décembre, 2013

Ego 2013

face a la mer

Bonjour, c’est Violette. Je me suis amusée à compiler quasi tous les looks montrés ici en 2013. Bah dites donc, ça fait un sacré déballage d’ego, non ?
Je vous avoue que j’ai un peu hésité avant de poster ça – déjà qu’exposer ma face dans un seul look me demande beaucoup d’efforts – mais on aura qu’à dire que ça participe à ma thérapie comportementale. Et puis tiens, vous me dites quel(s) look(s) vous avez préféré(s) ?

Je vous embrasse fort et vous souhaite un joyeux passage à l’an suivant. Faites attention aux coquilles d’huîtres (c’est fourbe).

55

Nique au rouge

vernis nailmatic

Qui y’a-t-il de plus girouette qu’une gonzesse, je vous le demande. RIEN.
Afin de conjurer le sort de la Nativité, où le rouge explose de la déco de table aux guirlandes du sapin en passant par la robe du Père No, j’ai pété les plombs : j’ai posé du marine sur mes ongles.
Oui, oui, je le sais bien que j’ai toujours dit que, hormis le rouge, tout fait chelou sur les mains. Mais attention ! Il y a chelou et « chelou chic ». Et ça, ca change complètement la donne.

Justement, niveau « chelou chic », ce vernis « LOU » de chez Nailmatic est un champion. Je vous avais déjà parlé du concept de la marque, dont la gamme de vernis made in France (61 coloris) est disponible dans des distributeurs, au prix unique de 5€. Vous vous souvenez ? (NON ?)(Alzheimer ?)

19

Happy salopette !

escarpins repetto

Malgré votre foie gémissant de douleur, je le sais bien que vous n’avez jamais pu oublier ma salopette en jean.
Le Père Noël a oublié de la déposer sous le sapin croulant ? Ce n’est pas grave, vous tenez votre revanche, puisqu’elle est actuellement soldée à -50% chez les copains d’Asos.
Vous hésitez encore, pensant que ça fait souvent un gros cul ce truc-là, et ne sachant pas trop comment la porter l’hiver sans qu’on vous prenne pour une femme très très (TRÈS) enceinte ? Ne soyez pas sottes, le gros cul, de toute façon, c’est désormais chose faite après les agapes. Et pour sortir sa salopette en mode hivernal, il suffit juste de l’upgrader avec un manteau et une écharpe. Ah ouais ? Et ouais !

21

Le Cronut

cronut paris

Salut les jeunes. Je ne sais pas si vous avez déjà entendu parler du Cronut ? Si, vous savez, c’est cette viennoiserie mi-croissant mi-donut qui fait fureur à New-York, à tel point que les gens font la queue pendant des heures dans la rue pour pouvoir s’en croquer un. Des restrictions ont été imposées aux compulsifs – pas plus de 6 Cronuts à la fois ! Et il paraît même qu’ils font l’objet d’un véritable marché noir sur ebay, où ils peuvent être revendus jusqu’à 50$ pièce (mais ces gens sont déments, non ?).

Enfin bref, ce qui n’est, somme toute, qu’un croissant en forme de donut nous arrive tout droit de l’esprit créatif du Chef Dominique Ansel, ancien de chez Fauchon installé aux Amériques, qui a imaginé ce machin calorique composé de pâte feuilletée comme un croissant, fourré de crème pâtissière et plongé dans un bain de friture, avant son glaçage au sucre.

40

(turlu)Tutu

converse jaunes

Je ne sais plus qui disait l’autre jour, dans les commentaires, que le tutu c’était un peu ridicule. C’est pas faux, mais qu’est-ce qu’on s’en fout puisque c’est Noël HEIN ! Aujourd’hui, on va essayer d’y voir plus clair sur une double problématique : comment porter le tutu le jour quand on n’a pas forcément des jambes d’autruche. Wahou, c’est chaud (it’s hot).

Le mieux, quand on porte une pièce un peu déconne (stilettos fluo, boots léopard, fourrure, blabla…), c’est évidemment de faire low profile au niveau du reste de la silhouette. Déjà parce que ça mettra la pièce forte d’autant plus en valeur ; ensuite parce que point trop n’en faut, comme dirait l’autre, sinon c’est pas loin qu’on devienne vraiment ridicule – déjà que là, j’ai bien conscience d’être limite. Mais bon c’est Noël HEIN !

32

6 minutes

main dans la main

Salut les gars. Je ne sais pas vous, mais moi je ne suis pas fâchée que 2013 soit bientôt derrière nous. Classée, virée, pliée.
J’ai pris le parti de ne pas trop m’étendre ici sur les questions d’ordre privé (je suis lue à l’international, je ne peux plus me le permettre), mais j’ai eu une seconde moitié d’année assez compliquée émotionnellement.
Je ne suis pas sûre que tout ce qui ne nous tue pas nous rende plus fort ; en revanche, je suis persuadée que ça nous fait changer, et parfois en bien.

Ne vous inquiétez pas, je ne me suis pas mise au yoga ni à la réflexologie plantaire, mais j’ai enfin réalisé que la nostalgie du passé et l’angoisse du futur ne faisaient que nous scléroser, mon entourage et moi. Dans ce long apprentissage de la sagesse (j’envisage de devenir moine shaolin), je commence tout juste à apprécier les pics de bonheur. Tiens, comme par exemple ces 6 minutes.

101