On ne dit jamais assez…

    

paris

J’avais écrit un truc et puis j’ai tout effacé quand j’ai réalisé que je ne parlais que de MA peur. Je vais bientôt revenir ici avec un programme « normal » mais, aujourd’hui, le simple fait d’évoquer mon week-end de terreur et de sidération me paraît indécent.

L’expression « je n’ai pas de mots pour… » n’a jamais eu autant de sens. Je n’ai pas de mots pour décrire la peine immense que je ressens pour les familles des victimes. Je n’ai pas de mots pour dire à quel point j’aime mon pays et ma ville, Paris, quand ils sont attaqués.

En revanche, je vais vous dire MERCI pour tous vos messages inquiets à mon égard, depuis vendredi soir. Et puis, je vais aussi vous dire D’Y ALLER : ouvrez cette bouteille de vin que vous gardiez pour un grand événement, dites à cette personne que vous aimez en secret depuis trop longtemps à quel point elle vous inspire, réconciliez-vous avec cette amie perdue de vue, payez-vous le billet pour cette destination dont vous rêvez depuis toujours, portez votre plus jolie robe au bureau, embrassez votre amoureux plus que de coutume, faites durer les câlins du soir même si vous êtes claquées…

Parce qu’on va entrer en résistance. Qu’on va vivre encore plus fort. Mais aussi parce que ça.

Je vous embrasse gros comme ça, prenez soin de vous.

Catégories JE SAIS PAS

50 commentaires

  1. stefrometz dit :

    <3 <3 <3

  2. Zout dit :

    Quand je t’ai dit sur ta photo Facebook que tu pourrais te reconvertir en Marianne, j’espère que tu ne l’as pas mal pris. Je voulais juste te dire que je te trouve Belle, et que ma religion à moi cest la République. Aujourd’hui j’ai toujours foi en elle et en ce qu’elle m’a enseignée . Nous allons nous battre pour elle et vivre encore plus fort, cest promis <3 bisous doux

  3. do dit :

    premier commentaire même si je lis régulièrement ton blog ;-) Moi aussi j’ai fait mien ce si beau discours norvégien « j’ai un message pour celui qui nous a attaqué et pour ceux qui sont derrière tout ça : vous ne nous détruirez pas. Vous ne détruirez pas la démocratie et notre travail pour rendre le monde meilleur. Nous allons répondre à la terreur par plus de démocratie, plus d’ouverture et de tolérance » J. STOLTENBERG

  4. Mathilde dit :

    On ne dit jamais assez aux gens qu’on aime, On ne leur dit jamais assez, Que sans eux, sans elles, On ne serait même pas la moitié de nous-mêmes lalalalalala ??????

    Merci pour tes mots.

  5. Frédérique dit :

    On va y aller, on va résister. Je n’ai jamais autant dit je t’aime ou je vous aime que ces derniers jours. Prends bien soin de toi.

  6. Mlle javotte dit :

    C’est sûr que ces tragédies font relativiser nos petits problèmes quotidiens et apprécier la vie qu’on mène.

  7. Ton texte m’a beaucoup touché ! Un bel hommage à la vie !

  8. Karine dit :

    Oui profitons de chaque instant, mettons de côté cet excès de pudeur ! Merci pour ce beau message <3

  9. Lou et Swann dit :

    Aimer plus grand, plus fort, car seul l’Amour peut anéantir la haine !

    Christine

  10. Val Làô sur la Colline dit :

    Oui

  11. Camille dit :

    Merci pour tes mots, et merci pour cette chanson, aussi.
    Des bises à toi, et puis à tout le monde autour.

  12. DOMINIQUE dit :

    Exactement. Que la peur et la haine ne nous brûlent pas, mais soyons éclairés par ceux qui ont donné leur sang, ouvert leur porte, soigné jusqu’à en tituber de fatigue, opéré jusqu’à en avoir mal, aidé les blessés, pleuré les morts.
    Soyons vivants avec un cœur grand comme ça.

  13. Edith dit :

    Quelle tristesse.
    Je me suis forcée à sortir aujourd’hui, la peur au ventre.
    Demain, je vais aller travailler mais éviter le métro qui me pétrifie. Je serais en retard, mais ce n’est pas grave.
    Quelle jolie chanson, je ne la connaissais pas. Merci Violette.
    Plein de bises.

    • violette dit :

      Je ne vous dis pas à quel point je suis terrifiée à l’idée d’envoyer ma fille à l’école demain…

    • Edith dit :

      Garde-la avec toi.
      Il vaut mieux qu’elle rate un jour d’école et gagne une journée de bisous et de câlins avec sa maman.

  14. Lorelei dit :

    quel article sensas’!!!!
    merci pour ça!
    bisous!!!

