Des nouvelles du front

    

plouf

Avant toute chose, je tenais à vous remercier plus bas que terre (à la cave, peut-être ?) pour tous vos gentils mots durant ces derniers jours. Vos commentaires sous cet article, vos petits mots sur Instagram, Facebook et même Snapchat m’ont sacrément touchée.
Je savais que j’avais une communauté en or, mais je ne pensais pas que vous étiez si nombreuses à être profondément ancrées dans l’empathie et la bienveillance ; ça réconcilie avec la nature humaine, ou alors vous êtes les dernières représentantes sur terre de cette jolie espèce et je suis votre arche ? En tous cas, ne montez pas à bord avec tout et n’importe quoi, je ne veux plus voir de chouette.

Et puis, j’ai vraiment halluciné de vous voir commenter si nombreuses ce billet, où il n’y avait même pas de cadeau à gagner. Tiens, je vais ajouter le désintéressement dans la liste de vos qualités, déjà bien nombreuse.

Je n’aime pas trop m’étendre ni revenir sur des sujets trop personnels – vous savez bien -, mais quand même, quelques unes d’entre vous m’ont demandé de leur donner des nouvelles de Cyclamen et de sa rentrée dans son nouveau collège, en Normandie. Comme vous avez été beaucoup à me soutenir et me réconforter, je me dois donc de vous faire un petit débrief.

La vérité, c’est que je n’ai jamais eu de grande angoisse au sujet de son intégration dans un nouvel établissement. Du plus loin que je me souvienne, elle a toujours été une socialite, hyper aware avec les autres, jamais dans mes jupons (mes tutus, pardon), prenant direct le lead ou au moins la parole dans les 10 secondes suivant une rencontre avec un autre enfant. C’est plutôt positif j’en conviens, même si parfois on penche dangereusement vers le côté obscur de la chefaillonne qui régente sa petite cour (et la divise pour mieux régner).

Ce n’est donc pas une timide même si, paradoxalement, elle manque terriblement et secrètement de confiance en elle : elle est, par exemple, capable de demander 10 fois par jour à une copine « Est-ce que tu es mon amie ? » (je le sais, je l’ai lu dans le marc de ses discussions sur skype… (<=moche).

Donc. Je l’ai accompagnée l’après-midi du 31 août dernier pour sa pré-rentrée et installation à l’internat. J’avais déjà noté la bienveillance, la disponibilité et la bonne humeur de tout le personnel du bahut, de la directrice au secrétaire jusqu’à quelques représentants du corps enseignant. Des choses qui paraissent complètement hors de propos quand vous venez d’une école publique parisienne où tout le monde est sur-stressé et speed à longueur de temps. Et où il vous faut appeler au moins 50 fois avant que quelqu’un ne vienne vous répondre au téléphone, d’une voix désagréable (pléonasme).

Là-bas, rien de tout ça. On avait l’impression d’être en famille. Sauf qu’on ne connaissait aucun membre la composant. On s’est d’abord installées dans la chambre qui lui était attribuée – sa roommate n’était pas encore arrivée -, on a rangé ses affaires, et elle a décidé de cacher son nounours « pour le moment » dans le placard, parce que bon (oui, bon).
Quand sa compagne de chambrée est arrivée, ça a été l’émerveillement. La fille, parisienne et en 4ème, possédait le même sac Eastpack qu’elle  – hihi trop drôle -, voilà de quoi créer le lien direct. Cyclamen s’est alors éloignée de 10 bons mètres de moi, histoire de signaler à la gamine que c’était bien elle le patron et pas sa mère reloue qui l’accompagnait. Ingratitude, mais réassurance pour moi que tout était en ordre (mais ingratitude).

Ensuite, nous sommes parties dans sa classe où le prof principal recevait tous les élèves et parents. Quelques heures avant, elle m’avait dit qu’elle espérait grave qu’il soit prof de sport (la gamine hyper scolaire…).
Le prof a dit « Bonjour, je suis monsieur bidule, prof de sport », j’ai regardé Cyclamen et j’ai dit « Han, t’as vu, trop bien ! » (un peu fort, c’est vrai). Elle a dit « Tais-toi ! Tu vas nous faire remarquer. » (CA VA OH).

Après on a observé tous les élèves. Il y avait un mini-Agnan avec une chemise à carreaux et des sandales de catéchèse, et une jolie gamine avec une robe à rayures qui tournait. Cyclamen me disait tout bas qu’ils faisaient tous genre CM2 – elle avait pas tort -, et je me suis demandé avec qui elle allait pouvoir copiner parmi toutes ces têtes blondes super propres sur elles.

