Le Jean-Jacques Goldman (44)

    

culottes Henriette H

✔ Souvenez-vous, quand on était petites, on portait des culottes en coton avec les jours de la semaine imprimés dessus (des fois qu’on aurait été Alzheimer précoce…). A l’âge adulte, on fera l’impasse sur la commande du semainier culotté à La Redoute, et on choisira l’option délicate, proposée par Henriette H.

A la base, cette jeune femme est surtout créatrice de bijoux, mais comment faire l’impasse sur un dessous qui porte la broderie unique du prénom de votre amoureux ? Je vous le demande, tiens.

faire une lampe avec une bouteille

Nomad_Matriel_preview_featured

✔ Le saviez-tu ? Au lieu de jeter cette bouteille vide à la poubelle, on peut s’en servir pour fabriquer une lampe écologique plutôt pas moche du tout ! Vittel a proposé cette mission à un petit groupe de designers passionnés par l’upcycling, Le petit FabLab de Paris, et toutes les explications pour se lancer sont par ici.

es tu parisien

Es-tu parisien, camarade ? Si tu bosses chez toi parce que « tu es trop un artiste pour te conformer aux codes de l’entreprise qui freinaient ta créativité », la réponse est oui. Vivement qu’on déménage en province, les gars.

mr-men-little-miss-alex-multicolor

✔ Porter des baskets Monsieur Madame quand on a plus de 5 ans, est-ce bien raisonnable ? Sûrement, car comme dit cette célèbre chanson : ça fait rire les oiseaux. Et tout le monde sait que Oiseau qui rit, à moitié dans son nid !
C’est la marque humanitaire Twins for Peace qui célèbre et affiche ces Messieurs Dames rigolos sur des baskets. A noter que pour chaque paire achetée, une paire est offerte à un enfant dans le besoin.

jessica ledwich

jessica ledwich 2

jessica ledwich 3

The Fanciful, Monstrous Feminine est un projet photographique réalisé par l’australienne Jessica Ledwich. Le but est de dénoncer, avec des images un peu trash, les tortures que les femmes imposent à leur corps, pour tenter de correspondre aux diktats de la beauté sur papier glacé.

C’est un peu déroutant, cette histoire ; d’ailleurs, il y a deux images qui m’interpellent dans cette série (celle avec les jambes et les bras qui pendouillent et celle avec le tournevis dans le cou). J’ai eu beau chercher (si ça se trouve, je suis un peu Brian ?), je ne comprends pas. Vos lumières sont les bienvenues.

blouse dentelle soft grey

✔ Le meilleur pour la fin, LA MODERIE, LA MODERIE ! Je ne sais jamais trop comment apprivoiser la dentelle, mais là je vais savoir, je vous préviens. Je viens de recevoir cette blouse Soft Grey qui n’est que ravissement tellement elle est chouette (Mireille la porte sur Instagram, si ça vous intéresse).
Pour de vrai, je vous la conseille vraiment ! Le seul problème, c’est que plein de tailles sont en rupture de stock en ce moment, mais revenez souvent, à La Redoute ils ont le sens du réapprovisionnement. Je vous la montre portée très vite (si tu es sage)(tu l’es ?).

Catégories LE JEAN-JACQUES GOLDMAN

21 commentaires

  1. Elise dit :

    Un billet comme je les aime, qui passe du coq à l’âne, de l’âne à la culotte gainante… Je ne regarderai plus mes limes à ongle de la même manière (je crois même que je vais aller les enfermer à clef dans la garage maintenant).

  2. Karen dit :

    Cool ce JJG. Je suis la prem’s à commenter, c’est rare. J’aime bien le concept de la culotte brodée mais le seul hic, mon mari est Anglais, autant son prénom dans la langue de Shakespeare est très chouette, Colin, en Français un nom de poisson inscrit sur ton popotin c’est moyen glamour… :P

    • Cécile dit :

      Je m’insurge, Colin en français c’est très chouette aussi.
      Bon par contre le prénom de mon fils sur ta culotte, je suis d’accord, c’est moyen glamour ;-)

    • violette dit :

      Je suis d’accord, j’aime bien Colin, en GB ou en FR.

