Séville, ma belle Andalouse

    

Me revoilà.

Pour les vacances de Pâques, je cherchais donc une destination vers laquelle partir une petite semaine avec du soleil et de la chaleur. A la base j’avais pensé à Bali, mais il aurait fallu passer trop de temps dans les airs pour une courte période sur place, donc j’ai vite lâché l’affaire.
Séville me paraissait un super compromis : deux heures de vol, 30° à l’horizon, plein de trucs à voir et à visiter, et de la farniente à condition de choisir un hôtel avec une piscine. Je m’étais dit ok, on fera des concessions toutes les deux : la moitié du temps on se balade, l’autre on chille dans la chaise longue.

Je sais à quel point les cathédrales et autres vieilles pierres peuvent traumatiser l’adolescent ; moi-même, j’avoue que les lieux de culte me font moyennement triper de façon générale. D’ailleurs, j’ai un souvenir puissant de vacances au Club Med en Andalousie avec mes parents quand j’avais 11 ans, et du jour où ils m’avaient traînée à Grenade visiter les jardins de l’Alhambra. J’avais tiré une gueule comme pas possible en grommelant toute la journée Vous faites chier avec vos plantes vertes, je rate une journée de piscine (<=je t’aurais foutu tout ça en pension !).

Du coup, les vacances se sont passées exactement comme je l’avais pensé, chacune mettant de l’eau dans sa sangria (ah ah ah)(c’est de l’humour espagnol, cherchez pas).
J’avais choisi un hôtel en plein centre historique de Séville, dans le magnifique quartier de Santa Cruz, ce qui permettait de tout visiter à pied. Et notamment pas mal de monuments célèbres tout près de là : la cathédrale Santa Maria, l’Alcazar & ses jardins, et la casa de Pilatos.
On n’a pas loupé le petit tour sur la Place d’Espagne – majestueuse -, et la promenade dans le parc de Maria Luisa, juste à côté, où Cyclamen a voulu faire de la balançoire (cet âge où on oscille sans cesse entre le « j’ai 4 ans » et le « j’ai 18 ans »…).

Bien sûr, on a aussi beaucoup traîné sans but précis, buvant un jus d’orange par ici et boulottant une tortilla par là. En milieu d’après-midi, comme il faisait une chaleur de dingue, on faisait des ploufs dans la piscine de l’hôtel. Et le soir, on allait manger des tapas vers 22h.

Cyclamen avait un bouquin à lire pour le collège, mais elle préférait souvent, à la place, regarder les Anges de la Téléréalité sur sa tablette (encore une intellectuelle dans la famille !) ; ce sont les seuls moments où on s’est un peu pris la tête. Je lui ai dit que si elle continuait comme ça, elle finirait blogueuse.

J’ai adoré Séville, de toute façon j’adore l’Espagne. C’est une ville magnifique, populaire et fière, majestueuse et joyeuse, colorée et parfumée. Si vous ne connaissez pas, allez-y, signez !

✩ Mon hôtel

Hôtel Fernando III – Calle San José 21, Sevilla 41004 – tel : +34954217307
Site de l’hôtel ici

✩ Deux restos de tapas hyper bonnes, pas du tout « pièges à touristes »

El Pasaje – Pasaje de Vila 6, Sevilla – tel : +34954227447
Augustin & Company – Alvarez Quintero 3, Sevilla 41004 – tel : 954 228 181

Catégories VOYAGE VOYAGE

33 commentaires

  1. HappyLilly dit :

    Hormis le fait que ce résumé de votre escapade est très rafraichissant. J’ai ab-so-lu-ment besoin de savoir avec quel APN tu as pris ces photos.
    Je sais que ça ne fait pas tout, qu’une bonne photo, c’est avant tout le photographe. Mais là, je dois dire que je suis assez épatée.
    Amour & WIFI pour les vacances, je comprends, ya une ado (qui n’est pas de mon fait) ici! Pour moi ce serait plutôt Amour et bon appareil photo. (en fait non, c’est & trucs à manger et & trucs à boire).

    • violette dit :

      Ça n’est pas un APN mais un reflex => Le Sony Alpha 58, et j’utilise en général un objectif 50 mm – F/1.8

    • HappyLilly dit :

      Ah mais je voulais dire Appareil Photo Numérique. (mon chéri me souffle que non c’est pas ça du tout! Et que si je vais à la FNAC en demandant à acheter un APN, je vais repartir avec autre chose). #shameonme #geekencarton
      Et maintenant que je suis mon con, je vais regarder cet appareil photo numérique! Merci!

  2. Al-Andalus : on perçoit bien l’influence maure dans tes photos ; Séville est comme un pont entre les deux rives de la Méditerranée. Je reste fascinée par ce brassage de cultures si différentes autour d’une seule flaque d’eau.

