Brian & Boris

    

Brian est inconsolable. Samedi après-midi, alors que je lui faisais réviser sa table de 6, l’effroyable nouvelle est apparue sur l’écran bleu du poste allumé : Jean Ferrat s’en est allé.
C’est pas qu’il était de sa génération, à Brian, oh non, mais ce dernier lui vouait une admiration sans bornes depuis qu’il avait découvert leur point commun : une dentition approximative.
Brian aussi, il a toujours des bouts de mesclun qui pourrissent dans ses interstices dentaires. Et ça lui plaisait bien qu’une star de la chanson partage ce petit tracas avec lui.

J’ai eu beau tenter de tempérer sa fièvre, arguant que c’était quand même un communiste, Brian n’a rien compris. Ca va être beau, son vote des Régionales, je te raconte pas.

Depuis lors, je ne sais que faire. Brian ne fait rien qu’à pleurer des rivières. Et on prend du retard pour son interro de mathématiques de lundi matin. Il est hors de question qu’il triple sa cinquième. Il a quand même 17 ans, mine de rien.
Alors j’ai pensé lui offrir un petit animal de compagnie pour le consoler. Il pourra faire un transfert d’amour de Jean vers un machin à poils ou plumes, qu’importe ! L’essentiel est qu’il reprenne goût à la vie.

J’ai donc demandé à Brian : « Ca te ferait plaisir un vol d’hirondelles ? »
« J’aime trop pas les oiseaux !« , il a reniflé, ce con (faut dire qu’il est pas facile en sus de tout !).
J’ai illico abandonné l’idée de lui refiler le perroquet de Cyclamen, du coup. Voilà qui n’arrangeait pas mes affaires. J’ai mes collants 20 deniers à trier, comme chaque dimanche. Et puis, j’ai soudainement repensé à Boris.

Ah, je ne vous ai pas encore parlé de Boris ?

Et ben, c’est que l’autre fois, en Jordanie, on avait croisé un chat roux le jour de notre arrivée. Il faisait rien qu’à ronronner sous la table en attendant qu’on lui file des restes de mezzé. Rêve !
Finalement, on s’est pris d’amitié pour lui, et on a décidé de l’appeler Boris. Comme Boris Becker.

Et puis, en continuant notre périple, on a croisé un autre chat roux dans une autre ville, puis encore un autre. En y repensant maintenant, si ça se trouve, c’était Boris, qui avait couru des centaines de kilomètres dans le Moyen-Orient pour nous retrouver. Je culpabilise un peu, mais on ne peut pas ramener un enfant-chat de chacun de nos voyages, non ? Surtout des roux.

Seulement, aujourd’hui quand mon esprit se perd dans les petits tapons de poils oranges de ce chat intriguant, je me dis que ça m’aurait bien rendu service de le ramener dans ma malle-cabine. Enfin, je vais lui prendre le salon de coiffure Barbie au Leclerc. Y’a une promotion et Brian en rêve depuis le CP.

Catégories PORTNAWAK

31 commentaires

  1. laurence dit :

    moi tu vois c’est quand tu nous écris des textes comme celui ci que je t’aime
    ça me rappelle le bon vieux temps d’il y a 2 ans,
    des filles en marinière Darel qui balancent leur Syracuse il y en a des tas
    par contre il n’y a vraiment que toi pour nous offrir un pépite comme celle là

  2. Lou dit :

    Si Brian est inconsolable, c’est à cause de ses jeux olympiques ratés.

  3. What the L dit :

    Faut pas le frustrer plus longtemps Brian, achète sa Barbie !

  4. tu vois pas que tu vas bientôt voir débouler Boris rive droite !!

  5. vinsh dit :

    C’est quand même un peu triste, cette mort de Jean Ferrat, au final. Bon, ok, je le croyais déjà mort, mais c’est triste.

  6. Brian tu dois reprendre goût à la vie!

  7. lord de Winter dit :

    Tout pareil que Vinsh, mais quand même, c’est vrai qu’hier, apprenant la nouvelle autour d’un repas partagé avec une copine, bah ça m’a fait de la peine. Surtout, que dans mon cas, j’ai été initié à Jean Ferrat par ma mère (qui parfois m’égrenne ses souvenirs musicaux d’ado) et par mon instit’ communiste de CM2, qui nous avait fait chanter une des chansons du Ferrat pour un quelconque évènement scolaire. Bref, tout ça nous rajeunit pas, même quand on avait pas l’âge du Cap (Ferrat, quoi. Oui, jeu de mots pourris dedans).

    Allez, hommage : « Pourtant que la montagne est belle, comment peut-on imaginer, en voyant un vol d’hirondelles, que l’automne vient d’arriver ». Quant à toi, Violette, évidemment que tu es « l’avenir de l’homme »! ;-)

  8. Mélisse dit :

    achètes lui des gerbilles, c’est con et ça pue, ça devrait bien l’occuper

  9. BBCam dit :

    moi je voulais juste dire qu’à cause Boris, j’ai la (minable) chanson de marie laforet dans la tête (celle où elle raconte qu’elle va faire du vélo, avec un tas de gens)(je crois que c’est à peu près ça, les paroles)
    envoie mes bises à Brian, dis lui que si jamais il passe en 4eme, je lui offrirai un collier de perles en nacre (enfin, en plastique nacré), pour le salon de coiffure Barbie.

  10. violette dit :

    laurence : Je comprends. Mais c’est bien aussi d’évoluer, de changer, de tournicoter, etc… Sinon je me lasserais. Et vous aussi, j’en suis certaine. En tous cas, merci pour ta fidélité !

    Lou : Ca c’est sûr que ça n’a pas arrangé son moral.

    What the L : On part là !

