Simple Diary

    

IMG_9263

J’ai commencé un journal intime à 11 ans, à l’âge où on étudie le journal d’Anne Franck à l’école (zéro personnalité). Cette histoire a duré environ 4 ans et, même si ça fait mal, je suis forcée de reconnaître que mes écrits d’alors n’avaient pas la force des siens.
Entre « Mes parents sont rien que des cons » et « Je vais me suicider parce que Pascal B. m’a larguée au bout de 3 semaines« , je ne suis pas sûre que, si quelqu’un découvre un jour ce journal au fond d’un grenier, je passe vraiment à la postérité – même si je suis blogueuse de réputation internationale…

Aujourd’hui, à l’âge adulte et en pleine flamboyance de la trentaine (hein ?), je vous avoue que je ne vois pas l’intérêt de coucher mes pensées sur papier. Déjà, parce que ça fait bientôt 7 ans que je raconte des morceaux de vie sur les internets, ensuite parce que même si je suis autant torturée qu’à 13 ans, je sais que ce n’est pas en écrivant que je trouverais le réconfort (rien ne vaut des Margaritas, ou un nouveau sac).

simple diary 2

Comme le dit si bien Philipp Keel, l’homme qui a créé ce Simple Diary, il y a au moins trois raisons pour lesquelles la plupart des gens ne tiennent pas de journal intime, même s’ils ont essayé quelquefois :

1. Chaque jour ne comporte pas forcément d’événement marquant.
2. Écrire exige une grande discipline.
3. Rétrospectivement, ce qu’on a écrit peut être embarrassant (tu m’étonnes).

Sans l’oppression de la page blanche, avec sa maquette plutôt cool et ses textes assez marrants & insolites, ce journal est rafraîchissant et me donne carrément envie de remplir ses pages (presque) religieusement. Un petit cadeau à (s’)offrir, dispo en plusieurs coloris, qui facilite la tâche de façon intelligente et décalée ; c’est assez rare pour être souligné.

simple diary 3

simple diary 4

Keel’s Simple Diary, Editions Taschen, 12€

 

Catégories LE TRUC CHIC ET PAS CHER

37 commentaires

  1. Il a l’air bien cool ce petit diary en effet. Un petit moment que j’ai envie de m’en offrir un dans ce style. Mes écrits d’ado torturée ne risquent pas non plus de passer à la postérité. Entre « machine m’a encore jeté son chewing-gum dans les cheveux aujourd’hui »(la pute) et « ma mère n’a pas voulu que j’aille à une soirée avec ces mecs croisés dans la rue, cette connasse »…Mais peut être qu’avec ce diary là j’ai une chance de faire concurrence à Anne Franck.

  2. maud dit :

    j en ai terminé un, je dois en racheter un autre…. moi mes carnets d ado ma mère les a mis à la poubelle…. donc je n’ai plus rien de ces moments là (à part une bague en or offerte par le papa de ma fille lorsque j’avais 17 ans en signe de notre amour)….. je viens de lire ma dernière année il y a eut des hauts et des bas…… Mais c’est ça qui fait la vie non?

    • violette dit :

      Bah moi je ne sais pas du tout où est passé mon journal intime, et ça me stresse encore aujourd’hui d’imaginer que quelqu’un ait pu lire toutes ces conneries ;/

  3. Camille dit :

    J’écrivais toute ma vie religieusement jusqu’à la fin du lycée et ensuite (je devais aller mieux) j’ai arrête. Mais je trouve ça triste de perdre toute trace de ce qu’il se passe dans ma vie depuis, ma mémoire étant peu fiable (merci les cocktails !) Peut être que ce carnet est un bon compromis :)

  4. e-zabel dit :

    Moi, je cherche toujours la clé de celui de ma fille, ça m’occupe déjà bien (ça et tes additions pour poster un commentaire chez toi)

  5. Laure dit :

    Merci pour la découverte, j’adore l’idée ! Je viens de le commander en bleu, hop !

  6. ViviCam dit :

    Génial ce journal, merci Violette… Commande faite également, en Rouge.. Top !
    Je te confirme avoir également un journal qui n’a pas duré très longtemps (heureusement)l’année de mes 10 ans, jamais je ne le montrerai à mes filles…

  7. Fmior03 dit :

    J’ai reçu ce Journal en cadeau il y a près d’un an, l’idée est effectivement extra d’autant que – de tout temps – je n’ai pas été très branchée Journal intime. (Aucun avenir dans la blogosphère, donc).
    Cela dit, je ne suis pas non plus très fidèle avec celui-là (il est où, déjà?) mais j’aime bien ses questions décalées ;)
    Et c’est un joli objet :)

  8. severine dit :

    Quelle connexion ( faut dire que je suis cancer aussi) de pensée ! Caro en avait parlé aussi, et je suis tombée sur ces magnifiques et très originaux petits carnets hier soir au musée de l’architecture. Du coup, j’en ai pris deux, un pour moi (charité bien ordonnée) et un pour offrir, je ne sais pas encore à qui mais nul doute que je trouverai. J’ai rempli une page hier, et c’est vrai que ça se fait tout seul. A quand les prochains volumes !!?

