avril, 2018

Le Jean-Jacques Goldman (139)

✔ Salut tout le monde, voilà celui que vous attendez : le JJG.

On commence avec la marque 0711 qui propose des sacs un peu singuliers mais hautement désirables et pile dans la tendance. Il combinent du plexiglas transparent, du bois, des détails au crochet et de la maille tricotée. Entièrement fabriqués à la main, ils mixent le moderne et le rétro et – la marque étant encore assez confidentielle – sont disponibles chez Shopbop.

16

La richesse

On a passé un week-end assez riche, par ici.

Riche en calories, d’abord. On avait des potes à la maison, ils n’auraient pas compris qu’on leur serve des graines ou du boulgour après notre yoga matinal (nous non plus). Pour le plus grand plaisir de mon mec, je n’ai pas touché à mon téléphone, ni à mon ordi pendant deux jours, du coup je me suis collée à la pâtisserie – vivement que Top Chef se termine, je commence à employer des mots bizarres dans mes conversations, je rêve d’espumas, de côté acidulé et de peps de fraîcheur.

Y’a pas loin que je devienne la fille spirituelle de Mercotte en un tournemain. J’ai refait, entre autres sucreries, ma tarte au citron d’ici… je connais désormais le secret de la séduction après 40 ans (plus la peine de s’emmerder avec le botox ou la lingerie pupute, agrume is the new sexy).

30

La marinière.

Si on me demandait quels vêtements j’emmènerais avec moi sur une île déserte (en imaginant que le climat y soit tempéré et qu’on m’ait demandé préalablement quel livre aurait ma préférence, et que j’aurais répondu un truc du style Bonjour tristesse de Sagan ou n’importe quoi d’Hemingway pour faire intellectuelle, alors qu’un bon abonnement de 6 mois – renouvelable – à Voici provoquerait bien plus d’excitation)(record de longueur de parenthèse EVER), je répondrais sans hésitation : un jean droit, un blazer noir bien coupé et une marinière.

Climat tempéré MAIS sable partout, d’où l’absence de chaussures vous noterez <=y’en a là-d’dans.

9