Quelques mots d’amour…

    

veronique sanson olympia

Je ne sais pas si vous me suivez sur les réseaux sociaux (non ? la honte), mais si oui (pas la honte), vous avez sans doute remarqué que j’ai remué ciel et terre, il y a une dizaine de jours, pour trouver des places pour le concert de Véronique Sanson à l’Olympia.
Je suis pourtant abonnée à la newsletter de la mythique salle, je suis toujours avertie 6 mois à l’avance concernant les vocalises d’Adamo ou de Nicole Croisille – salut la jeunesse -, mais pour Véro j’ai laissé passer l’info, et me retrouvais bien dépourvue quand le sold out fut venu.

Mais après un combat de longue haleine, et grâce aux internets et à l’entraide entre mélomanes avertis, j’ai pu mettre la main sur deux places pour le concert du vendredi 13 (le premier qui dit que cette date porte malheur, je l’explose à coups de 45t de jean-Luc Lahaye)(avant la prison).

Qui d’autre pour m’accompagner ce soir-là à part ma douce Caroline ? Personne. Et c’est ainsi qu’on s’est retrouvées plutôt excitées par l’évènement, ce vendredi 13, boulevard des Capucines.
Véronique Sanson est arrivée sur scène avec un costume très Johnny – all in cuir -, mâtiné d’une pointe de Florent Pagny – les franges -, s’est assise au piano, et puis Vancouver…

Oh la la, on a fait avec Caroline, ça commence fort ! Au bout de 30 secondes, on était déjà debout à chanter comme des folles, même si moi je ne pouvais pas en faire des caisses car j’avais subi une grave opération chirurgicale l’après-midi même (3 points de suture, le médecin m’avait conseillé de pas applaudir les bras en l’air mais plutôt devant moi… Enfin je ne suis pas un pingouin, si ?).
Bref, déjà Caro disait très justement que Véro c’était notre Liza Minelli à nous x un peu de Barbra Streisand. C’est vrai, dans le fond.

Le concert s’est poursuivi dans la joie et les titres aimés, mais avec moins d’émotion qu’on ne l’avait imaginé au départ. Peut-être un peu trop de musicos, une voix qui chavire, un poil d’ébriété, une fatigue certaine, mais on pardonne tout aux gens qu’on aime n’est-il point ? Alors, certes on n’avait pas les poils, mais moi je la regardais néanmoins avec tendresse, elle et son costume de cuir, ses bottes motardes et ses cheveux trempés de sueur, un peu usée par les 9 jours précédents enquillés dans cette salle parisienne, mais toujours souriante. « On dirait Polnareff de dos, non ? » m’a soudainement demandé Caro.

Et puis elle s’est mise à chanter Drôle de vie avec nous et comme c’est la chanson préférée de Caro on s’est données à fond (j’avais un peu peur que mes points sautent, mais bon, j’ai le sens de l’amitié et aussi je suis punk).
Avant les rappels, un peu sur notre faim niveau émotionnel, on se faisait la réflexion que quand même putain Véro colle-toi au piano et chante-nous avec le coeur. Et puis, elle est revenue pour 3 titres piano/voix et le charme a enfin opéré. J’attendais secrètement Amoureuse ; c’est par là qu’elle a commencé, enchaînant avec Ma Révérence et finissant le show avec un Bahia ponctué par des « et je t’aimeeeuh… » venus de si loin que voilà, on y était, LES POILS.

Catégories PLACE TO BE

30 commentaires

  1. Jade dit :

    « Amoureuse », la chanson qui me fout les poils <3

  2. ODLE dit :

    Oh ! je ne connais pas bien Sanson mais du coup, j’ai envie. (et j’ai besoin de rien, en plus).

  3. Caro dit :

    Caresseuh moi… (c’était vraiment chouette) (en plus qu’on avait Florence Artaud avec nous)

  4. Rien que sur deezer, elle me fout les poils Véronique alors j’imagine même pas en vrai de vrai !
    Je me passe en boucle « Je me suis tellement manquée  » en ce moment, tellement beau !

  5. Soniachocolat dit :

    Et alors, les points de suture ont tenu bon?

