août, 2007

Le blingblingscope ou bien le concours de la rentrée (t’étais impatient, hein ?)

Définition by Wikipédia :

Le terme bling-bling est issu du jargon hip-hop et désigne les bijoux et l’accoutrement des rappeurs, mais aussi le style ostentatoire et excessif de leur mode de vie. Selon The Urban Dictionary, ce terme provient du jargon Jamaïcain se référant à l’onomatopée des bandes dessinées.

En France, l’expression est utilisée par les critiques de Nicolas Sarkozy, dans un sens proche de « nouveau riche«  (sic)

Voilà, donc, ça c’est fait au cas où t’aurais jamais entendu parlé du concept que, si c’est le cas, t’as été enlevé à la naissance par les descendants de E.T. ou bien, toi ?

Alors, Késako ce nouveau über concours que tu te demandes intrigué ?
Je t’explique très vite, mais avant toute envolée lyrique, je tiens à préciser, pour les nouveaux lecteurs, que je vais pas rabâcher les règles à chaque fois, et que donc, y’a qu’à aller cliquer à gauche dans la rubrique « über concours », pour voir comment que ça se passe la réglementation en la matière.

Bien.

Genèse et explication de l’idée
:

Tu vois pas comme le bling bling, c’est quand même vachement galvaudé rien qu’à cause de Voici et autres Closer, qu’à longueur de tomes, ils font rien que de montrer P. Diddy ou Missy Eliott avec leurs bagouzes géantissimes et leurs chaînes de vélo autour du cou qu’on a limite envie d’aller vomir son Raider de 4 heures quand on voit l’étalage de quincaillerie ?

Moi, j’ai envie de démontrer ici que le bling bling ça peut être sacrément classieux, tendance überhipnessique si, toi lecteur, tu veux bien te donner la peine.
La peine de quoi ?
Ben, as usual, tu vas prendre en photo le truc le plus bling bling que tu possèdes.

Après, peut être, je me suis plantée hein, et que ça va donner un immense truc infâme, pire que ce que j’imaginais, mais je me dis que si tu lis ce billet, c’est que tu m’aimes, donc tu peux pas être complètement minable, dans le fond.

Après, je te mâche pas tout le job, t’as bien un fond de quincaillerie, une fausse Rolex dans ton tiroir de table de nuit, une robe à paillettes achetée chez Pimkie à l’arrache un 31 décembre à 17h pour fêter la Saint Sylvestre, un poster dédicacé de Mary J. Blige, un porte-clefs géant en strass, je sais pas moi, tu me gonfles.
En tous cas, faut que ça tape, que ça brille, que ça fasse « blindé de tunes » à mort !
Tu trouves et tu envoies le visuel, sinon t’es viré, comme d’habitude.

Déroulement et autres trucs dont j’ai pas parlé plus haut dans le texte
:

– T’as une semaine pour m’envoyer ta photo par email, genre jusqu’à jeudi soir de la semaine prochaine et t’es mignon, pour une fois, j’ai pas envie de recevoir 18 photos à 23h57.
– Y’aura qu’un seul gagnant. La vie est une jungle, m’en parle pas !
– Y’aura un cadeau surprise.
Mais te fais pas des films quand même, je t’ai habitué au luxe la dernière fois, aujourd’hui on bosse surtout pour démontrer ensemble un concept et puis t’auras ta jolie photo sur ce blog, c’est déjà le début de la gloire pour toi !

ps : si y’a des trucs obscurs tu peux demander, mais t’abuses pas.

145

Pétition très sérieuse contre les boutiques qui vendent des trucs pour les beaufs

C’est charmant, non ?

La vérité, où qu’on aille dans ce pays, t’as droit à ça !

Tu vois pas que perdue dans l’über On, j’ai quand même réussi à photographier un truc pareil ?

Ça fait pitié et surtout, je te l’avoue, même sacrément adepte du second degré (je sais pas si t’as noté), ben j’ai quand même pas sorti le purse Marc Jacobs coz’ que je me suis dit que même dans les vécés, c’était de mauvais goût !

T’as vu où qu’on en est rendus ?