    La semaine où vous étiez à Séville, on a fait un échange de maison à Londres; orgie de musées, balades urbaines et parcs, et un rythme intense. J’en suis rentrée repue, mais quand même assez fatiguée.

    En te lisant, je me dis que je devrais apprendre à lever le pied en vacances – après tout, c’est ( aussi ) fait pour ça !

    Allez hop -> direction le pont avec Yves Duteil.

    • violette dit :

      Ma fille était à Londres le week-end juste avant qu’on parte à Séville ;-)

  3. Waouh ! Jolies photos !!!

  4. Anne dit :

    Ah, le coup de la balançoire, c’est drôle quand même!
    Séville est sur ma to-do, je l’avais mise de côté lors de nos vacances en Andalousie pour lui réserver une semaine spéciale. Ces images me confortent dans cette idée, à réaliser maintenant!

  5. Carole dit :

    Bon, en tout cas les photos du flamenco rendent bien, aussi bien que les autres…! (Je me souviens qu’on avait vu un spectacle avec un couple, la femme était une de celles que j’ai vu sur leur site internet, la « jeune et belle », et la danse à 2 avait bien rendu…enfin à nos yeux !)
    D’ailleurs tes photos me parlent et me donnent sacrément envie d’y retourner !
    Tu dis t’être fait copieusement chier à l’Alhambra en tant qu’ado (je m’imagine bien ado là-dedans, aussi…), moi j’ai découvert et ADORE cet endroit quand j’avais 30 ans donc, pendant un road trip de 12 jours en Andalousie avec mon chéri.
    Probablement que toute expérience est affaire de bon timing

    • violette dit :

      Non mais c’est clair que si je visitais les jardins de l’Alhambra aujourd’hui, j’adorerais. Mais j’avoue qu’à 11 ans, tu as d’autres préoccupations ;-)

  6. Geraldine N dit :

    Bon ben voilà, tu viens de mettre Séville dans mes futurs to do ! Tes photos sont magnifiques, ce qui ne gâche rien! Merci!

  7. wilfing machine dit :

    Michal était là aussi ??

  8. En 2007, sur un coup de tête, j’ai décidé qu’on partirait au soleil aux vacances de Pâques. Pour diverses raisons, et notamment parce qu’on était genre le 31 mars, que 4 billets d’avion étaient hors budget, et aussi qu’il était impossible de trouver encore de quoi nous loger, j’ai abandonné le Maroc, au profit de l’Andalousie, où nous pouvions même aller en voiture.
    Cordoue, Grenade, Séville, le programme (improvisé comme il se doit) s’annonçait riche.
    On a eu FROID, mais FROID ! Vraiment vraiment froid. On s’est rééquipé en vêtements et bonnets chauds sur place…
    On s’est fait voler par un pickpocket…
    J’ai fini aux urgences à Grenade (cornée de l’oeil gauche)
    Sinon, c’est beau, oui, c’est beau, même avec un seul oeil (qu’on se rassure, j’ai récupéré les deux).
    Jolies photos, qui me rappellent malgré tout de bons souvenirs, et notamment cette journée à Grenade où on avait visité l’Alhambra et parcouru les dénivelés de la ville à pieds, je voyais les petits mollets de ma cadette, 7 ans à l’époque, qui trottaient qui trottaient devant nous…

    • violette dit :

      Je n’arrive pas à croire qu’il ait fait froid ??!! On a eu tellement chaud nous, c’était le plein été.
      L’Alhambra, comme je le raconte, je l’ai visité trop jeune. Il faudra que j’y retourne (à la retraite).

  9. Chris dit :

    Je commence à sonder pour partir à Séville quand ma fille aura fait sa soutenance de mémoire en octobre. Ca lui fera un break, tout en restant dans son domaine d’études (restauration du patrimoine – spécialité céramique). Bon si on y va en novembre, on exclura le glandage piscine pour se concentrer sur tapas et sangria. J’ai déjà repéré des appart’ Airbnb. Je note pour le quartier Santa Cruz. J’éviterais le flamenco (ça me fatigue vite de regarder et écouter). Par contre, je pense inclure un saut à Cordoue.

    • violette dit :

      Cordoue il parait que c’est vraiment chouette aussi, et en Novembre je pense qu’il peut faire chaud si vous avez un peu de chance !

  10. samsha dit :

    Tes photos sont vraiment très jolies et ne me donnent qu’une envie : repartir tout de suite! (https://thecosmicsam.com/2015/11/11/sevilla/)

  11. Lza dit :

    J’ai suivi avec plaisir des publications sur Séville qui avait été un coup de coeur absolu il y a 4 ans (par 20 dégrés en février). J’y retournerai avec plaisir et les images dans ma tête sont encore toutes frâiches. Et mention spéciale dans ton post pour cette phrase : ù Cyclamen a voulu faire de la balançoire (cet âge où on oscille sans cesse entre le « j’ai 4 ans » et le « j’ai 18 ans »…), tellement juste ! :)

  12. Milounette dit :

    Mamamiaaaa quelles sont belles tes photos!! Et ta petite andalouse!! Bref je suis jalouse!!!!(sauf pour les anges!!)