  15. Rèrè dit :

    Merci pour tes mots ,ça fait du bien cette communion .

  16. Oui tu as complètement raison, il faut vivre encore plus fort, en la mémoire de ceux qui ne sont plus là pour le faire, et pour ne pas laisser gagner ceux qui veulent qu’on ait peur de vivre, de s’aimer, d’aller en terrasse ou à des concerts. Gros bisous Violette. Merci de mettre encore une fois des mots, les mots justes, sur ces événements tellement terrifiants.

  17. Daphné dit :

    Merci d’apporter un peu de lumière face à cette barbarie, oui, après la sidération il faut célébrer la vie, l’amour et la tolérance. Et les verres en terrasse, et les concerts de rock, et tout ce qui fait le sel de la vie.

  18. Mélisse dit :

    On va vivre.

    On va sortir, picoler, danser etc… et surtout on va SE SURVEILLER POUR RESTER TOLERANTS
    parce que sinon, ils auront fait beaucoup plus de victimes.

    (j’avais une 1ere version de com’ –> on va s’aimer https://www.youtube.com/watch?v=WztHDF3qVAQ et je me suis dit qu’on était assez trauma comme ça, non ?)

    • Daphné dit :

      Merci Mélisse pour ce premier éclat de rire depuis vendredi. Il y a des limites à tout – ça me rappelle la scène finale de « Mars Attacks! ».

    • Daphné dit :

      Mon second éclat de rire aujourd’hui, lu chez ritalechat :

      « Toi le touriste qui tente de profiter de l’état d’urgence pour rester à gauche dans les Escalators, sache que les parisiens ne lâchent rien. » ?@Clouzal – twitter

  19. Nanou dit :

    Violette, j’aime tout ce que tu dis, et aussi je me permets de suggérer qu’on arrête de mêler Dieu (TOUS) et les prières à tout ça. Ca rend c–. Hier soir j’ai repris deux fois du dessert malgré mes kilos en trop. En pensant à ceux qui ne pourraient plus manger d’éclairs au Grand-Marnier. Voilà. Et sinon, peux-tu me faire un signe si tu reçois bien ce com,parce que le Captcha me rejette sans raison le vilain bouh. Bisous et contente que tu ailles bien. Enfin, aussi bien que possible. On est tous un peu comme en convalescence.

  20. Stéphanie dit :

    Oui, il faut entrer en resistance, vivre plus fort, tu as mille fois raison ! Mais, sans ceder à la peur, etre vigilants aussi, autant que possible. Merci pour ton message Violette, encore une fois, tes mots sont justes et touchent au coeur. Take care.

  21. Ally dit :

    Je suis heureuse de lire que « tu vas bien », même si ça devait être terrorisant simplement de marcher dans les rues ce week-end à Paris. Cette belle ville, trop belle d’ailleurs, c’est pour ça qu’elle est si souvent une cible. Demain soir, à Liège, en Belgique, on sera des centaines, rassemblés, pour rendre hommage aux victimes de ces attentats et pour dire que l’amour, la tolérance et la solidarité sont plus forts que la haine. Merci pour tes mots. Take care

  22. HeLN dit :

    Violette, tu m’as touché en plein coeur avec tes mots de ce matin.

  23. Chris dit :

    On a peut-être peur mais on ne le montrera pas, on ne leur fera pas ce plaisir. Celui-là on va le garder égoïstement pour nous en vivant d’amour, de bonne chère, de bon vin et de musique avec tous ceux que nous chérissons !

  24. coke dit :

    Hier, nous sommes allés boire un verre en terrasse boulevard saint germain et les terrasses étaient pleines de gens comme nous. Passée la sidération, on voulait juste montrer à ces dégénérés que la vie continue pour nous et que nous ne changerons rien à notre mode de vie, que nous continuerons à faire tout ce qu’ils exécrent : boire, bouger, sortir, aller dans les salles de concert. Ils observent nos réactions ; ils ne vont pas être déçus…

  25. Theblondpowder dit :

    Je vivais déjà pleinement mais je vais encore plus le faire !
    J’aurais dû être au Carillon ce soir là à 21h…le hasard sûrement, le destin sans doute…
    Merci pour tes mots toujours justes et qui me font du bien en ce lundi matin, j’ai tellement de mal à me concentrer au travail.

  26. samot34 dit :

    Contente de te lire Violette :-).

  27. Tiphaine dit :

    Paris sera toujours Paris !

