juillet, 2013

Johnny et moi

soldes juillet 2013

1. Lunettes de soleil asos (9€ au lieu de 23€) | 2. Robe zippée Sandro (82€ au lieu de 165€) | 3. Chemise Paul & Joe Sister (89€ au lieu de 179€) | 4. Gloss interdit de Givenchy (15€ au lieu de 27€) | 5. Cabas lin et paillettes Vanessa Bruno (119€ au lieu de 170€) | 6. Boots Patricia Blanchet (117€ zu lieu de 195€) | 7. Veste tweed Maje (160€ au lieu de 320€) | 8. Triangle et culotte Princesse Tam Tam (-50%)

9. Robe imprimée Bash (110€ au lieu de 220€) | 10. Vernis in love de Lancôme (-30%) | 11. Vernis O.P.I. (8€ au lieu de 15€) | 12. Sac MySuelly (137€ au lieu de 275€) – version en bleu portée ici | 13. Ballerines Anniel (71€ au lieu de 119€) – portées ici | 14. Sandales à paillettes La Redoute (6€ au lieu de 20€)(ALLO) | 15. Sandales à talons Carven (-50%) | 16. Jupe en soie Bash (9€ au lieu de 120€)(ALLO BIS) => vente privée Bash en ce moment sur Bazarchic avec beaucoup de mochetés, mais néanmoins quelques pépites bradées !

★★★★★★★★★★★

5

Cry me a river

sommieres

C’est moi (SURPRISE !). Aujourd’hui je suis bien embêtée parce que je n’ai pas grand chose à vous raconter – mes journées s’étalent dans une sorte d’harmonie paresseuse plutôt effrayante (je fais même des grasses mat’ jusqu’à 10h00, ce qui ne m’était pas arrivé depuis 1995)(j’avais 8 ans).

Mais quand même, je me suis dis qu’un peu de géographie ne pourrait pas vous faire de mal. Alors voilà. Nounours, cet espèce de cagolin du Sud m’avait fait découvrir Sommières, dans le Gard, il y a deux ans. Ce week-end, on a trouvé par hasard et pas très loin de là un tout petit bled où le temps semble s’être arrêté : Lecques. On n’y a pas croisé âme qui vive – même pas une Nounouille efflanquée courant dans les rues désertes, que dalle – mais c’était tellement charmant et reposant qu’on a eu envie de tout envoyer valser pour nous installer là-bas (on est un peu sanguins).

52

Lucite estivale, le dernier round

eucerin lucite estivale benigne

Salut la compagnie. Voilà un petit article beauté qui, je l’espère, volera au secours des peaux sujettes à la lucite estivale bénigne (LEB). Si vous me suivez depuis un moment, vous savez que j’ai été tyrannisée de nombreuses années par ce fléau qui rend le décolleté tout boutonneux en été, et oblige à parader sur les plages en col roulé qui gratte.

Il y a 5 ou 6 ans j’avais réussi à en venir à bout grâce aux gélules solaires combinées à la crème Anthelios 50+ de La Roche-Posay. C’était pas le summum du glam’ sur la plage avec ma pâte à cul étalée en triples couches toutes les 30 minutes, mais au moins cette technique avait le mérite de m’éviter la disgrâce acnéique.
L’année dernière, la marque Eucerin a sorti une nouvelle crème anti LEB et Cécile, non sujette à la lucite et croisée sur une plage du 34, m’avait gentiment tendue la sienne me proposant de l’essayer des fois que.

34