L’habillage d’une reine absente

    

zadig et voltaire 2015 15

Je crois vous avoir déjà dit que la Fashion Week n’était pas vraiment mon truc préféré dans la mode. Oui, parce que bon, la superficialité parisienne y est quand même à son paroxysme, et puis c’est vraiment une expérience sociale remplie d’arrogance.
D’ailleurs j’aime beaucoup ce résumé de Jean-Philippe Delhomme dans le cahier des tendances de l’Obs : « Le monde de la mode est ce qui ressemble le plus à une reconstitution de la cour à Versailles, à cette différence près que ce serait une cour sans roi et que les défilés y figureraient la cérémonie d’habillage d’une reine absente. »

Mais quand même, j’aime bien assister à un show de temps en temps parce que les filles et les vêtements sont beaux, mais aussi (surtout ?) parce que je peux m’en donner à coeur joie dans mon sport favori : l’observation de l’autre.
La semaine dernière, j’ai été invitée dans les backstages du défilé Zadig & Voltaire par René Furterer, qui coiffait toutes les mannequines du show ce jour-là. La dernière fois où je m’étais glissée dans les coulisses c’était en 2010 pour le défilé Issey Miyake, et j’aime toujours autant ce côté off des défilés, beaucoup plus spontané (je suis Cancer).

Là-bas, le hair stylist Damien Boissinot nous a longuement expliqué – à Caro et moi – que pour ce défilé Zadig & Voltaire, il voulait donner aux filles une matière naturelle, wild mais surtout pas trop clean. Une chevelure froissée mais healthy, « comme après une nuit d’amour », a-t-il ajouté d’un air coquin (le coquinou).
Et c’est vrai qu’en regardant de plus près les cheveux de tous ces petits canons, j’ai trouvé que j’avais le même effet wavy qu’elles au petit matin ; je suis bonne pour faire du air mannequinat je crois.
En revanche, je ne sais pas quel est le produit Furterer qui donne des jambes de 15 mètres au réveil (peut-être il faut coucher avec la bombe de laque ?).

Bref, toutes ces gamines sont plutôt touchantes et charmantes, même si pendant ces préparatifs on sent l’emmerdement pointer à travers leurs regards perdus et peut-être un poil désenchantés. Moi, je vous le dis, c’est pas la peine d’insister, je ne serai jamais mannequin, il y a trop de temps morts dans la journée (même avec Candy Crush).

zadig et voltaire 2015

zadig et voltaire 2015 24

zadig et voltaire 2015 2

zadig et voltaire 2015 14

zadig et voltaire 2015 5

zadig et voltaire 2015 23

zadig et voltaire 2015 28

zadig et voltaire 2015 6

zadig et voltaire 2015 19

zadig et voltaire 2015 25

zadig et voltaire 2015 7

zadig et voltaire 2015 13

defile zadig 2015

zadig et voltaire 2015 11

zadig et voltaire 2015 20

zadig et voltaire 2015 12

zadig et voltaire 2015 21

zadig et voltaire 2015 17

boots python zadig

Catégories PLACE TO BE

18 commentaires

  1. Bien d’accord avec toi concernant les backstage. mais soyons honnêtes si j’avais la chance d’être invitée à n’importe quel défilé j’irai.. Il fut un temps où cela arrivait, qd je bossais chez Isabel, Isabel qui? Mais Marant bien sûr, c’était il y a 10 ans elle n’était pas aussi connue mais c’était génial qd même.. Bref nostalgie quand tu nous tiens.. Je vais me coucher pour la peine, je suis triste (je suis gémeaux ) hihihi!!!
    Bises Violette et merci pour tous ces articles un brin acerbes et ironiques qui égaient souvent mes journées et soirées :D
    http://aubonheurdesdames-leblog.fr

    • violette dit :

      Han mais tu as gardé des tonnes de fringues IM du coup ? Tu vas en faire baver plus d’une avec ce commentaire, j’imagine que tu en as conscience.

  2. Nanou dit :

    Moi j’irais volontiers à un défilé parce que je suis curieuse (je suis Cancer) et donc toujours open à l’inconnu. Enfin pas tous hein, haha! Mais sinon quand j’en vois un à la téloche les mannequins ont effectivement l’air de se fairche, tirent la gueule, etc. Mais ton reportage, car c’en est un, j’adore! Ca satisfait ma, euh soif de connaissance et les filles sont belles! Et puis toute cette effervescence, les 1001 petits détails capitaux auxquels il faut penser pour que tout soit parfait, tout ça me fascine (je suis Cancer). Et aussi côté public: Catherine Deneuve va-t-elle filer une baffe à Carla Bruni? Anna Wintour porte-t-elle des sous-vêtements? Bref, un petit monde plein de mystères. Merci de soulever pour nous un coin du voile.

    • violette dit :

      C’est cool que ça te plaise, c’est vraiment fait dans ce but : essayer de montrer un peu de coulisses et de l’effervescence.
      C’est marrant de temps en temps comme je le disais dans l’article, mais beaucoup trop éloigné de la vraie vie.

  3. Ah mais tu as fait de belles photos en fait, tu as la perfection décontractée mon n’veu.(J’ai tout râté mais j’ai Marie Gillain, je crois que ça compte) c’était un bien chouette évènement et c’était cool de t’y voir ;) besos

    • violette dit :

      Oui ça compte, surtout qu’elle a éternellement 14 ans (la pute). Ravie de t’avoir rencontrée aussi !

  4. HeLN dit :

    Salut Violette,
    Ce qui surclasse TOUT dans ce billet, c’est la poésie de son titre !
    (et sinon les produits Furterer sont ceux qu’utilise ma petite coiffeuse de province, je m’approvisionne régulièrement chez elle et ils sont top.)
    Bises !

  5. Soniachocolat dit :

    Hair mannequin tu veux dire? Ou air mannequin comme air guitare ? Ça peut être un concept remarque ;)

    • violette dit :

      Non « air mannequin » comme air guitar !! (hihi ça me fait rire, je suis parfois bon public de moi-même)

  6. wilfing machine dit :

    Tu viens de me rappeler que quand j’étais petite, on appelait nos barbies des poupées mannequines, alors merci pour la madeleine :-)
    (si on m’invite à un défilé, pas de souci, j’aurai aucun problème à snober les arrogant(e)s)

    • violette dit :

      Moi aussi je disais poupées mannequines. Et je leur coupais les seins… (j’aurais dû consulter à ce sujet, je pense).

    • wilfing machine dit :

      Ahahah ! Moi je me contentais de leur ratiboiser les tifs, notamment sur le devant, je voulais leur faire une frange… c’était moins psychopathe de l’attitude mais assez neuneu, il faut bien l’avouer.

  7. verolilas dit :

    Tu faisais de tes poupées mannequines des amazones….Féministe avant l’heure Violette….!
    Moi je tirais inlassablement sur leurs cheveux pour les rallonger mais ça ne fonctionnait pas très longtemps…
    Je fais pareil avec les miens mais le résultat est tout autant décevant!

  8. Ckan dit :

    Ma photo préférée est celle dun vieux Monsieur qui tire la langue (si si il la tire) en prenant des clichés de minettes au saut du lit aprés l’amure… Sinon pourquoi ce PQ dans les chweux avec des pinces monseigneur ?

  9. Sont pas humaines ces filles-là, les extra-terrestres sont parmi nous !!

  10. Athéna dit :

    J’adore l’avant-dernier paragraphe, c’est tout toi

Laisser un commentaire

Combien font ? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.