émissions culinaires où qu’à la fin, la dame te dit ce que tu dois acheter au marché pour réaliser sa recette, ben là c’est pareil, sauf que tu bouffes pas le tee-shirt à l’arrivée)

– 1 tee-shirt Blondie taillé pour dormir avec ou bien faire du sport
– 1 paire de ciseaux qui coupe pas très bien
– du génie
– c’est tout

P.S. : C’est pas la peine de m’envoyer le tien, tu te démerdes, je t’ai déjà donné les clefs de la réussite, faudrait voir à pas abuser !2ème P.S. : Once I had a love and it was a gas, soon turned out had a heart of glass

177