En espadrilles, on ne pue pas forcément des pieds

    

Ouais. Donc, depuis plusieurs décennies que l’espadrille est en complète disgrâce, j’ai néanmoins toujours pensé qu’elle restait un item certes pas simple à assumer, mais totalement séduisant.
Depuis quelques mois que c’est hype et qu’on la voit ressurgir aux pieds des garçons un peu Hamptons de l’attitude, je vous raconte pas comme ma joie est immense. J’avais trop raison de croire en elle. Pour sûr !

C’est qu’en fait, à chaque fois que je pense à l’espadrille, j’imagine Inès de La Fressange en vacances à Tarascon, simplement vêtue d’un jean un peu vieux mais impeccable, d’une chemise blanche laissant voir un triangle de peau parfaitement bronzé-juste-ce-qu-il-faut et des espadrilles défoncées mais pas trop aux pieds.
Si ça se trouve, dans la vraie vie, Inès ne porte pas du tout d’espadrilles, mais j’aimerais qu’on me laisse à mes chimères de la meuf stylée provence chic, qui va choisir ses olives au marché avec ses deux filles Nine et Violette (c’est pas du prénom de camping des flots bleus, elle a un peu merdé sur ce point-là niveau bourgitude la Inès).

Y’a pas, ma Inès fantasmée a de la gueule, mais je dois bien vous avouer qu’au-delà des espadrilles c’est surtout son manque de poitrine qui me fait rêver. Je n’ai jamais rien trouvé de plus sexy que les filles plates ; ça donne la classe illico au décolleté le plus plongeant. Dieu que j’aimerais qu’on m’enlève les nichons juste pour une journée à Tarascon ; si un jour le petit Jésus m’exauce, je suis prête à laisser les olives au marchand. Je laisserais aussi Michal et son orange, parce que bon. Cette histoire de vol à l’étalage a assez duré comme ça.

Bref, vous constaterez que sur cette photo, malgré les espadrilles, je suis loin de mon image d’Epinal stylistique. Pour ma défense, quand il fait 37°c à Paris, le jean même vieux même classe même tout ce que vous voudrez, colle au bonbon. Quant à la chemise blanche

☞ Enfin, c’est pas tout ça, mais peut-être vous vous demandez où est-ce que ça se trouve les espadrilles pour faire genre Inès. C’est très simple.
– Déjà, si vous êtes dans le sud de la France (ou au pays Basque, berceau de la civilisation espadrillesque), y’en a partout à des prix dérisoires. On en vend même sur les bas-côtés de la route entre l’huile d’olive et la manique Soleïado. Vous chercherez hein, mais j’en ai déjà vu plein, c’est une preuve !

– Si vous êtes dans le nord, au milieu ou sur les côtés de la France, pas de panique ! On en trouve au Leclerc du coin, à La Redoute pour moins de 10€, chez Monoprix dans une version rayée bleu/blanc assez chouette (mais moins Inès quand même), à la Halle aux Chaussures pour 7€, à La Maison de l’espadrille – vendue chez Sarenza, etc..etc… Personnellement, je n’aime pas trop les Pare Gabia à cause de la petite étiquette sur le côté, mais je suis une puriste. Vous ferez bien comme vous voudrez. Salut.

Catégories MODERIES OH OUI

57 commentaires

  1. flou dit :

    à défaut de la poitrine, tu as les espadrilles plates, les seules qui aient de l’allure selon moi

  2. Dans mes souvenirs très 80es de camping de la plage, les espadrilles ne tenaient pas aux pieds. Ils ont innové du coup de pied ou pas ?

  3. Camille dit :

    Ah bah d’accord, moi je viens pensant trouver une solution pour pas puer des pieds, et en fait non. (Pour moi l’espadrille, c’est uniquement quand je suis au Ferret.)(on a les snobismes qu’on peut, je porte des Bensimon partout, sinon.)

  4. Carmodimarjo dit :

    Moi, je veux bien mais mes petons n’aiment pas du tout le contact de la corde. Ca gratouille. Ou y’en a avec des semelles en cuir ? Et là ce serait la rolls de l’espadrille. En attendant, je vais garder mes Chie Mihara. Mes salauds de pieds _ qui, on le voit bien, ne gagnent pas leur vie à la sueur de leurs entredoigts _ les réclament. J’suis trop soumise.

  5. Shalima dit :

    Sinon yen a aussi au marché de Lannemezan, Hautes Pyrénées, le mercredi matin. Je ke sais, c’est là où tous les mois d’août mon papa il achetait les siennes. Tu sais, le vrai modèle basque qui nique les pouces, parce qu’il faut toujours les prendre un peu trop petites. Du coup, moi je les portais façon babouche, hum, pas sûre que ça soit très Inès de l’attitude, ça… Même si à l’époque j’étais plus plate qu’une limande.

