Fashion poetry

    

mariniere

Vous allez rire. Il y a 8 ans, à la quasi naissance de ce blog, j’avais publié un poème (illustré) que j’avais écrit à l’âge de 7 ou 8 ans, intitulé « Le marin ». Cette espèce d’ovni confirme que j’ai toujours eu le goût de l’écriture. Pour le talent, en revanche, on ne fera pas de commentaires (MERCI). Mais on notera quand même que je faisais beaucoup moins de fautes d’orthographe que ma fille au même âge, ce qui me donne bien envie de balancer son iPad par la fenêtre et, pourquoi pas, de la coller en pension ? (Non, je ne suis pas un monstre)

Aussi, quand Zalando Privé m’a proposé de participer à un concours de Fashion poetry, mon stylo n’a fait qu’un tour (c’est un 4 couleurs, mon côté vintage n’a aucune limite) puisque ce dernier est dédié à la mode et à l’écriture. Un petit défi pour celles qui ont l’habitude d’exprimer leur style à travers l’écriture et qui veulent « habiller » leurs mots…

Le but de l’exercice était d’écrire un poème à partir d’une pièce qui m’inspirait. La marinière s’est imposée d’une façon quasi autoritaire tant j’aime ce truc rayé qui m’accompagne depuis tant d’années, de mes penderies d’étudiante aux étagères de mon dressing de parisienne installée. Vous m’avez souvent vue en porter par ici ; sachez qu’un jour sur deux elle se retrouve sur mes épaules. C’est mon tee-shirt blanc, mon doudou fashion, celui qui me donne confiance et qui me va aussi bien au teint que le beige me donne l’air d’être en gastro stade terminal. Ma réassurance, en somme.

Ma préférée d’entre toutes (marinières, je veux dire) c’est cette Ba&Sh d’il y a deux saisons que vous avez pu observer si souvent sur le blog. Aussi, j’ai décidé d’écrire mon poème sur elle, comme si la boucle avec le marin de mes 7 ans était définitivement bouclée. Vous verrez que si, parfois, j’arrive à vous écrire des trucs sympas (pas de fausse modestie entre nous, hein), niveau poésie je suis restée au stade élémentaire… (on a dit pas de commentaires, MERCI).

Dix-sept traits horizontaux,
pour voir la mer sans un bateau.
Toujours lavée à l’eau douce,
pour que jamais elle ne s’émousse,
jamais je ne lèverai l’ancre,
j’aurais trop peur qu’elle ne s’échancre.
Moins que demain mais plus qu’hier,
Ö que je l’aime ma marinière.

Bon, maintenant que je vous ai dévoilé mes talents de grande poétesse, c’est à vous de prendre la plume – amis Pierrot(s) – pour participer au concours Fashion Poetry qui se déroule du 1er au 30 avril 2015. La ou le gagnant(e) sera récompensé par un bon d’achat d’une valeur de 500 euros à valoir sur zalando-prive.fr ! Son poème sera publié et il (ou elle) sera interviewé(e) dans le magazine de Zalando Privé.

Hop, voilà les modalités ✰

1. Écrivez un poème à partir d’un vêtement qui vous inspire.

2. Photographiez le vêtement.

3. Votre poème doit comporter au minimum 3 phrases.

4. Envoyez votre poème, accompagné de la photo, à l’adresse suivante : jeu-concours@zalando-prive.fr

Bonne chance, et bonne plume surtout.

Article écrit en collaboration avec Zalando Privé

Catégories MODERIES OH OUI

29 commentaires

  1. Edith dit :

    So so fun =) J’aime cette idée.
    Et crois-moi si tu veux mais j’ai remonté tes posts depuis le début récemment & j’ai beaucoup souri lors de la lecture de ce 1er poème.
    Thanks.

    • violette dit :

      Oui enfin il n’y a pas que de la crème, j’ai terriblement honte de mes archives…

  2. Quel talent! Bravo!
    Et en plus avec des vers de 7-8 syllabes!
    J’adore l’idée mais pour ma part, je suis nulle en poésie!
    Bisous

    Le monde des petites

  3. sandrine dit :

    Je l’ai mise hier avec une grosse pensée pour toi :)

  4. Violaine dit :

    Très chère, Point d’alexandrins
    mais défi remporté haut la main.
    ;)

  5. HeLN dit :

    Salut Violette,
    Mon indécrottable côté terre-à-terre-premier-degré me souffle que quand même, jusqu’où les marques peuvent-elles pousser le bouchon du ridicule (qui ne tue pas, HEUREUSEMENT) pour faire faire n’importe nawak à un public en mal de 500 euros de fringues gratos…
    Mon deuxième lobe de cerveau contrebalance en insistant sur le côté 1000 ème degré du concours d’écriture de poèmes pour une fringue….
    Je sais bien que c’est sous cet angle que tu participes à la chose, mais quand même, je suis interloquée (‘tain mais qui chez Zalando Privé a pu pondre une idée pareille ? genre un matin le mec se réveille et se dit « tiens, organisons un concours d’odes à la fringues! »… sans déc’ ?!?)
    Bises

    • Simone dit :

      Je suis d’accord avec ton côté terre-à-terre-premier-degrès. Néanmoins, sur la page du concours, outre le chef d’œuvre de Violette, il y a un poème dont l’allusion à Maïakovski (et du coup à l’affiche du printemps des poètes que j’adore) m’a fait sourire.

