MODERIES OH OUI

On a marché au même endroit

Dimanche soir, quand j’ai aperçu Manu (Macron) traverser la cour carrée du Louvre dans sa redingote trop stylée à la télé, j’ai poussé un gros DE QUOI !?!
Oui et même un DE QUOI !?! NON MAIS ÇA VA LA PERSONNALITÉ LE GAMIN ?

J’ai tout de suite envoyé un message à Caro pour lui dire que Manu le gamin investissait, tranquille dans son habit long, notre lieu de prédilection. Elle m’a répondu « Que veux-tu, on est affluence Macron, c’est tout ». On ne saura jamais si elle avait raison mais, en tous cas, on a désormais marché au même endroit.

A part ça, cette veste Sézane est un vrai coup de coeur. Elle est tout simplement aussi parfaite que ma Iro que je me trimballe depuis des années, et que vous avez vue sous toutes les coutures par ici. C’est terminé pour aujourd’hui.

22

Shooting volé

En l’an de grâce je ne sais plus combien, c’était toujours ma fille qui me faisait les shootings moderie pour le blog. Au tout début ça l’amusait, ensuite elle a commencé à ronchonner, plus tard elle a finit par me soudoyer (à coups de biftons d’argent de poche supplémentaires)(<=moche).

Bon, depuis presque un an – à cause de l’éloignement et aussi parce que je ne veux pas me prendre une plainte au commissariat pour harcèlement maternel -, j’ai lâché l’affaire. A part à de rares occasions où elle est plutôt bien lunée (=elle veut un nouveau sweat), comme cette fois en noir et blanc il y a une dizaine de jours.

Comme la patience c’est pas trop son fort, il a fallu négocier ça en 5 minutes, des fois que des « gens » (des gens jeunes)(un peu plus jeunes que sa mère, quoi) la verraient en train de jouer les reporters de guerre blogosphérique… Je lui ai quand même rappelé – pendant qu’elle shootait mes chaussures à l’arrache – que moi, je me suis bien tapé DES ANNÉES DE SQUARE, au milieu des hurlements enfantins et de la poussière qui vole, même des jours de gueule de bois pharaonique. Et que quand même, bonjour l’ingratitude.

22

Dans ma rue…

La rue des Saules, où a été shootée cette série de photos, est sûrement une de mes préférées de Paris… alors que, paradoxalement, elle ne fait pas du tout Paris, Paname…
Aucun immeuble haussmannien à l’horizon, une zone piétonne et beaucoup de verdure, c’est plus un petit cliché Montmartrois – on s’attend à croiser le mec béret/baguette/accordéon à chaque pas – et carrément français, qu’un instantané parisien gris, pollué et majestueux.

On dirait presque une rue fake, un décor commandé par Woody Allen pour un tournage en terre frenchy, un théâtre de comédie musicale. Seulement voilà, comme je ne suis pas Ginger Rogers (<= quelle déception) et que je ne sais pas lever la patoune sur le pavé avec des talons de 10, il me fallait trouver une solution pour gambader gaiement dans ma rue préférée.

22