octobre, 2014

Coupons du bois !

manteau a carreaux

La leçon du jour pourrait s’intituler « Comment porter des carreaux sans faire gros tonneau », mais franchement j’hésite à vous la présenter. D’abord parce que ce serait hyper présomptueux de ma part – si ça se trouve je fais gros tonneau et vous allez rire -, ensuite parce que je ne suis pas sûre de tenir jusqu’au bout de ma présentation. J’ai laissé mes derniers neurones au fond de mon lit ce week-end, où j’ai passé 90% du temps à agoniser (je suis la Comédie Française, souvenez-vous).

De quoi ? Et oui, un joli triptyque bronchite-trachéite-aphonie, ce qui a sûrement dû soulager mes proches (enfin, elle la ferme !), mais qui a aussi donné un coup dans l’aile à ce fabuleux slogan, devenu un vulgaire « Sois pas terrible et boucle-là », en seulement quelques heures.
Du coup, vous m’excuserez ces chuchotements – j’ai toujours les cordes vocales chafouines -, mais comme je dis toujours que le show must go on, nous allons quand même essayer de faire les carreaux.

32

George Clooney à Montmartre

montmartre paris 8

La tristesse qui se dégage du regard de cette femme, contrastée par la profusion de couleurs qui explosent de sa tenue et de son mini-stand à souvenirs, et bien c’est exactement ça Montmartre. Un mélange de nostalgie et de joie à tous les coins de rue.

Bref. Dimanche il faisait beau, et avec Nounours en bandoulière, j’ai décidé de jouer les touristes en plein coeur de mon quartier. Avec une espèce de légèreté chevillée au corps (pourtant je ne suis pas sous Xanax, je ne comprends pas d’où me vient ce bonheur soudain), on s’est même aventurés jusqu’à la place du Tertre, et dans un acte complètement punk on s’y est assis pour prendre un café. Une grande première, parce que même si j’adore la Butte, j’évite quand même les endroits où on pigeonne sévèrement le chaland.

43

Gavroche

boots minelli 2

Salut les jeunes. Quand on veut porter les chaussures de Gavroche mais qu’on n’a pas eu la chance d’avoir des parents Thénardier, on est bien embêté. On le sait bien que, comme les feuilles mortes, les soucis se ramassent à la pelle.
Mais voilà un semblant de résolution du problème aujourd’hui, avec cette paire de boots Minelli. Je cherchais ce genre de trucs à lacets depuis la rentrée – un peu Apollonide de l’attitude mais sans le côté suggestif (c’est à dire pas des trucs lacés jusqu’à la glotte) – parce que ce modèle a un côté désuet qui me parle tout particulièrement (j’ai grandi en province).

Avec quoi porter la boots à lacets de l’ancien temps ? De préférence avec un slim, un skinny ou un pantalon 7/8è – avec un flare ou un pantalon large, elles seraient perdues à tout jamais sur l’autel du style.
C’est également super joli avec une jupe longue, histoire d’ambiancer le côté champêtre qui sommeille en vous.
Franchement, je vous vois bien dans le champ voisin avec votre panier de pique-nique en osier, à la doublure en vichy rouge ; vous seriez tellement charmantes !
Et puis tiens, si vous avez la chance d’avoir le mollet fin, vous pouvez également tenter d’associer ces boots à une robe fleurie longueur midi.
Et moi ? Moi, la fée mollet a oublié de se pencher sur mon berceau, je préfère garder mon denim si vous le voulez bien.

40