A un moment une maman s’est dirigée vers nous en demandant « Ah elle est nouvelle ? » (Bravo meuf !), j’ai répondu Oui avec un grand sourire, et elle a dit « Ne vous inquiétez pas, c’est une super classe, ils sont ensemble depuis la sixième, ils ont un super niveau (15 de moyenne), ils s’entendent tous très bien, il n’y a jamais d’histoires« .

La pensée qui a traversé mon esprit à ce moment-là est à peine avouable. Bon, j’avoue, j’ai pensé Mon Dieu, pardonnez-nous d’avance madame, j’ai tellement peur qu’elle ne foute le bordel dans cette charmante collégiale de campagne…
J’ai fait « Oh, très bien » avec un sourire niais, et on est reparties dans la chambre de Cyclamen.
J’ai dit, si tu veux je reste encore hein, c’est pas grave si je rate mon train pour Paris, si tu te sens perdue je reste t’inquiète pas, JE VAIS RESTER LÀ TOUTE LA VIE, JE SUIS INTERNE, JE VAIS DORMIR AVEC TON NOUNOURS SUR LE TAPIS DE BAIN, JE T’ABANDONNE PAS !!!

Elle a fait « Non, non, ça va Maman, t’inquiète, il faut bien que je commence à me faire des amis, vas-y ! ». Je lui ai fait des gros bisous dans sa chambre, à l’abri des regards, et je suis partie le coeur gros. Une heure plus tard, je lui ai envoyé un sms :

« Ça va mon coeur, tout va bien ? »
« Oui, super Maman, Biduline ma copine de chambre est très cool ! »

45 minutes plus tard :

« Ca va, tu ne te sens pas trop seule mon chaton ?
« Ah non pas du tout, j’ai déjà plein d’amis ! »

(…)

Le week-end dernier, elle a dit qu’elle adorait son collège encore plus que le précédent, que l’internat était trop bien, que c’était génial. Je devrais me sentir rassurée, mais j’ai un petit truc en moi qui a peur que « la populaire » de l’an dernier ne reprenne ses activités.
Je ne sais pas quoi penser ; j’espère que la bienveillance ambiante et la disponibilité sauront la faire dévier. Du bon côté.

Catégories CYCLAMEN'S SHOW

52 commentaires

  1. HappyLilly dit :

    Elle est super ta gosse! Cette qualité d’adaptation immédiate mène « où on veut »!
    S’ils sont tous mignons et qu’ils bossent bien, ils auront très certainement envie de continuer ainsi. Et elle s’y adaptera, restera ce qu’elle est (et c’est bien) mais se mettra au diapason (elle a déjà parfaitement intégré les codes sociaux: planquer le nounours, avoir le même sac, ne pas se faire remarquer en réunion…)
    L’arche, il FAUT me laisser embarquer: je fais bien les mojitos!

  2. Madame H dit :

    Merci de donner des nouvelles de ta petite-terreur-au-coeur-tendre, je n’osais pas en demander mais ça me taraudait un peu (le truc qui te taraude mais rien qu’un peu tu vois le concept ?) … Et toi ? Comment vis tu ta « retraite » normande sans ta fille ? Tiens, pour le coup je t’embrasse !

    • violette dit :

      Bon, depuis que j’ai pris la décision normande, je suis plus souvent à Paris… donc pour la retraite c’est pas tout à fait ça !
      Pour le moral c’est un peu moyen, mais je n’avais pas trop envie de m’étendre là-dessus…

  3. DOMINIQUE dit :

    L’espoir est que l’équipe pédagogique soit plus présente et attentive que dans son précédent collège stressé, que le bon niveau de ses camarades soit une émulation et un frein à sa « popularité », bref qu’elle se posera les bonnes questions (cette phrase est moche et mal foutue, mais je te fais confiance pour remettre les mots dans le bon sens).
    Cela se fera peut-être avec quelques vagues ? Ou bien, avec sa faculté d’adaptation, peut-être sans aucun problème ?
    Courage, ton bébé sait visiblement naviguer dans la vie !

