avril, 2015

Eleven

11

L’an dernier, quand elle a eu 10 ans, j’écrivais que j’aimais bien cet âge à mi-chemin entre l’enfance et l’adolescence. Cette année, à quelques jours de ses 11 ans, ce n’est plus tout à fait le même poème : l’enfance s’éloigne dangereusement pour laisser de plus en plus de place à l’insolence… et aux brassières. Arrivées il y a quelques semaines dans sa garde-robe, j’ai pensé Mais c’était hier qu’elle portait des bodys, non ? (on ne voit pas le temps passer quand on brûle la vie, les amis).
Enfin, la poubelle n’est plus jamais remplie de couches pleines de pipi et de c – – a*, c’est déjà ça.

(*pendu spécial kids, vacances scolaires obligent)

38

Du monde au balcon

lingerie

Il fait beau. Il fait chaud. On a envie de montrer son soutif à la terre entière (ne minaudez pas, je vous connais depuis le temps). Comme je vous parle régulièrement de lingerie jolie mais que tout ça est dispersé dans mes pages internet, j’ai eu envie de vous faire une petite synthèse, Thérèse.

Des marques de sous-vêtements qui sortent un peu des sentiers battus par les Tam Tam, Eres ou autres Etam lingerie, nouvelles ou pas encore très connues. Cette liste n’est pas exhaustive, je reviendrai la mettre à jour au gré de mes découvertes (enfin Inch’Allah, comme d’habitude). Hop, voyage sens dessus dessous !

21

Fawn suede shoes

eponyme chaussures

Il paraît que c’est ringard d’assortir son sac à ses chaussures (qui a sorti cette connerie ?). Bon, ça doit sûrement être Caroline de Maigret ou je ne sais quelle autre faussement cool, en tous cas moi ça ne m’atteint pas ces mesquineries. J’assortis si j’ai envie.

Donc, comment assortir son sac à ses chaussures si on en a envie :

1. Choisir un sac et une paire de chaussures de la même couleur mais pas tout à fait. Vous remarquerez, en l’espèce, que mes escarpins sont d’un fauve un peu plus soutenu que mon sac. Cela vous permettra de répondre du tac au tac si vous essuyez un quolibet, sans passer par les étapes suivantes.

35