Haï Kaï, la réconciliation

    

hai kai quai de jemmapes

Oh. Une nouvelle adresse de resto qui va ravir celles qui n’habitent pas à Paris (je suis la boule de cristal).
Bon. En fait, ça fait quelques années que je suis complètement désabusée du néobistrot, de la bistronomie & co. Et je n’étais pas loin de penser que c’était de l’imposture tous ces plats avec de l’écume de bouillon – je schématise pour les besoins narratifs, mais l’idée est bien là.
J’ai testé pas mal d’adresses du genre dans la capitale sans jamais sortir repue de ces dernières (je ne suis pas goinfre mais il y a quand même un minimum syndical, à moins d’aller chez un double ou triple étoilé), ni même un brin enchantée, mais toujours un peu en bad, avec la nette impression d’avoir assisté à un petit ballet de fumisterie.

Mardi, j’ai déjeuné chez Haï Kaï, le néobistrot d’Amélie Darvas, qui a fait ses classes au Bristol, au Meurice et chez Hélène Darroze, et ça m’a réconciliée peut-être pas à jamais mais au moins pendant un bon bout de temps avec cette espèce de cuisine branchée : je me suis littéralement régalée.

hai kai restaurant paris

hai kai restaurant paris 4

hai kai restaurant paris 6

hai kai restaurant paris 3

hai kai restaurant paris 8

hai kai restaurant paris 7

hai kai restaurant paris 9

Tables en bois clairs et murs blancs, service délicieux et souriant, créativité (la Chef peut bousculer sa carte deux fois par jour) & produits frais, ça donnait :

  • En entrée, des asperges glacées à la fève de tonka.
  • Au milieu, du lieu jaune de ligne, pleurotes, poire et émulsion de sardines et chorizo
  • En dessert, de la brioche façon pain perdu (dinguerie)

Au niveau des prix, comptez pour le menu déjeuner : 22 € (entrée et plat ou plat et dessert) / 27 € (entrée, plat et dessert). À la carte : les plats sont autour de 20 €. Et le menu dégustation du soir est à 50 €.

Bref, allez-y. Bon appétit.

hai kai restaurant paris 10

hai kai restaurant paris 12

hai kai restaurant paris 13

☞ Haï Kaï 104, quai de Jemmapes 75010 Paris – tel : 09 81 99 98 88
Tous les jours sauf le dimanche et le lundi de 12h30 à 15h et de 19h30 à 23h.

Catégories PLACE TO BE

19 commentaires

  1. verolilas dit :

    J’adore la déco! Mais je n’habite plus Paris,hélas….et j’aimerai bien croulé un peu plus sous les néo-bistrots (inexistants) en Normandie….

  2. lollipop dit :

    D’autres adresses où normalement ds le style tu ne devrais aps être déçues : le Servan Paris 11 et Mensae paris 19, Semilla Paris 6 !! Les trois un rapport qualité prix au déjeuner très alléchant !

  3. Val Làô sur la Colline dit :

    Ah ? c’était de l’écume de bouillon ? j’ai toujours cru que c’était de la bave d’escargot, cette mode culinaire… donc le truc qui m’écœure direct, jamais pu essayer.
    Tout ça pour dire que ce serait chouette que tu nous fasses de la critique gastronomique de province, de temps en temps. En plus tu hallucinerais pour les prix (parce que moi j’hallucine dans l’autre sens, quand je te lis).
    Jolies photos en tout cas, très jolies, même.

    • violette dit :

      Et encore, je ne parle jamais du prix des loyers parce que, là, c’est direct l’infarctus…

    • Val Làô sur la Colline dit :

      en contrepartie, on peut parler du niveau des salaires ou des honoraires, si tu veux ;-)

    • HeLN dit :

      Haha ! Idem pour la bave d’escargot (encore que moi ça m’évoque autre chose, mais je préfère me taire finalement !)

  4. Mélisse dit :

    Salut Violette, salut les gens,
    Ah les photos Instagram m’avaient alléchées, le texte me met en appétit : je veux du lieu jaune cuisiné ainsi !
    Bonne journée

  5. Camillou dit :

    Mmmm ça donne super envie !! sauf la brioche perdue, je comprends pas cette nouvelle mode de dessert, on en trouve dans tous les bistrots ou restos et moi ça me rappelle le vieux pain perdu qu’on faisait en camp scout ou chez mes grds parents et que je DE-TES-TAIS !! Bref, c’était le coup de gueule qui te fait une belle jambe mais me défoule !! sorry !
    en échange, je recommande le resto Will (rue Crozatier dans le 12ème, près du marché d’Aligre)… un délice tout simplement, tout est délicieux ! et la carte du déj est hyper abordable pour une telle qualité !

  6. 40andsowhat dit :

    Très jolies photos qui donnent envie de tester ! Merci ;)

  7. Claire dit :

    Je ne comprends pas ta déception… Il y a pourtant de très bons restaurants dans le quartier? (Avec Mr, on écume les bib gourmands du Michelin). En vrac, Les canailles rue La bruyère, L’esquisse rue Marcadet, Pantruche rue Victor Massé, Chez Michel rue de Belzunce…Et Oka rue de la tour d’auvergne! Le seul qui nous avait un peu déçu c’était Braisenville rue Condorcet…

  8. Deborah dit :

    Je ne commente jamais car niveau mode, je ne suis pas au top (justement, ton blog me permet d apprendre), mais si on commence à parler resto, alors là j arrive ! Je trouve justement qu en nouvelle cuisine il y a pleins de bonnes adresses en ce moment sur Paris… Je note la tienne, et pour poursuivre dans ta lancée, essaie les poulettes batignolles, coretta, ou gare aux gorilles !

  9. Edith dit :

    Ah chouette, j’ai un déj « important »… mardi normalement & tu me donnes envie de tester.
    Merci Violette.

  10. val d'arr dit :

    Les photos sont magnifiques mais je trouve les quantités ridicules vu d’ici en tout cas, l’entrée, au secours…

    • DOMINIQUE dit :

      Un peu d’accord avec toi, Val d’Arr, quantités genre « bon, ben quand est-ce qu’on mange ? » à la Averell Dalton.
      Bientôt nous aurons droit à « l’évocation d’une écume de bouillon ».

  11. Carole dit :

    On dirait pourtant qu’il n’y en a pas beaucoup dans l’assiette, une fois de plus…..non ?

  12. Nous y sommes allés il y a un ptit bout de temps et franchement j’étais mitigée. Les tables rapprochées genre cantine et le service genre « on est famous donc c’est à toi de savoir ce qu’on propose »… Bon moi concrètement j’aime bien avoir une carte avec tout marqué en détails rapport calories/prix. Donc quand je lui dis « mais en fait c’est QUOI la viande ou le poisson du jour » « ben c’est la surprise ». Je me suis dit « put*in les hippies parisiens du 10 ème qui nous la jouent nouveau concept, j’ai pas interêt à me retrouver avec du maquereau. ». Bon finalement ça s’est terminé sur un cabillaud fleuri, c’était « instagramable », bien cuisiné et original, malgré tout c’est sympa une fois pour la surprise mais je n’y suis pas retournée.

Laisser un commentaire

Combien font ? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.