Alors, toi, le beauf égaré ici, sur ce blog, tu vas me faire le plaisir de plus être beauf. Je veux plus jamais voir des trucs pareils sur ma route des vacances, sinon, je te jure que je me fais péter un lastminute la prochaine fois coz’ qu’au moins, à l’étranger, comme c’est pas dans la langue de Molière, ça a au moins le mérite de faire exotique !

Bon ben c’est tout, t’as vu ce billet de malade ?

Si, néanmoins, tu veux signer la pétition anti boutique de beauferies, tu signes en bas, je sais pas trop comment en fait, je t’avouerais.

T’as qu’à signer sur un bout de feuille A4, tu scannes et tu envoies par mail, mais en même temps je suis en train de me dire que j’ai pas envie de gérer 200 mails, donc plutôt, ce qu’on va faire, c’est que tu vas rien faire, mais tu vas juste être d’accord avec moi, ça marche ?

Ou bien, si t’es pas d’accord et que t’aimes le visuel susprésenté, on en discute, mais pas là, j’ai mal à la tête, merci, tu es mignon.

81

Quelques "it trucs" de la rentrée que si tu les as pas, t’es trop naze !

Ouais, je sais bien que niveau modasserie, les fashion conneries à avoir absolutely, c’est le pantalon taille haute (nid à mycoses + interdit pour les mal gaulées) + la blouse à lavallière (si tu destructures pas avec un futal destroy et une coupe de cheveux de hard rockeuse tu ressembles à Simone Veil) + le Pink dans tous ses états (que ça fait Barbara Carland).
Je sais tout ça, crois pas que comme que je je fais rien que de te raconter des bêtises all over the day (3 « que » en début de phrase tu noteras), je suis pas à la über pointe, je te rappelle que je suis Parisienne et CSP +, merci.
Mais, bon, moi, je vais te donner mes autres « it trucs » sinon, t’es méga buse pour ta rentrée des classes.

First, tu vas écouter direct Teki Latex. C’est juste la zik über du moment qu’est en train de passer de l’underground à la hipness totale.
Donc, une fois n’est pas coutume, mais pourrait le devenir, tu n’es à l’abri de rien, je te fais péter la vidéo que tu regardes, merci, tu es gentil, tu fais pas ta feignasse comme moi, et tu danses dans ton bureau. Le titre, là, c’est « les matins de Paris« , mais tout l’album est übergood, je te conseille !
Comme je suis de méchante humeur en ce moment, t’as intérêt à faire ce que je te dis, sinon t’es viré(e) du blog !

Deuzio, tu achètes le nouveau sent-bon de Miuccia, « Infusion d’Iris« .
Pourquoi ? Parce que je te le dis, tu discutes pas. Tu veux sentir l’humidité légèrement terreuse qu’on dirait que tu reviens de te rouler dans l’herbe avec Jonathan Rhys-Meyer, comme Scarlett dans Match Point même si t’es pas Scarlett ?
Ben tu casques !
(ps : me demande pas pourquoi la couleur de la police du texte est plus foncée, je ne saurais pas te répondre et tu m’énerves)

Petit trois, la Tulipe Noire tu adopteras.

Ouais, carrément !

Je te demande pas de te mater pour la 15ème fois le film de cape et d’épée wiz Delon sur France 3, juste on cause ici de couleur de vernis à ongle.

Exit le tangerine et autres niaiseries de l’été, tu fais péter la couleur qui oscille gravement entre le rouge et le noir, mais qu’est pas non plus du prune, attention on atteint ici les hautes sphères de la nuance modeuse.

Donc, le vernis « Tulipe Noire », tu cours-y-vite l’acheter chez Yves Saint-Laurent.

Quatre, si tu veux assurer méchamment et être sélectionné(e) dans toutes les émissions de la rentrée où qu’on chante et qu’on a même pas de talent, je te conseille dès maintenant de singer in your shower dès que tu peux, pour t’entraîner avant les castings.
Regarde, moi, en vacances, j’ai grave pris de l’avance et comment tu vas être scié(e) quand tu vas me voir à Popstars à la rentrée avec Ophélaï dans le jury.

T’imagines, tu pourras dire à tes potes : « Hé, mais, je la connais, la meuf ! »

Juste, tu customises ta bathroom pour que ça fasse « décalé cheap » à mort, et banco, t’es une Star !

111