    • violette dit :

      HeLN, en même temps c’est pas si grave, si ?
      Je veux dire, personne ne met un pistolet sur la tempe pour prendre la plume.

    • HeLN dit :

      Non bien sûr rien n’est grave dans tout cela (ce n’était pas mon propos :-) ), juste que ça (me) laisse vraiment songeuse tout de même. Mais oui, tant mieux si cette « initiative » permet à certaines de (re)trouver le goût d’écrire et à d’autres le goût de lire.

  6. HeLN dit :

    Non, la révélation : c’est un poisson d’avril en vrai ?

    • velouria dit :

      Je ne crois pas non, mais d’avoir écrit personnel avec un seul n, on sent que l’équipe zalando est férue de littérature :-)

  7. Bonjour Violette, en tout cas votre post met en joie ! A défaut de basourder l’ipad ; vous pouvez acheter le bon vieux bescherelle aussi vintage que la marinière.ouh je tiens une inspiration là ! Belle et folle journée à vous !

    • violette dit :

      Quand je pense que je n’en possède pas (de Bescherelle), c’est quand même un comble. Je vais de ce pas remédier à ce gros manque.

  8. J’ai assez envie de suivre HeLN sur ce coup là.. C’est un peu chelou comme système de concours et point de vue marketing.. mais bon si ça a le mérite de pousser les gens à reprendre la plume et non plus le clavier pourquoi pas???
    Bises
    http://aubonheurdesdames-leblog.fr

  9. C’est beau comme du Tom Cruise dans le film Cocktail

  10. soniachocolat dit :

    Hey trop cool ce concours! Et si la rime n’est pas ta spécialité, tu mènes quand même drôlement bien ta barque ;) C’est vrai qu’elle est canon cette marinière et qu’il y a de quoi être inspirée…

  11. Il faut savoir rendre à César ce qui est à César ou plutôt à toi ce qui est à toi…c’est en lisant ton blog et en voyant tes looks que j’ai eu envie de m’acheter une marinière, j’en ai déjà 2 (une en tee-shirt de chez Boden, une en pull) et hasard je porte le pull aujourd’hui ^_^ c’est vrai que c’est pièce sympa, facile à porter qui sait être chic ou casual…
    sinon ton petit poème est mignon, quant au concours…je ne sais quoi en penser…
    bonne journée et merci pour la marinière ;-)

  12. vinka dit :

    « CeTTE espèce d’ovni » : le mot espèce est toujours féminin… :)

  13. cecile dit :

    heu…c’est un poisson d’avril ou quoi…?????

  14. Lza dit :

    Nous partageons la même marinière et c’est aussi ma préférée, question : serais-je seulement aussi inspirée ?? A moi de tenter… ;) (ça fait commentaire ringard, un peu, non ??)

  15. HappyLilly dit :

    « Pourquoi ne pas vous HABILLEZ avec vos mots ».
    Sans déconner?
    Chez Zalando, ils n’ont pas de comité de relecture? Ou alors, c’est précisément ce comité qui va juger les concurrents?
    La poésie, « c’est pas pour rire ». Quand bien même ce serait pour glorifier une fringue! ;)

    Je n’ai aucune volonté face à une marinière. Dernièrement: une « petite » (ça veut dire pas chère du tout) de chez UniQLo est venue compléter la vingtaine d’autres pulls marins. Oui mais elle est rayée bleu roi et des détails rayés rouge vif! Je pense encore à la plus jolie de toutes, vue chez Agnès B et reposée à cause d’un budget étudiant inextensible. Et je regrette que J-P Gaultier ne propose plus de prêt-à-porter maintenant que je suis un peu plus « riche ».
    Quant à ton texte: l’éternelle marinière, l’éternelle chanson, Rosemonde portait-elle des marinières?

    • violette dit :

      Han je suis d’accord pour JPG, c’est super dommage que le pretap’ n’existe plus chez lui.

  16. Miss Crumpette dit :

    Ah ben pardon mais il est top du top ton poème
    Un peu que t’as du talent !
    C’est d’ailleurs pour cela que je viens te lire chaque jour sans faute
    (j’ai bien peu commenté ces derniers temps, mais je suis tout, le grain de beauté et ses suites, l’envie d’aimer etc… je lis je lis je lis entre les lignes et je suis impressionnée par ta retenue et la pudeur avec laquelle tu évoques tous ces sujets/et j’ai rdv avec ma dermato dans 8 jours, deux ans que je dois faire cette vérif des grains)
    bises bises bises bises

  17. C’est joli, on dirait une énigme du Père Fouras…
    Je sors, y’a plus d’eau dans la clepsydre… ;-)

Laisser un commentaire

Combien font ? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.