  4. nathalie dit :

    coucou Violette, merci de donner de ses nouvelles ! profite de ce sentiment de soulagement et de confiance, c’est tellement bon après des soucis de sentir son enfant  » bien »! Ne te pose pas de question sur le futur, ta fille a visiblement une grande capacité d’adaptation, ça, c’est vraiment une énorme chance dans la vie ! Elle va grandir encore plus vite et je suis sûre qu’elle va te surprendre ! C’est sur, l’année dernière a bien entamé ta capacité à avoir confiance mais tout est différent aujourd’hui. Quelques mois pour nous ça ne change rien, mais pour une gamine de cet âge c’est une transformation.Des bises !

  5. A smart pigeon dit :

    Voilà d’excellentes nouvelles Violette! Cyclamen pourrait bien trouver la sérénité recherchée et gagner en confiance dans ce nouveau cadre. Pourquoi répondrait-elle donc à de la bienveillance par de l’insolence et de l’agressivité.
    De mon côté, ma fille se retrouve seule cette année dans une classe bien agitée où sévissent Brayan et Kentin… Non, je ne me suis pas trompée dans l’orthographe. Je m’inquiète.

    • violette dit :

      Han le Brayan écrit comme ça me fascine littéralement !

    • cheun dit :

      J’ai eu le même sentiment : si l’environnement est bienveillant, que les autres enfants sont accueillants, pourquoi irait-elle chercher à mettre le dawa ? Il y a de grandes chances pour que Cyclamen trouve sa place le plus naturellement du monde, sans avoir à jouer des coudes ;-) Bon, tu n’es pas à l’abri d’une petite blagounette à l’occasion, ou d’une expédition nocturne dans les couloirs, mais c’est le jeu de l’internat, non ?

  6. Super rentrée ! L’essentiel est qu’elle se sente bien. Bises.

  7. luna dit :

    Merci Violette pour ce billet. Des bises à ta jolie jeune fille (elle est vraiment canon) et j’espère sincèrement que cette année va être une belle année, pour elle, pour toi et pour vous ;)

  8. Zout dit :

    Bon ça a l’air plutôt bien parti cette histoire. L’essentiel c’est qu’elle soit contente et pour le reste, l’avenir te le dira et aussi elle va grandir et mûrir! Merci pour les nouvelles, et pour le début de ton texte -bah ouais je me sens visée ;) <3

  9. Sandrine dit :

    Toutes ces expériences les font grandir, et ça n’a pas de prix. Et quand tout se passe bien, pour les parents c’est un vrai soulagement !

  10. Wafa dit :

    Ben j’ai les larmes aux yeux. Dire que j’ai commencé à lire ton blog quand elle était toute petite. On croise les doigts pour qu’elle retrouve le bon chemin mais elle est bien où elle est, c’est déjà rassurant.

  11. Edith dit :

    Empathie is my nickname…
    « et je suis partie le cœur gros » ben voilà, j’ai les larmes aux yeux…
    Alors que, merde alors, je ne suis pas maman et je pense que les mamans s’inquiètent à tort, parce que ces petits sont bien plus solides que les adultes (et je te dis ça alors que si j’étais maman, je serais le stress et l’angoisse incarnés…)

    • violette dit :

      ET CETTE MANUCURE BORDEL EDITH ??

    • Edith dit :

      Ah shit, j’ai oublié la suite des « manucure news ». Pardon madame.
      Je suis allée faire retirer ce rouge-qui-tue samedi, verdict : nickel.
      Or donc, il a tenu un mois, sans aucun éclat & mes ongles ne sont absolument pas bousillés. Le pied. (juste un peu d’espace « sans », du fait de la repousse)
      Du coup, j’y retourne samedi pour essayer un bordeaux, plus automnal que le rouge pétant.
      Une semaine de break pour les laisser tranquilles, juste une couche de durcisseur que la demoiselle a posé après avoir enlever le semi-permanent.
      Verdict global : Je vais devenir addict ;)

  12. Bean dit :

    Mah, essaie de te détendre, tant qu’il n’y a pas de problème, il n’y a pas de problème…

    Dis, t’es à Paris là ?

