CONCOURS

Félicie, aussi.

Chaussures Ellips

Vous vous souvenez (SI, SI !), j’avais déjà parlé des chaussures Ellips dans un Jean-Jacques du mois de mars ?
Marque créée en 2010 par la chouette Priscille, cette dernière porte une attention toute particulière à la qualité de ses produits. La fabrication est confiée à un atelier familial en Espagne et tout est en cuir véritable.
La collection City de cette saison est particulièrement réussie ; toutes ces godasses possèdent le charme désuet qui fait tant craquer les filles à la nostalgie chevillée au corps. Les coloris sont pop mais tendres, les talons juste assez hauts pour ne pas être démoniaques – j’aurais dû faire des études de publicité.

356

L’année des méduses

jupe isabel marant

Hey, ça va vous ? Moi ça va bien, merci.
Comme on est dans un hôtel thalasso/spa (par hasard, rassurez-vous), Nounours a retrouvé son peignoir blanc DSK dans la salle de bain, dès notre arrivée. Il était ravi, mais son toc un peu hum hum commence à nous coûter cher en hôtellerie.
Je crois qu’il fait une vraie crise de la quarantaine car, hier soir, il a aperçu plusieurs fourmis volantes et a dit, d’un ton qui ne permettait aucune contradiction, que c’était signe de pluie…

Finalement, aujourd’hui était la plus belle journée depuis notre arrivée. N’est pas Catherine Laborde qui veut, telle est la leçon qu’il lui faudra retenir de cette mésaventure anticyclonique.
Sinon, j’essaie de manger sainement. Bon, à part les gaufres et la brioche au petit déjeuner. Et aussi j’ai un petit penchant pour les bricks au thon, mais comme je dis toujours le thon c’est plein de protéines.
La brique ? Bah, vous êtes marrants, je ne suis pas Joe le maçon. Je n’en sais fichtrement rien, mais j’imagine que la friture ça ne peut être que du bon cholestérol tellement ça rend heureux…

292

Le coussin hibou de Noel

Alors voilà. Il y a un mois, j’ai reçu un mail d’une lectrice, dont la teneur était la suivante (en gros) : Kikou Violette. Je sais que tu aimes tous ces petits bidules qui ne servent à rien du type Coussin Hibou, Elisabeth Soleil et Mireille – dans le texte, ça voulait sûrement dire Dieu que tu es immature ma pauvre – et comme je possède une boutique où fleurissent ces objets tendrement régressifs, je te propose de venir te rincer l’oeil voir si j’y suis.

Quand j’ai atterri à La Minaudière vendredi dernier, elle y était. Et j’ai su tout de suite qu’elle ne pouvait pas être une mauvaise fille puisqu’elle possède une collection de PEZ hallucinante. Qui trône fièrement dans sa boutique.

159