    • Karen dit :

      Je ne savais pas que Colin était un prénom courant en FR… J’ai une excuse.. je n’habite pas l’hexagone… :D

  3. Super ce JJ! J’adore! Tu parles de plein de choses différentes, on y découvre tout plein de choses!!! Ca met de bonne humeur dès le matin!
    La blouse blanche est magnifique!!! Hâte de la voir portée!!! J’adore la dentelle, et j’ai un faible pour ce genre de tops! (je n’achète presque que ça en ce moment!!! lol)
    Et très sympa les petites culottes brodées!!!
    Des bisous
    Bon mardi!

    Le monde des petites

  4. Odile dit :

    Oiseau qui rit à moitié dans son nid. MY GOD.
    J’aime beaucoup de JGG. Et je suis en train de lire le rapport Pilecki qui est moins rigolo que le top ou les culottes.
    <3

  5. orelle dit :

    le nom de ton jule sur la culotte ^^ …et puis quoi encore huhuhu !!

  6. HeLN dit :

    Bonjour Violette,
    The Fanciful, c’est carrément dérangeant mais tellement percutant… Le tournevis dans le cou, je le comprends comme dénonçant le port de tête magistral et le cou allongé et gracile de rigueur pour être au top ; quant aux jambes, j’ai plus de mal : on traite nos jambes comme de la bidoche ?
    Bises
    (NB Je te dirai pour Imodeen, je dois les recevoir cette semaine. Du coup, avec the Fanciful en tête, je prendrai ces cachets avec moins de décontraction, je dois bien le reconnaître….)

    • violette dit :

      Nounours a la même analyse que toi, j’étais partie trop loin je crois (ou bien je suis cruche ?).

  7. Oui comme une image! J’adore ta blouse! Mais comme je suis sage, je n’irai pas la compulser car des blouses en dentelle j’en ai déjà une pour chaque jour de la semaine. Alors n’insiste pas!!!

  8. juliette dit :

    Ah oui très dérangeantes ces photos ! Pour le tournevis, je dirais comme HelN : elle veut se rallonger le cou pour avoir un joli port de tête. Pour les jambes, oui, on n’est un peu que de la viande, et d’ailleurs nos cerveaux sont à vendre, eux aussi ? Ou alors, comme c’est « depuis 2021 », on suppose que c’est dans le futur et qu’on pourra s’acheter des nouvelles jambes et des nouveaux cerveaux en magasin (le concept de la chirurgie esthétique poussé à l’extrême). BRAYFE c’est cool ça fait réfléchir ! (et j’adore les p’tites culottes avec les prénoms)

    • violette dit :

      Je pense que c’est ça l’explication, je cherchais un truc plus complexe mais en fait, même si les photos sont trash, le message est plutôt basique.

  9. J’aime j’aime j’aime le ‘Es-tu parisien’ ;)

  10. Nathalie dit :

    Je vais avoir du mal à effacer l’image de la pose de vernis (je suis du genre jamais sans mon vernis hein). Elle me fait froid dans le dos. Du coup incappable de me concentrer sur le reste…

    Bises
    http://aubonheurdesdames-leblog.fr/

  11. wilfing machine dit :

    Bien que j’adhère assez à l’idée de Jessica Ledwich, ses photos m’ont quand même filé mal à l’estomac (comme quoi ça fonctionne !). Ou alors c’est mes Chocapic.
    Du coup, j’ai fait un deuxième tour sur le « Es-tu parisien », histoire de me détendre du slip. Ce qui m’amène (t’as vu l’enchaînement ?) aux culottes bien nommées. Quand on a qu’un seul amoureux, on est cul nu du mardi au dimanche ?

  12. isalaprof dit :

    les culottes c’est sympa mais mon mari a un nom composé (très long), il faut que je fasse du 50 pour qu’on l’écrive en entier sur ma culotte ?
    La lampe fabriquée avec la bouteille de Vittel, c’est chouette mais impossible à faire avec 2 mains gauches (mon handicap).
    Par contre j’adore le projet photographique, un peu trash parfois mais c’est ça qui est bon !

Laisser un commentaire

Combien font ? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.