  6. So dit :

    Moi j’ai opté pour l’espadrille un peu compensée, genre sandale, assez géniale car on se croirait dans des chaussons dedans.
    Par contre, à ne pas mettre quand l’orage menace, comme hier soir, parce que là……..

  7. agathe dit :

    moi j’aime pas trop ça les espa, ca fait pas des tres jolis pieds tiens!!!
    mais bon au moins t’as la clim c’est sur!

  8. Violette dit :

    flou : Ouf, nous voilà sauvées !

    isa-monblogdemaman : Pas spécialement, mais c’est tout ce qui fait leur charme non ? Comment ça non ?

    Camille : J’avoue, je te colle un A+ pour le snobisme, là.

    Carmodimarjo : Ah non ça gratouille pas ! Je suis chatouilleuse et plutôt sensible (de partout oui) mais la corde ne me fait rien. Tu as peut-être essayé de la contrefaçon ?

    Shalima : Le portage façon babouche je suis pas sûre que ça fasse Inès, mais moi je trouve ça assez cool (on l’emmerde la Inès après tout !)

    So : De toute façon, les compensées sont des chaussons pour les pieds. Clairement.

    agathe : Ah ça je suis d’accord que l’espadrille fait le pied gros !

  9. Flannie dit :

    Oh mais moi, je lui laisse les olives, le coulommiers qui déborde sur mes hanches, ma pâte à pain qui me sert de bas ventre et il se fait une pizza avec s’il veut !
    Sans rire, je viens de m’offrir une paire d’espadrilles pour 1.80€ et j’ai un peu l’impression d’être à Capri :-)

  10. az dit :

    Je ne vois pas bien, est-ce pas drille?

  11. isa dit :

    Vivant dans le « berceau de la civilisation espadrillesque » je confirme on en trouve partout! Entre le fromage et le jambon même, c’est pas des blagues!!
    J’en ai une collection je te raconte pas! Super pratique entre piscine et plage (ben oui je fais rien de ma vie à part bronzer!)

  12. Violette dit :

    Flannie : Moi aussi après avoir lu ton commentaire ! Viens, on s’arrache !

    az : Celui qui est joyeux ?

    isa : Je ne veux plus te voir ici si c’est pour sortir des phrases entre parenthèses qui vénèrent tout le monde !! C’est très méchant de nous faire mal comme ça !

  13. nanikaa dit :

    Chaque été je fais du vélo avec mes espadrilles en sillonnant les sentiers sur ma petite Ile.
    Elles sont achetées à l’unico (super u quoi) du coin pour 5 ou 6 €. Made in France. Sur des pieds bronzes c’est encore plus joli.
    Mon mec lui bave sur des Tom’s. J’ai refusé qu’ils s’en prennent à nyc cet hiver. Mais je regrette, cette version plus masculine est pas si mal en fin de compte… allez je file m’acheter une chemise blanche pour être lookée à la Ines.

  14. theano dit :

    On a les mêmes goûts Violette. J’adore porter une paire d’espadrilles avec un petit short quand les beaux jours arrivent. Et dans ma Lorraine, suis total hype car l’espadrille n’a pas encore inondé le marché.

    Je ramène les miennes directement de chez la petite droguiste du village provençal qui abrite mes étés depuis toujours. C’est pas le comble du snobisme ça ?

  15. poupoupinette dit :

    Je m’interroge moi aussi, tant il est vrai que la pertinence de ton observation m’interpelle quand au décolleté classe. C’est vrai qu’une forte poitrine moulée comme il faut, et bien mise en valeur, c’est beau, appétissant, sexy, maternel, tout ce que tu veux…mais pas classe. Alors qu’une absence de poitrine à la Inès négligemment dévoilée l’air de rien, ou même, carrément assumée dans un tee-shirt moulant, ça fait classe, indéniablement.
    La classe est plate, donc.

  16. Cécile dit :

    Bah je laisse tomber l’idée d’un com’ sur l’espadrille car je pu des pieds …
    Par contre merci d’écrire que le manque de poitrine te fait rêver … mon 90A s’en trouve tout gonflé d’orgueil !

  17. Mentalo dit :

    Je suis à fond dans un trip espadrilles à talon. M’en fous que c’est pas de la pure, je les collectionne frénétiquement (toc toc). En bleu marine, et en rouge (toc toc toc), sandales ou pas. Reste plus qu’une certaine latitude sud à mettre dessous, et le concept sera parfait.