    DelicesdeVanessa : Je ferai semblant de pas le reconnaitre, j’aime pas trop les rouquins. En chats.

    Vinsh : Tu sais que moi aussi, je pensais qu’il était mort depuis lurette. On doit confondre avec Léo Ferret je crois.

    Thibaut Octave : Je lui fais part de tes encouragements. Il ne sait pas encore lire.

    lord de Winter : Ahhh tu finis en beauté, c’est la chanson de lui que je préfère (pourtant je ne suis pas féministe, j’insiste !)

  11. imposture dit :

    Délicieusement surréaliste.
    6 bonbons.

    Bon on se fait une dînette quand ?…

  12. violette dit :

    Melisse : J’ai été obligée de googler « gerbilles », je ne savais pas du tout ce que c’était. C’est dégueulasse c’est bêtes, non ?

    BBCam : Ah mais merci !!! Tu me colles la chanson de Marie Laforêt dans la tête avec tes conneries ! Pour le plastique nacré, on aime tellement ça ici qu’il faut que tu prévois deux colliers : un pour Brian et un pour moi !

  13. Eamimi dit :

    Moi quand je suis allée étudier après le bac j’ai pris deux gerbilles pour remplacer mes parents. Et ben une est morte et l’autre lui a mangé la patte pendant la nuit.

  14. Eamimi dit :

    J’ai bien conscience que ça a peu de rapport avec le sujet mais je suis trop jeune pour pleurer la mort d’hugofray …. ( c’est cadeau)

  15. Oopsy dit :

    tu vas prendre un chat ! ? C’est ça ?! (à 17 ans on vote pas. Mais tout le monde sait que Brian est émancipé…)

  16. BBCam dit :

    ah, je note, donc, le double achat. Tu me diras en revanche si vous préférez un collier monté sur du fil de pêche élastique ou pas (c’est juste si jamais Brian prend la grosse tête un jour)

  17. violette dit :

    imposture : Seulement 6 bonbons ? La vérité, on voit que la crise est encore présente. On se call ??

    Eamimi : Je te décerne le commentaire d’or de la semaine, j’ai vraiment eu le fou rire. Tu t’es grave dépassée. Bravo ! Trompettes ! Tambours ! Et slips tanga !

    OOpsy : Ah non, mais j’avais un cochon d’inde quand j’étais petite, par contre. C’était une « cochonne » d’inde, d’ailleurs, elle se prénommait églantine. Elle est morte de froid un jour.

    BBCam : Ben écoute on va prendre un de chaque dans ce cas.

  18. sabine dit :

    c’est grâce à ses comm’ que je suis maintenant les aventures d’eamimi.
    Brian il a le doit de vote????

  19. rové dit :

    Moi je ris… même si Jean ne Ferrat plus de chanson.

    (je sais que c’est politiquement incorrect, mais c’est dimanche)

  20. Eamimi dit :

    Merci ma violette : à billet barge commentaire barge (mais true story)

    Sabine a debarqué chez moi grace à toi violette. Et du coup suis accro aux aventures de ses associés !

  21. La mouette dit :

    Un cochon d’Inde, sinon, c’est bien aussi, un cochon d’Inde. Par rapport aux gerbilles, ça sent la rose, ça couine dès que ça pense manger (un peu comme une fille, en fait) et en plus, Barbie pourra le recoiffer (non parce que, quand même, faut pas passer à côté de la promo chez Leuleu)… Alors, alors, elle est pas bonne, mon idée? Ah, mais que vois-je en remontant, tu as déjà vu une Eglantine mourir? Mince, bon, bah reste sur l’idée du cadeau unique, alors.

  22. rita dit :

    Pas aimable Monsieur Tenenbaum avec le petit personnel qd il venait chez l’administrateur de biens pour la gestions de ses immeubles a Paris.

  23. Valérie de Metz dit :

    Oui, le cochon d’Inde c’est pas mal, comme substitut, c’est mignon, ça ressemble pas trop à un rat… Ca me fait penser, quand ma fille était petite, elle n’avait pas bien compris le nom de la bestiole et nous racontait qu’à l’école, la maîtresse avait amené « un cochon dingue, dans une cage »… Et moi j’imaginais un porcinet rendu hystérique à cause de l’enfermement… Bref, je raconte ma vie…

  24. ema dit :

    les surréalistes ne sont pas mort, violette la réincarnation de tous les dadas à elle seule.

  25. J’ai rien compris, mais c’est peut-être parce que moi, j’ai eu comme une boule de pétanque qui m’est montée dans la gorge, quand j’ai entendu que Ferrat était mort. Même s’il avait tout le temps de la salade dans les dents, c’est vrai. Ca prouve qu’il était pas en plastique.

  26. Valérie dit :

    Tu es mon idole, il va absolument falloir que je m’habitue à marcher avec des chaussures vert gazon à talon.

  27. Anna dit :

    Brian et Barbie, ça sent le porno !

  28. Faut que tu le mettes au Vert Brian… Il est trop gâté, il va la tripler sa cinquième… Tu vas passer pour qui? Pourquoi que tu l’emmènerais pas en pèlerinage en Ardèche?

  29. Coco dit :

    Mince, Violette, j’ai un petit-chat-rouqin-qui-traîne-dans-mon-jardin… ça serait pas ton chat jordanien par hasard ? si tu veux le récupérer, faut passer Casa-des-deux-palmiers, Pink City, au bord du Canal du Midi… (en même temps, c’est peut être mes deux palmiers – qui en fait sont 4 – qui lui rappelant le bled, l’ont décidé à squatter mon jardin…)

    PS : « Boris » ? pourquoi j’y ai pas pensé avant ?

Laisser un commentaire