  6. Solexine dit :

    Véronique Sanson , une des idoles de mon adolescence- ou pré-adolescence , je ne sais plus- et de ma jeunesse , même si déjà à l’époque je trouvais son style vestimentaire à chier ( on est si superficiel à cet âge! ). Je l’écoutais en boucle dans ma chambre , même si ma mère trouvait qu’elle « bêlait » un peu trop ( le vibrato ;-)… Dans les années 80 , j’ai même assisté à un concert en trinôme qu’elle avait fait avec Michel Jonasz qui cartonnait à l’époque, et Eddy Mitchell ( !! ). J’y étais allée surtout pour elle et pour Jonasz (bien que j’avais été plutôt épatée par le côté force tranquille / vieux routier de la scène de Eddy) , et je crois me souvenir qu’elle était un peu bourrée…déjà. Aujourd’hui , je n’écoute plus Jonasz , en core moins Eddy Mitchell , mais j’ai une ou deux chansons de Véronique dans mon ordo , sur lesquelles je « tombe » toujours avec plaisir. J’ai particulièrement un faible pour Bahia , la version originale d’époque avec la voix encore un peu cristalline des débuts. Nostalgie……

  7. Johnny, Pagny, Polnareff : C’est Salut les Copains à elle toute seule la Sanson ou quoi ? ;) (Ouais je sais, Pagny c’est pas SLC mais bon!)
    En espérant que ce concert n’ait pas été fatal à tes points de suture (tu m’diras, si c’est l’cas, c’est plutôt un gage de qualité du show d’Vero) !

  8. coke dit :

    Je suis extremement jalouse. J’ai mis toutes ces chansons sur mon iphone et je les chante à tue-tête depuis 15 jours… mais impossible d’avoir des places pour l’Olympia :(

  9. Edith dit :

    Hello my dear,
    C’est quoi cette histoire de points de suture, j’espère que tu n’as rien de grave (c’est une pouf cassée de partout qui te dit ça)
    Ah bah oui, Sanson…
    Plus jeune, je ne l’aimais pas, chez moi on l’appelait la « belleuse », celle qui bêle, si tu me suis. Et puis, étant gay-friendly depuis toujours, ce sont mes amis homos qui m’ont ouvert les yeux (oreilles devrais-je dire).
    Ma préf de préf : « Mon voisin ». Mais j’aime aussi Bahia, Chanson pour une drôle de vie, etc… L’album de duos est particulièrement réussi je trouve.
    La bise – Take care.

    • violette dit :

      Non non ça va, c’était pour les besoins narratifs que j’en rajoutais, je me suis juste fait enlever un grain de beauté. Mais bon je suis aussi un peu drama queen…

    • Edith dit :

      Ah, je me suis inquiétée… Je dégaine l’inquiétude plus vite que mon ombre ;)
      Du coup, si ton dermato est bien, je veux bien ses coordonnées.

    • violette dit :

      Oui elle est vraiment bien et très sérieuse !

  10. Milie dit :

    Bon j’avoue… je suis pas fan…

  11. isalaprof dit :

    Je dois bien l’avouer ici, je ne connais rien à la musique de Véronique Sanson tout ce que je sais c’est qu’elle a été mariée à Pierre Palmade (oups…), promis je vais aller écouter les chansons que tu cites pour voir…
    ps : moi j’aime bien quand tu fais ta drama-queen ;-)

  12. oh comme j’aurais aimé y être également, meme si j’ai du mal avec la guéguerre Véronique et France Gall, mais bon, ce n’est que de vieilles rancoeurs.

  13. Luna dit :

    J’ai été bercé par Véronique Sanson :) ma maman était fan, si bien que je connais tous les « vieux » albums par coeur. Et voilà. Et ma drôle de vie quoi. Et amoureuse. Bref, merci pour ce petit rappel, je sens que je vais ajouter des titres sur mon i-tune. Tiens.
    Et tiens bon pour les points de suture :)

  14. Je sais qu’on a besoin de personne pour aller voir Véro mais j’ai trouvé personne pour m’accompagner, moi. Et on me dit dans l’oreillette qu’il y a une date supplémentaire. A cause de ton billet, sans doute !

  15. carlotta dit :

    Je l’ai vu il y a quelques années au Grand Rex, quelle vague d’émotions!J’adore « Amoureuse »mais ma préférée reste « le Maudit » (« Ta douleur efface ta faute ») Elle l’a chante aussi celle là?

  16. Lou et Swann dit :

    C’est beau l’Amour, même pour une chanteuse!
    C’est plein de compassion, de tendresse et ça pardonne même les imperfections!
    Ce concert était joliment et drôlement raconté.

    Christine

  17. Anneso dit :

    Je l’ai vue dans les années 80 (QUOI??) et,comme toi,je l’ai trouvée un peu distante avec le public,bref,de belles chansons,une voix qui « groove » (rare chez les chanteurs français),un « univers » comme dirait Zazie mais pas les poils.Une grande artiste,nénéanmoins (comme disaient les amazones).

  18. MarineMCo dit :

    Moi aussi je suis fan depuis que je suis petite, ma mère est fan aussi. Il y a 15 ans, j’étais allée au concert à l’Olympia également, autour des chansons de Michel Berger, et on avait adoré! C’est d’ailleurs les seuls concerts où je vais avec Môman :)

    Pour nous ce sera le 20 mars à Nice (pas l’Olympia mais bon…)

  19. Anna dit :

    Chance, chance, chance

Laisser un commentaire

Combien font ? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.