  18. Violette dit :

    nanikaa : L’Unico des vacances est une mine d’or pour toutes ces petites conneries qu’on galère à trouver ailleurs. J’adore l’Unico.

    theano : Si. Je suis comblée en te lisant !

    poupoupinette : Voilà ! Je suis contente qu’on soit d’accord sur ce point.

    Cécile : C’est vraiment vrai !

    Mentalo : L’espadrille à talon/compensée/etc n’est pas une vraie espadrille ! TOC !

  19. Morille dit :

    Vive la semelle de corde! En revanche, j’ai cédé aux Bensimon, et franchement, j’aimerais comprendre comment toutes les petites lycéennes fraîches et jolies qui portent ces chaussures pieds nus font pour rester fraîches et jolies à l’intérieur, parce que moi j’ai essayé, et franchement, c’est une véritable infection. Tu connais des astuces? On ne transpire pas des pieds à Paris?

  20. Violette dit :

    Morille : C’est à dire que TOUT LE MONDE pue des pieds dans les Bensimon. Il n’y a aucun moyen d’y couper. Désolant.

  21. Sandra M. dit :

    Crois moi tu ne voudrais pas des seins plats plus longtemps qu’une journée!! :)

  22. Solexine dit :

    Moi, je dis qu’affronter une terrasse Parisienne en plein soleil par 37°, c’est de l’héroïsme, espadrilles or not ! Et, sinon, je crois qu’il y a des gens qui puent des pieds, même en marchant pieds nus en Antarctique…la loterie génétique est injuste…

  23. etiKeta dit :

    si on m’enlève mes seins qu’on m’enlève les fesses , le gras des bras…aussi

  24. Carine dit :

    Franchement, le look du mec en arrière-plan de ta photo, je crois que je ne vais pas m’en remettre ! C’est lui qui vend les saucissons sur le marché provençal d’Inès ?

  25. Chris dit :

    Sur mon lieu de retour aux sources, il y a une fête de l’espadrille et on a même des démonstrations de fabrication, y compris de la corde servant à la semelle. Mes préférées sont celles à grands lacets que portent les danseurs de sardane (rouges pour les dames, noires pour les messieurs).
    Sinon il y a peu un copain de ma fille a dit que je lui faisais penser à Inès, sans doute mon 90A alors !

  26. Cécile dit :

    pour le 90A c’est vraiment vrai, je suis d’un époque où les filles de + d’1.80m n’ont pas de gros seins. Le gros sein pour la grande c’est venu après le milieu des années 80.
    Et c’est vraiment vrai que ça fait du bien de lire qu’il y a des gens qui trouvent cela sexy. Après la magie de l’internet n’a pas vraiment opéré sur la profondeur de mon bonnet

  27. So dit :

    Amusant ce post, j’ai justement craqué pour une paire rose – intérieur liberty, à la Halle aux Chaussures ce midi … :)

  28. Flannie dit :

    J’arrrrrrrrrrrrive !

  29. Fanny dit :

    Y’a que les filles qui ont des seins qui peuvent kiffer le torse plat. Viens on échange !

  30. Violette dit :

    Sandra M. : Au moins une semaine, je te jure ! (et pourtant j’ai pas spécialement des gros seins)

    Solexine : Avec du rosé devant moi EN PLUS !

    Carine : C’est juste un jeune bobo, il ne faut pas y prêter attention.

    Chris : La sardane, c’est en Languedoc-Roussillon ça, non ?

    Cécile : Vraiment, je trouve ça super sexy. Je ne comprends pas qu’on se fasse gonfler les seins, ça reste un mystère pour moi.

    Fanny : Chiche ? Tu me les lances à travers l’écran, je les essaie et je te dis si c’est la bonne taille, ok ?

  31. Jimmyaussi dit :

    Je suis paré pour l’été j’en ai déjà une ribambelle…peut être que je suis Hampton de l’attitude alors tout compte fait ;)

  32. Anna dit :

    Je t’échange mon poitrail !

  33. Felix dit :

    L’année passée quand ce n’était pas encore mode et que j’étais en quête au mois de juin d’une paire d’espadrilles, une vendeuse de grande surface de l’habillement de marque (en Belgique, il faut tout avouer) m’a dit que c’était trop tard, que la saison de l’espadrille c’est février… De passage à Paris et de désespoir après avoir écumé tous les monoprix (six au moins), je me suis rabattu sur un petit cordonnier dans le marais qui avait la vitrine pleine de tatannes en corde dans tous les tons de l’arc-en-ciel (c’était raccord avec le quartier)… Bon à 15 euros la paire, fallait vraiment avoir envie… mais c’est semelle double cordage hyper résistant made in tradition (on se console comme on peut). Maintenant je vis au pays de la sandale de Jésus, et la quête de l’espadrille s’avère tout aussi compliquée qu’avant la mode… Pour ceux et celle que ça intéresserait, ledit cordonnier se situe au coin de la rue Saint-Merri et de la rue du Temple (si mes souvenirs sont bons).

