avril, 2011

Lisbonne #1

Salut la compagnie, c’est moi. Je suis allée passer 4 jours à Lisbonne. C’était bien.
Comme j’ai plein d’acouphènes dans les oreilles qui font rien qu’à ronronner depuis l’atterrissage musclé de hier soir, je suis un peu ronchon des écoutilles, alors je vous propose un jeu de cartes postales. Et demain (ou genre demain), je vous donne quelques adresses de là-bas, si toutefois ça vous intéresse (mais déjà un gros merci à Deedee pour son précieux document rempli de « places to go » !). D’ailleurs je ne comprends pas pourquoi le petit Jésus m’a punie de l’audition : j’ai quand même passé un dimanche de Pâques à Lisbonne, c’est pas comme si je n’avais pas fait le plein de chrétienté pour les dix ans à venir. Bâtard.

Pour vous faire passer le temps, juste deux anecdotes amusantes, vous allez voir.
– Sitôt débarqués dans la capitale du Fado, nous nous ruâmes dans un rade pour goûter la morue locale, sur le coup des 14 heures. C’était très bon cette connerie de poisson ; par contre c’est jamais déssalé là-bas, et on a donc cru qu’on avait bouffé la mer morte tout l’après-midi. Verdict : ne jamais manger de morue avant de faire les montagnes russes de la ville, sous peine de finir aussi salés qu’elle (la morue, I mean).

29

Brian et le Color Block

Bonjoure a tous le monde de mon blogue de Brian.
Comme Violette est parti en voyage de paques a lisbonne, j’ai décider de faire des tendance de qualiti street styles. Ca tombe bien car je suit partie quelque jours loin de nadège et de ses problematique de lavandière et de coiffe vendez haine. Elle m’entraine au bous de la nuit du rouleau, je suis surmenagé a dit le médecin de notre village, monsieur tournemanege.
Bref, je suis en republique de la dominique car il y avaient des promotion de vacance et c’est du « hall exclusive » a dit jocelyne de l’agence de voyage. Je ne sait pas ce que ça veuille dire, mais ça avait l’aire bien. En tout cas, il fais un temps radiation, pas comme Violette.

16

Bois de Rose

Avant-hier soir, Nounours il a dit « Ferme les yeux, j’ai un cadeau pour toi« . J’ai fermé les yeux et j’ai demandé pourquoi (Pâques c’est dimanche, non ?). « Parce qu’on est lundi.« , il a répondu.
Je me sens un peu Kate Middleton.

78