  13. MissBrownie dit :

    Tu n’imagines pas le nombre de parents qui rêvent d’avoir une enfant sociale comme la tienne [bon, avec l’excellent bulletin en plus, les parents sont exigeants ^_^]
    Allez, je croise les doigts pour qu’elle ne se sente pas le devoir de mettre de l’animation dans sa classe ou alors, juste un peu, tout en n’oubliant pas d’écouter et travailler :)

  14. Val Lao sur la Colline dit :

    Oh mais que ce billet est bien écrit, et touchant ! Larme à l’oeil et éclats de rire à te lire, on sent toutes tes émotions contradictoires.
    Sans doute l’effet de (ce) groupe aura une influence apaisante sur elle. En tout cas il semble qu’elle soit dans de bonnes dispositions et au bon endroit pour ça.
    Merci pour les news :)

  15. Laurelei dit :

    Très mignon cette histoire ça m’a beaucoup touché ! Bon j’ai 25 ans et pas d’enfant mais j’ai moi-même été en internat et je me suis revue à cette époque là, à l’époque où ma maman devait me laisser et c’était pas facile pour elle non plus (mais on a survécu et on est hyper proche maintenant ;))

    Alors courage et j’espère que cette nouvelle école fera du bien à ta fille :)

  16. Lza dit :

    Tu sais, Violette, peut-être que chacun fera un pas vers l’autre : que le petit Agnan et la fillette en robe qui tournoie seront un poil plus rock’n’roll et juin et que ta belle populaire verra ses moeurs adoucis par le bon air normand… Ce sont souvent ça les rencontres et elle n’est qu’au début de sa transformation en papillon, finalement. Courage pour ton coeur de Maman.

  17. Lise dit :

    Vous êtes trop fortes ta fille et toi! Plein de coeur-power pour vous deux <3

    Besos

  18. Chris dit :

    Merci pour ces bonnes nouvelles. Je comprends tes craintes mais l’équipe pédago de son nouveau collège a l’air bien attentive et Cyclamen a une grande faculté d’adaptation.
    Wait and see !

  19. Val dit :

    Bon ben… comme Edith, qd j’ai senti que tu étais sur le départ, les bisous en cachette et tout ça, les larmes me sont montées aux yeux…
    Je suis sure que cette année va être géniale. C’est coll qu’elle ait déjà des amis…
    Mais je ne pense pas que ça vrille comme l’an passé (d’abord pcq elle a sans doute muri un peu et appris de son expérience) et surtout pcq comme tu le disais, à l’internat, elle va avoir un cadre strict imposé par des tiers (et non par maman, ce qui change tout pcq on dit des trucs dégueulasses à sa maman qu’on peut pas dire à un directeur d’internat…). Et que tous vont être logés à la même enseigne… (moutonnage de bon aloi…)
    En plus, si le niveau de la classe est bon et qu’elle y a des amis, il va sans doute y avoir une émulation, ils vont s’entraider pour les devoirs, les révisions des contrôles etc…
    Bref, je suis sure que ça va être une super année pour elle…
    Et tout ceci sans parler du fait que le prof ppal est le prof de sport !!!!!!!
    J’ai hâte de suivre ses aventures en campanule normande… et de te lire enfin apaisée, sereine et confiante…
    Je me permets de t’envoyer une bise (une vraie, qui claque sur les joues comme celles que font les papis & les mamies…)
    Val

  20. Athéna dit :

    On peut être très gentil et avoir des robes ou des chemises bien sages…
    Elle va partager des balades, du sport, des récrés et des devoirs avec eux, ça va créer des liens !
    c’est marrant j’avais toujours pensé qu’elle était dans la même école privée que mes enfants (à cause de tes photos qui souvent ne sont pas loin)! Il est vrai qu’il y a pas mal d’écoles et de collèges lycées dans ce coin…

  21. Mayoun dit :

    Contente d’avoir des nouvelles et de lire les commentaires si pertinents des habitants ton arche. Rien de mieux à dire, juste à propos de l’arche, je viens avec un couple de loutres (ma fille m’a obligée à aller voir le monde de Dory). Et tu es sublime photographiée au Peninsula, mon hotel préféré depuis que j’y allais prendre le petit déjeuner quand nous étions en vacances à Hong Kong…(Je ne pouvais pas garder pour moi un souvenir pareil); Courage pour le moral de la rentrée, moi c’est pareil et cela me réconforte de savoir que toi aussi (même si je préférerais que tout le monde soit heureux)

  22. Ema dit :

    Lorsqu’on a un bébé, n’est on pas son internat 24h / 24 ? C’est fatigant !

  23. coke dit :

    Ne sous-estime JAMAIS l’orgueuil/le melon de ces petits. Se retrouver à la traine d’une bande de Einstein ne lui fera surement pas plaisir du tout (#cestduvecu). Bon courage ma belle !

