janvier, 2008

Un jour, faudra qu’on m’explique…

 mohammed-ali.jpg

… comment tu fous correctement du vernis sur les ongles de ta main droite quand t’es droitière.

Sans être atteinte de Parkinson au stade terminal, tu me feras pas dire que sur ta main droite, ça déjante pas un peu quand même !
Oui, ça dépasse.
Et ce n’est pas très gracieux.
Et parfois, on a pas toujours le temps d’aller chez Zouari se faire poser le vernis en 5 minutes pour 30 €.
Non, on a pas.©

Alors ?
J’attends.

Tu vas arguer que ce genre de trucs, ça vient avec l’habitude.
Je te rassure, ça vient pas.
Oui, ben peut être je suis pas manuelle, mais je te rappelle qu’à l’Université, en France, on n’est pas très glam’ au niveau des options.
Moi j’avais les finances publiques ou le contentieux communautaire, mais onglerie et contour des lèvres avec un crayon foncé qui fait pute, on s’excuse, c’était pas proposé !

Après, y’a Alexiane qui te dira toujours que c’est pas grave, que les contours qui dépassent « ça se barre dans la douche« .
J’aimerais juste savoir à partir de combien de douches on peut estimer que ça s’estompe ?
Non parce que si faut tabler sur une dizaine et que du coup, y’a quasi plus de vernis tellement ça s’écaille que c’est vilain, quid de l’intérêt de la disparition des dépassements si, finalement, y’a plus de vernis ?!
Oui, je t’ai bouclé le ceinturon que t’as plus d’argumentaires disponibles en rayonnage. (et je n’en suis pas peu fière, comme Artaban)

Pour finir, je sais que y’en a qui vont conseiller de mettre du dissolvant sur un coton-tige ou d’utiliser un correcteur exprès conceptualisé pour l’occasion par des marketeux scrupuleux et que le truc ça traînasse dans ta trousse à onglerie depuis 3 ans juste pour faire genre je suis bien équipée.
Te casse pas le cul, ça marche pas non plus ton histoire.
Effectivement, ça ôte bien les « dépassements », mais aussi le vernis qu’était bien mis à la base.

Tu sais que c’est insensé cette histoire !

Un prochain jour, il faudra également qu’on m’explique comment tu fais quand on t’offre des fleurs et que t’as pas de vase.

N.D.A. : Je tiens quand même à préciser que les ambidextres sont privés de lecture aujourd’hui et que donc, c’est pas trop la peine de la ramener.

EDIT DE 16.19 : Non mais, tu vois pas que je viens de paumer un bouton de ma jupe-culotte !?!
Tu m’auras vraiment tout fait !

109

Hier, à la Cité des Sciences et de l’Industrie de Paris La Villette*

J’ai croisé mon ex-voisine de quand j’habitais dans l’appart de bourges avec mon ex-mari.
Elle a demandé :

« Alors, ça se passe bien le divorce ? »

Cyclamen, elle a essuyé ses mains maculées de pain au chocolat sur son manteau en cashmere blanc crème.
Et on s’est barrées.

Un jour, je lui enverrais une lettre anonyme où j’y dirais comment son mari a voulu me conter fleurette, en 2004.
Quelle pute, celle-là !

roch-voisine.jpg

* Cité des enfants – Exposition 2-7 ans
30, avenue Corentin Cariou
75019 Paris

Avis très objectif : Migraineux s’abstenir…

62

Le soulier improbable – 3

Ha mais si.
Je suis comme ça moi. Quand je promets une rubrique, je m’y tiens.
Régulièrement.

Donc, y’avait du soulier improbable 1, du soulier improbable 2 et tu vois pas que je t’en colle un troisième, en plein mois de janvier !
Ha oui, mais n’importe quoi moi !

Avant de commencer, je dois t’avouer que y’a engueulade sérieuse.
Non mais c’est quoi ça que je reçois plus de nouvelles chaussures par mail ?
Moi, tu sais quoi, c’est bien simple que si ça continue je te ferme la rubrique, voir le blog et trois petits tours et puis s’en vont.
Tu me diras t’as tellement de copies disponibles sur la blogofille que tu te sentiras pas trop perdue sans moi.
Ha ça non !

Alors, aujourd’hui, c’est du lourd qui laisse aphone.
Voilà.

lucie.jpg

Euh, ouais….

Matricule de la propriétaire : Lucie (Qu’a pas de blog. Je sais ça craint)

Justificatif de l’achat du soulier improbable :

Je devais avoir dans les 14/15 ans… j’ai saoulé ma mère jusqu’à ce qu’elle préfère m’acheter ces trucs qui servent de chaussures plutôt que de m’entendre encore en parler !
Le pire c’est qu’à l’époque ça coûtait cher ces merdes de No Name !  
Je les adorais, je les ai portées plein plein de fois, toute fière… ce qu’on peut être connasse quand on est ado !
Ça a duré quelques mois puis du jour au lendemain, j’ai commencé à les regarder de haut… et ensuite, plus ça allait plus je les trouvais laides !
Même à 1€ pendant le vide-grenier ou sur Ebay, elles partent pas !
Alors ? Montantes ou chaussettes retroussées ?

On reconnaît que tout notre squelette en tombe.
Je sais pas quoi dire.
Au pire « montantes« , rapport que y’aura peut être du crabe qui va faire son apparition (marée haute, tout ça, me demande pas d’expliquer le week-end, c’est sacré)

Bref, c’est laid, et on n’en parle plus !

Dans un prochain épisode du soulier improbable, j’aurais mangé du tapioca.

65