avril, 2018

Chauds les maillots !

Afin de terminer cette semaine en maillots, en voilà treize. J’espère qu’ils vous porteront bonheur (mais ne les portez pas tous les uns par-dessus les autres en même temps, ça risque d’épaissir pas mal votre taille…) pendant vos vacances.

J’imagine qu’il n’y aura pas trop de monde par ici durant la première quinzaine du mois de mai (<=feignasses), en tous cas moi je pars la semaine prochaine seule avec ma fille (comme l’an dernier à Séville) à Djerba. Elle voulait du soleil, de la mer, de la piscine et pas trop de trucs à visiter… j’ai cédé.

A très vite !

un. Ysé
deux. Roseanna
trois. Close
quatre. Siyu
cinq. Princesse Tam-Tam
six. Roseanna
sept. & Other Stories
huit. La Nouvelle
neuf. Mango
dix. Bershka
onze. Monoprix
douze. Zara
treize. La Redoute Collections

9

Mariage à Las Vegas, les formalités

90% des gens à qui j’ai annoncé que j’allais me marier à Las Vegas cette année m’ont répondu, du tac au tac, quelque chose comme Ah trop cool, mais c’est pas valable hein, il faut le faire valider en France après si on veut que ça compte, non !? (non)

C’est vrai qu’on a du mal à concevoir, au milieu du décorum kitchouille, des Elvis à la pelle et des chapelles en carton, qu’une célébration puisse avoir une valeur quelconque, si ce n’est celle du coeur et de l’amoouuuuuur.

Pourtant, le mariage à Las Vegas est reconnu légalement par les autorités françaises et régi par l’article 47 du code civil : « Tout acte de l’état civil des Français et des étrangers fait en pays étranger et rédigé dans les formes usitées dans ce pays fait foi ».

Mais il y a néanmoins quelques (petites)(ok, pas si petites) formalités administratives à accomplir. Je n’en suis pour l’instant qu’au début, mais j’ai pas mal potassé mon petit mariage illustré alors je me suis dit que ça intéresserait peut-être certaines d’entre vous que je compile tout ça ici. Ça pourrait même vous donner des idées (oui, oh, je vous connais)…

31

Rouje ou la robe jolie

Ah les amies, quelle joie de pouvoir enfin porter une robe fleurie ! Ça faisait deux mois que ma robe Gabin de chez Rouje dormait dans ma penderie ; je l’ai dégainée jeudi dernier, avec la joie d’une petite fille qui porte sa « jupe qui tourne » préférée. Elle ne tourne pas mais s’ouvre à chaque pas, ce qui est parfois gênant surtout quand on a le cuissot blanc et pas spécialement bien gainé (l’épingle à nourrice me sauvera du chaos la prochaine fois).

En tous cas, cette robe a un vrai pouvoir : on se sent jolie dedans et rien d’autre n’importe en matière de vêtements ! C’est également un piège à mec – le mien a bien failli me serrer ce matin-là (mais jamais avant le mariage, j’ai des principes) -, mais aussi à chiens car, comme vous pouvez le constater sur ces photos, tous les toutous de Saint-Germain se sont rués vers moi et ma robe « Bicyclette bleue » comme je l’appelle dans l’intimité.

13