  24. Cedric Champagne dit :

    <3

  25. AmelMelo dit :

    Ah si seulement le miennes voulaient bien aussi se tirer et laisser mes jupes (désolée pas de tutu) alone … blague à part, telle mère, telle fille !
    (après cet interlude gnangnan je repars là ou j’étais même si l’histoire ne dit pas où ^^)

  26. Addie dit :

    Le cadre de l’internat, avec les heures fixes pour les études surveillées etc, fera qu’elle sera obligée de se plier au rythme de travail. Alors oui, peut être qu’elle sera identifiée comme élément leader et que son côté chef de bandes pourra turbiner à plein, mais si les résultats scolaires sont là, on s’en fout un peu non ?
    Et puis y’a la gym aussi et ça, c’est super important pour elle, et dans les sections sport, ils privent d’entrainement en cas de comportement inapproprié et ça, les élèves n’aiment pas, mais alors pas du tout!
    je vous souhaite que tout prenne sa place rapidement pour une très belle année!

  27. D’expérience, des élèves parfois compliqués, mis dans une classe tranquille, ont tendance à suivre le mouvement et à révéler leur potentiel ! Donc ne te fais pas trop de souci !

  28. Milounette dit :

    Très beau billet toujours aussi bien écrit et qui provoque une certaine émotion… (non je n’ai pas eu les larmes aux yeux Madame…)
    Du coup j’ose jamais trop écrire (je ne suis pas une littéraire…) mais je souhaite une très belle année à toi et à ta (grande) puce. Peut être qu’être populaire en Normandie sera plus doux… En tout cas plein d’ondes positives à vous deux.
    Ah et comme je ne commente que rarement, j’en profite pour tes stats : 35 ans, en campanule entre Toulouse et Montpellier, et j’utilise Chrome. Voiloù tout!
    Belle journée!

  29. Virgule dit :

    Merci pour ces nouvelles et ce bel article !
    Il ne faut pas se faire de soucis tant qu’il n’y a pas de problème, sinon, on vit plus. Plus facile à dire qu’à faire, je suis moi même l’angoisse personnalisée !

    Un petit update du captcha, qui me dit systématiquement lorsque je veux commenter « Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA. » Et je suis obligée de rafraichir la page.

    De deux choses l’une, soit le Captcha veut me faire comprendre que je lis trop lentement, soit il ne m’aime pas.

  30. lilidesacy dit :

    Moi je dis qu’on a la communauté qu’on mérite. Tu parles peu de toi, mais quand tu le fais c’est avec tant de retenue et de pudeur que ça m’émeut à chaque fois. Et puis tu fais pas semblant que tout va toujours bien dans le meilleur des mondes et ça fait du bien ! T’es le seul blog je crois qui marie si bien l’humour et l’émotion. Bref. Je me demandais depuis quelques temps (mais peut être est ce indiscret) si Cyclamen lisait ton blog ? Et si du coup de lire ton désarroi n’avait pas un effet genre pris de conscience qu’on va un peu trop loin ? En tout cas, courage pour la retraite normande.

    • violette dit :

      Non elle ne le lit absolument pas, ça ne l’intéresse pas du tout. Sinon, tu penses bien que jamais je n’écrirais ce genre de choses, ça pourrait être vraiment traumatisant pour elle, même si elle maîtrise pas mal le second degré.

  31. Solexine dit :

    Ah mais tiens justement ce matin je me disais dans mon château fort intérieur : »il faudrait que je pense à aller voir chez SBEP , quand-est-ce qu’elle va nous donner des nouvelles du front ? » ( véridique, Dick). Mais pour l’instant , tout a l’air d’aller comme sur des roulettes , c’est pas la peine de te faire du mouron en avance sur ce qui pourrait dévier, ou pas …(faites ce que je dis mais pas ce que je fais, hum :-p ). Et mignon l’épisode du nounous dans le placard :-). J’ai remarqué aussi que tu avais souvent énormément de coms sous des articles un peu perso dans le genre de celui-ci (très bien écrit d’ailleurs je trouve), bref des articles où tu parles des gens( qu’ils soient tes proches ou non) , même plus que lorsque tu fais des concours . J’ai fait analyseuse de stats deuxième langue ,faut dire. Bon je te laisse , il faut que je me dépêche d’aller remplir le CAPTCHA ( sa race ) avant qu’il ne me claque une fois de plus la porte au nez.

    • violette dit :

      C’est normal Solexine, les billets d’humeur jouent souvent sur les sentiments et appellent les commentaires j’imagine.

  32. Vanessa dit :

    Ton billet est si touchant que j’en ai les larmes aux yeux… C’est malin !
    J’espère de tout cœur que cette nouvelle année se passera à merveille et que ta beauté trouvera ses marques et ne chamboulera pas trop l’ambiance de sa classe :-) Et j’espère également que tu retrouves la sérénité que tu avais semble-t-il perdue l’année dernière.
    Je vous embrasse toutes les 2.