  13. Gaelle dit :

    Dis violette est. Ce que tu avais trouvé des billets d’avion intéressants ?? Parce que je voudrai y aller aux vacs de la toussaint et n’ai rien trouvé de dingo niveau prix ou peut être je suis trop rat chou et n’ai pas idée du budget
    Merci et chouettes photos

    • violette dit :

      Malheureusement non, pendant les vacances scolaires c’est hyper compliqué d’avoir des bons tarifs ;-(
      J’ai payé environ 300/350€ par personne.

    • Magadopte dit :

      L’année dernière je suis partie avec Transavia. J’avais pris mes billets 2 mois avant et j’étais partie à la Pentecôte mais rentrée le dimanche (au lieu du lundi, comme tout le monde !) : j’avais payé 97€ l’A/R.

  14. marie claire dit :

    En partage Frédérico Garcia Lorca

    Sevilla es una torre
    llena de arqueros finos.

    Sevilla para herir.
    Córdoba para morir.

    Una ciudad que acecha
    largos ritmos,
    y los enrosca
    como laberintos.
    Como tallos de parra
    encendidos.

    ¡Sevilla para herir!

    Bajo el arco del cielo,
    sobre su llano limpio,
    dispara la constante
    saeta de su río.

    ¡Córdoba para morir!

    Y loca de horizonte,
    mezcla en su vino
    lo amargo de Don Juan
    y lo perfecto de Dioniso.

    Sevilla para herir.
    ¡Siempre Sevilla para herir!
    FGL

  15. Sofy dit :

    Rhô c est beau !… De l Espagne je ne connais que Barcelone <3 et Saragosse (en grandes villes, parce que sinon y a aussi Cadaques <3 <3 et un peu de la côte entre Valence et Alicante) alors tes photos me donnent vraiment beaucoup envie de tenter Séville !!
    Sinon tu m as collé le doute pour farniente alors du coup j ai vérifié… Mais j avais bon, c est masculin :-p
    Et enfin, confession, à bientôt 38 ans, il m arrive encore de me faire un petit trip balançoire quand l occasion se présente… compris y a pas longtemps, en plein milieu d une journée de travail genre séminaire dans un lieu assez funky à Paris, avec une balançoire au milieu de la salle principale; même pas honte :-D

    • Sofy dit :

      Han j ai oublié San Sebastian <3 dans mon énumération !!
      Mais c est sûrement que comme c est le Pays Basque, je dois considèrer inconsciemment que c est un prolongement de la France ;-)

    • violette dit :

      Confidence pour confidence, j’ai également fait de la balançoire à Séville… (mais CHUT).

    • Sofy dit :

      Promis, je ne dirai rien
      Même si ça mériterait, juste pour m avoir mis Jean Schultheis dans la tête ;-)

  16. Magadopte dit :

    Je suis allée à Séville toute seule 4 jours l’année dernière (en mai et c’était pas le plein été, j’ai même eu de la pluie !!) Et j’ai adoré. J’ai très envie d’y retourner en famille, de faire la côte andalouse en passant quelques jours à Séville. J’en garde un souvenir ému, sans doute parce que c’était mon premier voyage toute seule. Et aussi peut-être parce que mon hôte Airbnb était muy caliente (Oh ça va !) et qu’on a passé une soirée à faire la tournée des bars bras dessus bras dessous sur l’Alameda de Hercules.

  17. Rouille dit :

    Aaah l’Andalousie…
    Pour avoir fait un ERASMUS à Cordoue, je garde un souvenir ému de cette région.
    Autant je n’y ai pas été particulièrement heureuse, autant j’ai un souvenir ému dès que je repense aux trajets dans les ruelles, aux oranges pressées aux terrasses de café, aux patios fleuris et tortillas à toute heure. Et l’énergie des monuments chargé du passé. Je ne suis pas non plus vieilles pierres, mais longer la Mezquita à 4h du matin pour rentrer chez soi, cela fait quelque chose…
    Séville je connais moins, mais aime tout autant.
    En séjour mère-fille, cela doit être génial.
    Bonne soirée.

  18. A smart pigeon dit :

    Bon ben voilà, j’ ai Kendji Girac dans la tête! Merci Violette!
    Je pense jamais à l’Espagne… Tes photos donnent vraiment envie. C’est pas si loin, et super dépaysant. Faut voir…

  19. Corine dit :

    Ces images sont magnifiques et reflètent à merveille la beauté de cette ville. J’ai eu la chance de m’y rendre et je crois que c’était l’une de mes plus belles vacances. Ton billet m’a donné envie d’y retourner.

Laisser un commentaire

Combien font ? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.