  28. De l’amour, de l’amour, de l’amour… C’est peut-être un début de réponse.

  29. et de trois dit :

    Comme disait hier notre fille de 12 ans. Bien sûr c’est très triste pour une famille d’avoir perdu quelqu’un, mais toute la vie on perd des gens qu’on aime. Par contre ceux qui s’en sont miraculeusement sortis , ceux qui ont assisté en témoin et en potentielle cible, ceux là ne s’en remettront jamais d’avoir vécu et vu ça.
    Ils sont de vraies victimes que même toute l’aide psychologique aura du mal à faire revivre normalement. Sans frayeur au quotidien, ni cauchemar la nuit…
    Pensons fort à eux !

    • DOMINIQUE dit :

      Pour avoir vécu la mort de très proches, et jeunes, on vit avec ça, et pas forcément très bien, toute sa vie. On peut même en crever de chagrin. Alors, non, la mort on la supporte toujours très mal.

    • Rèrè dit :

      Ce n’est quand même pas normal de perdre les gens qu’on aime ,si jeunes et dans de telles circonstances .Meme s’ils sont marqués à vie , et je suis de tout cœur avec eux , ils vivent .La mort c’est définitif .

  30. Caro dit :

    Merci pour ce très beau texte ! Bisous

  31. catherine la voisine dit :

    Voilà. L’amour est plus fort depuis vendredi, la vie reprend ses droits aussi, comme ce soleil incroyable qui a brillé dimanche, comme pour dire à tous : « Sortez, vivez! » J’étais avec mon petit garçon au café dès samedi matin, et dimanche aussi, pour croiser des gens, leur parler, leur sourire. J’ai donné, j’ai reçu.
    Je t’ai croisée dans la rue, j’ai tenté de te sourire (je crois que ma pudeur a encore eu raison de moi). Je suis montée au Sacré Cœur avec mon fils, et j’ai regardé Paris et ceux qui l’habitent, la visitent et l’aiment. Nous serons les plus forts.

  32. et de trois dit :

    Réponse à Dominique un peu plus haut :
    J’ai retranscris ici le sentiment de ma fille, qui depuis vendredi pense beaucoup aux victimes vivantes. Mais en aucun cas, ni elle ni moi ne pensons qu’il est facile de vivre avec la mort d’un proche. Je suis sincèrement désolée si mon commentaire a pu vous laissez penser une telle chose.

    • DOMINIQUE dit :

      Merci pour votre réponse. Par contre, votre fille a bien raison de penser aux vivants et à leurs séquelles. Même ceux qui n’ont pas été blessés dans leur chair. La vie est si précieuse.
      J’espère de tout cœur que votre fille ne souffrira de la mort d’un proche que dans très très longtemps. Dans ce domaine, le « jamais » n’existe pas, hélas.

  33. LucieFr dit :

    Oh Violette, tu le sais je n’écris pas beaucoup ici, mais cette fois je tenais à te dire merci. Merci pour tes mots, ceux d’aujourd’hui et ceux que tu nous offres chaque jour pour saupoudrer un peu notre journée de bonne humeur. Alors oui maintenant on va continuer à vivre, juste un peu plus fort, juste pour leur montrer.
    Je le fais pas souvent mais je t’embrasse et suis heureuse de savoir que tu vas bien !

  34. emma dit :

    C’est vrai que l’on ne dit jamais assez aux gens combien on les aime, combien ils ont de l’importance dans notre vie. Par contre on critique tellement et pour tant de choses dérisoires et sans importance…tout le temps , même quand la situation est dramatique. La nature humaine reprend toujours le dessus, critiquer l’autre pour…pour quoi? Se sentir mieux? je ne sais pas. En tout cas à mon niveau personnels j’ai vraiment envie de perdre cette sale manie. Et puis aussi profiter de ces matins où l’on a un peut de temps après avoir déposé les enfants à l’école pour boire un café, en terrasse, avec mon mari avant de partir travailler, d’un verre de vin en l’honneur de rien du tout mais parce que le dimanche on aime bien faire « apéritif » en regardant Petitrenaud sur la 5, aller au restaurant et au ciné. mais je m’aperçoit qu’on a perdu un truc qui ne sera plus comme avant: les discussions ouvertes avec nos amis musulmans …chacun est dans ses petits chaussons, tendant le dos, redoutant la parole male interprétée. Nous nous auto censurons des deux côtés. Ces gros cons de DAESH auront réussi à nous pourrir notre belle relation, les enfoirés! (eux je continuerais de critiquer et bien grossièrement à ma façon franchouillarde). Bonsoir, prenez toutes soin de vous et des autres.

  35. Quand je pense qu’en plus je t’ai cassé cette blague belge potentielle sur Jan Janbon sur Twitter … mais c’était pas le moment de nous faire en plus un incident diplomatique ;)
    Des bisous pleins (j’ai fait des calins a mes enfants comme jamais ce WE )

Laisser un commentaire

Combien font ? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.