  9. orelle dit :

    pourquoi ? qui est cancer ????????

  10. Athéna dit :

    Je préfère le sac à main ; d’ailleurs quand j’étais au chômage je m’offrais un sac à chaque coup de déprime.

  11. j’adore ce genre d’objet. merci pour la découverte.

  12. Le genre de girlitude que j’aime !! A l’aube de mes 40 ans, je découvre que j’aime autant écire un journal ! Est-ce grave docteur ???

  13. isalaprof dit :

    C’es très mignon et une chouette idée de cadeaux…j’ai écrit un journal intime jusqu’à la fac et hélas ils sont toujours disponibles au fond d’un coffre, un jour j’ai voulu relire, j’avais honte, quand je pense que je me trouvais subtile…c’est nul d’être ado ^_^

  14. Anna dit :

    L’idée cadeau de GENIE !

  15. Marie (une autre) dit :

    Sympa comme objet ludique. Quand j’étais ado, je n’avais pas de journal intime mais j’écrivais des « romans » sur des cahiers avec des têtes de lions imprimées sur la couv (façon coup de tampon). J’en ai écrit des kilos, sauf que je m’arrêtais toujours à la fin du premier chapitre faute d’inspiration, de talent et de travail… Bref, c’était quand même très marrant, j’écrivais le soir dans mon lit, et j’étais persuadée d’être la nouvelle Régine Desforge (ouais, c’était mon époque). J’ai tout jeté quelques années plus tard, et j’espère secrètement que ma mère n’est jamais tombé dessus tellement c’était niais. (elle n’est plus là pour confirmer hélas)Si ça se trouve je suis passée à côté d’une grande carrière d’écrivain pour Harlequin…

    • violette dit :

      Bah oui c’est con, entre Harlequin et Régine, c’est sûr qu’il y avait une place à prendre !

  16. Clem dit :

    Ca fait plaisir de pouvoir te lire à nouveau !
    J’ai ce journal depuis presque 2 ans, et le laisse tomber assez facilement pour tout avouer ! Mais je trouve le concept assez génial !

    Bon weekend à toi !

  17. Solexine dit :

    C’est moi qui ai retrouvé ton journal intime dans une brocante. J’ai lu tous les trucs chelous que tu faisais avec Brian dans le garage de la soeur à sa tante ( #énigme). Je te tiens.

  18. cash cash dit :

    La flamboyance de la trentaine, mazette… Je me demande si l’abondance de margaritas ne te fait pas un peu forcer sur le lyrisme ;-) Pour ma part, je veille à ne pas confondre braséro et incendie de forêt :)
    Quand au journal intime, et bien la nostalgie n’est plus ce qu’elle était, pour paraphraser une grande (alcoolique) actrice…

  19. Lelou dit :

    J’en ai un aussi!!!! Un jauneuh!

  20. Ha mais j’en ai bien besoin de ce truc ! Hop, un truc cool un truc pas cool, qui t’a énervée aujourd’hui (moi je SAIS !) et ça doit être rigolo à relire.
    Évidemment (j’imagine que toutes les blogueuses de la terre sont dans mon cas), j’ai tenu un journal intime. Problème : je n’étais pas très régulière. Autre problème : je ne voulais pas que ma mère découvre que « j’avais couché » via un cahier à spirales. Même si, remarque, on aurait peut-être finalement préféré que ça se passe comme ça.

  21. odile dit :

    C’est quand même UN PEU BIZARRE: on est déjà jumelles cosmiques de l’amour, maintenant on l’est aussi de journal intime, et puis à Londres j’ai pensé à toi quand on se demandait où était Zanzibar (coincidence?) et quand j’ai acheté un perfecto en cuir chez All Saints qui me vaut des cauchemars quant à son prix.
    Je perplexe du coup. (verbe perplexer, je n’ai pas oublié de mot) (quand même).

    • violette dit :

      Alors ODLE, c’était comment cette virée à Londres ? Ils étaient cool les ados, ou bien tu as manié le martinet ?

  22. odile dit :

    Ecoute, ça s’est incroyablement bien passé ! Il y avait 30 filles, et je craignais le pire. Mais avant, j’avais manié le martinet : interdit de se plaindre de ceci ou cela et ben figure toi qu’elles étaient adorables. Elles nous ont même offert un petit cadeau signé de toutes, j’ai versé ma petite larme…. Et surtout j’avais bien préparé la virée : elles avaient les adresses de Primark, Topshop… Alors bien sûr elles m’ont adorée. Je suis une fée.

  23. Nanou dit :

    Passer après la fée ODLE c’est dur, donc je me contenterai de dire que je vais craquer pour 1 ou 2 (pour fairche ma belle-soeur) diaries. Ce dont tout le monde se fout, et comme je le comprends!

  24. Axelle dit :

    Votre journée a été … en bottes
    parce que … Francis Lalanne! ????????????????????????

  25. Axelle dit :

    Alors ce n’était pas des points d’interrogations, mais des smileys qui pleurent de rire!

Laisser un commentaire

Combien font ? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.