décembre, 2015

Baskets addict

Coucou, c’est moi.

L’enseigne Courir m’a demandé de faire une petite sélection de mes baskets (ou non) préférées parce que, comme je dis toujours, « Rien ne sert aux talons, il faut chausser du plat ». Pas vrai ?

Du coup, voilà de la Stan Smith qui brille, des petites boots très Joe l’Indien de l’attitude, des Superstar à paillettes ou des Converse immaculées… Oh, et puis faites ce qu’il vous plaît mais sachez quand même que, jusqu’au 24 décembre, il y a une commande remboursée par jour sur le site.

Et si c’était vous ? (on dirait du Marc Levy cette conclusion)

baskets courir

1. Superstar Rita Ora Adidas | 2. New Balance 996 | 3. Arthur Ashe Velvet Le Coq Sportif | 4. Pegasus 83 Nike | 5. Converse blanches | 6. Boots à franges Shenendoah UGG | 7. Basket Glastenbury Timberland | 8. Basket Suede Puma | 9. Authentic Foral Vans | 10. Stan Smith Adidas

14

Grains précieux

boutique petrossian 11

Si vous lisez mon blog depuis plusieurs années – j’espère, sinon vous passerez à la comptabilité -, vous savez que je suis une grande fan de la maison Petrossian, tant pour ses produits que pour son histoire.
A chaque fois que j’ai l’occasion de me rendre à leurs événements gustatifs, je me régale dans tous les sens du terme : il n’y a pas que la vodka que je bois avec délectation, non, il y a surtout les paroles de Mr & Mme Petrossian. Car les tauliers sont de sacrés passionnés.

Pour autant, je n’étais jamais entrée dans la boutique du boulevard de la Tour-Maubourg. J’imaginais une sorte d’atmosphère feutrée où des dames d’un certain âge, en manteaux de zibeline, passaient commande de grains précieux pour célébrer la communion solennelle du dernier petit-enfant. Ou carrément pour s’en tartiner le visage, car le caviar a des vertus anti-âge, le saviez-vous

25

Garçonne

vertical bretelles

Oh oh OH.
Vous vous souvenez de ce pantalon qui me faisait une allure so sourire du maçon ? Et bien quelqu’un m’avait conseillé, dans les commentaires, de le porter avec des bretelles.
J’avais trouvé l’idée pas con du tout – franchement, vous êtes les lectrices les plus smarts des Internets -, même si cet accessoire désuet et un peu franchouillard n’est pas si tranquille que ça à dompter.

Vous voulez que je vous dise ? (OH OUI) Depuis que j’ai reçu cette paire de bretelles, je la porte avec une joie à peine dissimulée, non seulement avec mon pantalon-sourire-du-maçon mais aussi avec celui-là (sur les photos), mon Chloé Stora bien-aimé.
Les jours où je les assume, je porte un gilet. Quand je suis plus timide, j’enfile un pull par-dessus (mais c’est un peu chiant pour aller faire pipi, je vous le concède).

44