  33. AnoucheK dit :

    Mes fils ont eu une super prof au collège qui disait que l’important, c’était que les élèves qui « savent être élève » embarquent les autres. Ceux qui ont du mal à être dans une posture d’élève qui vient apprendre des trucs.
    J’avais trouvé que c’était une phrase super positive et bienveillante sur la manière d’envisager une part de son boulot. D’autant que c’était une classe difficile.
    Et c’était le discours de l’équipe pédagogique avec cette classe, et ils travaillés ensemble dans ce sens et ça a marché. A la fin du premier trimestre, ce n’était plus une classe « difficile ». J’ai l’impression que l’ambiance que tu décris va permettre ce genre de mutation pour ta fille. La coolitude ne passera pas par la bordelattitude quoi… tu nous raconteras ?

  34. Athéna dit :

    À propos des chouettes, ça porte bonheur en fait !

  35. Ça m’a l’air plutôt bien parti tout ça! Elle s’est adaptée en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire ! T’angoisse pas Violette (ouais facile à dire je sais), tout ira comme sur des toilettes j’en suis sûre !;) Des bisous

  36. Poulette dit :

    Comme suis à la fois l’empathie ET le rationnel, j’ai beaucoup pensé à toi depuis dimanche et jusqu’a aujourd’hui. Mon côté tellement sensible que ça en devient pénible (du style à pleurer devant une pub Herta) visualisait ta peine, et l’autre partie de moi pensait qu’on était déjà au milieu de la semaine et que le retour se ferait très vite, et que tu pourrais vite serrer ta fille et son nounours dans tes bras. Pour information, le petit nom de la mienne c’est … Despota donc j’ai du vecu

  37. MARIE dit :

    Tu sais je voulais aussi te laisser un mot sous le fameux article, j’y ai pensé souvent, je n’ai pas réussi…
    Mais je suis complètement d’accord avec lilidesacy « on a la communauté qu’on mérite. Tu parles peu de toi, mais quand tu le fais c’est avec tant de retenue et de pudeur que ça m’émeut à chaque fois »

  38. minisushi dit :

    ah mais putain j’ai la larme à l’oeil à la fin de récit (le passage où tu veux dormir avec nounours sur le tapis de bain m’a tuée) tiens bon meuf, je sais bien qu’on fait des gosses pour les garder toute la vie mais là ça fait tôt! #soutine

  39. Magadopte dit :

    Je ne vais pas te reparler de mes élèves de cours particuliers, mais, comme quelqu’un d’autre l’a dit en commentaire l’autre fois, il y a de grandes chances que pour être cool et bien vue par les autres il faille être bon dans cette classe. Enfin, bref, j’y crois trop. (je ne parle pas du passage émotion/empathie, j’ai déjà du mal à me remettre de la rentrée de mon fils à la crèche – mais pas devant lui, hein)

  40. marion m dit :

    Bon ben j’ai eu la larme à l’œil….

    Fraichement divorcée c’est comme quand mes deux garçons ( bébé en fait) partent avec leur papa…Je n’arrive toujours pas à m’y faire…. j ai cette petite larmounette au coin de l’œil….

  41. Laurence dit :

    Bonsoir Violette,
    Tu fais bien de dire que tu es notre arche… enfin la mienne pour l’instant. Je garde tes posts pour le dimanche soir. C’est mon rdv. J’ai besoin de vaincre cette petite boule dans le ventre qui me ronge tout doucement (j’ai 42 ans pourtant !) et ce petit rendez-vous hebdomadaire me permet de rire ou au moins de sourire et cela, ça n’a pas de prix !
    Voilà pour mon second commentaire (le 1er étant la semaine dernière pour le post des présentations).
    Laurence

  42. Eve dit :

    Je veux bien l’adresse du collège en Normandie étant donné que j’ai moi-même menacé ma môme de l’envoyer à Guantanamo si elle ne se ressaisissait pas d’ici la prochaine rentrée (c’est pas comme si elle avait fait bleu une demi-douzaine de fois après avoir envoyé des mails à ses profs pou s’excuser d’avoir une famille de cas soc’ pleine de problème qui l’empêchait d’aller en cours, hein). Du coup, la Normandie, c’est peut-être mieux que Cuba.

Laisser un commentaire

Combien font ? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.