février, 2017

Sanoflore, j’adore

Parlons beauty, shall we ?
Vous vous souvenez, je vous avais vanté les mérites de la gamme Aqua Magnifica de Sanoflore plusieurs fois par ici. J’utilise toujours régulièrement l’essence botanique, surtout quand j’ai la zone T qui part en quenouille, et le masque deux fois par mois environ.

Sanoflore m’a envoyé des produits issus d’autres gammes, afin que je les teste. J’ai dit oui tout de suite parce que cette marque Bio me séduit de plus en plus, et je pense ne pas être la seule vu le nombre d’avis dithyrambiques qu’on trouve sur les internets à son sujet.
Voilà mon avis sur trois produits, et j’ai dealé un code promo que vous trouverez en fin d’article si, toutefois, vous avez envie d’un panier (beauty) garni.

12

Le Jean-Jacques Goldman (116)

✔ Salut la jeunesse, les JJG se suivent mais ne se ressemblent pas toujours. Heureusement, vous me direz, sinon Jean-Jacques aurait un paquet de clones à gérer, et devrait donc acheter une grande maison pour tous les loger avec ses droits SACEM. Il a mieux à faire, non ?

Mais ne nous égarons pas avec ces problèmes de logement qui, somme toute, ne nous concernent pas. Non, commençons ce JJG avec la nouvelle collection de Mimilamour, cette marque de bijoux que j’aime définitivement beaucoup, beaucoup. Un seul regret, pourquoi n’ai-je plus les oreilles percées ?

24

Des Prairies aux Galeries

L’ancienne créatrice de la marque Les Prairies de Paris, Laetitita Ivanez, est devenue depuis 2016 la nouvelle directrice artistique des collections prêt-à-porter femme des Galeries Lafayette.
J’ai toujours été fan de sa marque, qui savait parfaitement mêler l’élégance à l’originalité, me fournissant le plus souvent en vente presse parce que les prix étaient un peu déglingos quand même…

Le 10 février dernier, sa première collection  – 280 références – pour les Galeries Lafayette était dans les bacs. Je la trouve, personnellement, parfaitement réussie, ludique et accessible. Ah, et tellement parisienne aussi !
Voilà la sélection de mes pièces préférées de cette première collection. J’avoue que l’imprimé à rayures bleues n’est que tentation.

8