  34. Chris dit :

    Violette, oui la sardane c’est le Roussillon plus exactement. Là où on a le choix entre la mer tout près, la montagne pas loin et les vignes qui font du bon vin et arbres fruitiers qui ont la pêche tout autour.

  35. Violette dit :

    Jimmyaussi & Felix : Bienvenue les gars ! Ca fait du bien de voir un peu de sexe fort par ici !!

    Chris : Quand j’étais petite, j’avais une mamie qui habitait Perpignan. Alors tu penses si ça me parle !!

  36. Felix dit :

    des années de lecture silencieuse, et entrer dans la lumière (Patricia K. sort de mon corps) le jour où ça cause de fumet plantaire (ou pas forcément), est-ce vraiment agir en sexe fort ? Merci pour l’accueil chaleureux et bien les amitiés ensoleillées !

  37. Violette dit :

    Felix : Si en plus tu cites du Patricia Kaas, tu es décidément plus que welcome !

  38. Solexine dit :

    Moi non plus, je ne comprend pas la gonflette-chirurgico-mammaire; maintenant, toutes les filles sont clonées du sein ! Etant un véritable complexe sur pattes de la tête aux pieds depuis l’adolescence, mes seins sont la seule partie de mon anatomie qui corresponde réellement à mes canons esthétiques( un poil exigents, certes) : je suis une-blonde-à-faible poitrine, et ça me convient… Cela-dit, les tiens n’ont pas l’air de mongolfières non plus, tu te flagelles !Allez, cette fois j’y vais : ça fait déjà 2 fois que je viens sur SBEP aujourd’hui, et le vigile de l(entrée commence à en avoir marre de ma tronche ;-)

  39. Felix dit :

    Maintenant que tu m’as accueilli, je te dis vous ? (bon c’était une petite dernière avant la route, c’est que j’ai un couscous qui m’attend à l’autre bout de la ville !)

  40. Little Miss Bad dit :

    Deux verres, rien que pour toi ! Eh ben, je vois que ça va toujours bien de ce côté-là, heureusement que l’espadrille est plate, elle…

  41. Solenn dit :

    Tiens j’en ai eu des blanches l’année dernière et un crétin a renversé de la sangria dessus. Crétin de crétin.

  42. Eleanor dit :

    J’en ai des roses pales qui se lacent comme des pointes de danseuse, je les adore. Tu veux pas faire un concours d’espadrilles sur ton blog, « genre l’espadrille improbable » ?Sinon pour les Bensimon qui puent, j’ai un truc : on saupoudre l’intérieur avec un peu de bicarbonate de soude (2 euros en pharmacie) avant de les enfiler. Testé sur ma fille de 4 ans hier avec succès avant de partir à l’école (ses copains de sieste me disent merci !).

  43. nanikaa dit :

    oh tu connais les Unico ! Ça nous rajeunit pas hein !

  44. Ned dit :

    Mais comme tu as mille fois raison sur les poitrines (quasi) plates !
    Autant une poitrine pulpeuse fait souvent vulgaire, autant une poitrine plate donne la classe à coup sûr. Et Ines de la Fressange est l’exemple paroxystique s’il en est de jusqu’où l’on peut porter la classe pour peu qu’on s’en donne la peine.

    Et comme personne ne l’a relevé hier : moi aussi j’adorais l’homme de l’Atlantide (non je ne suis pas gay). J’ai même appris à copier son style de nage.

    Tout cela est si confusant.
    Est-ce générationnel ou est-ce passionnel ?
    Sommes-nous faits l’un pour l’autre ou ne le saurons-nous jamais ?
    Dois-je lui dire que je l’aime ou bien reprendre de la salade ?

  45. No&mie dit :

    Chez moi, au pays de la cagole en folie, on n’a pas bien intégré le concept de « la

  46. No&mie dit :

    (il est tard, c’est l’heure de la manip foireuse)
    Je disais donc, qu’au pays de la cagole, la classe à la Ines on ne la croise pas tout les jours.
    Et en même temps, comme dirait William Carnimola dans Belle toute nue,(je cite dans le texte ) »l’important c’est d’être bien proportionné » et moi je dis qu’il n’a pas tout faux, parceque Ines, avec un gros boule, elle aurait nettement moins la classe!

  47. Chris dit :

    Violette mon père était catalan donc je passais tous les étés chez ma mémé dans un petit village proche de Perpignan et j’ai aussi eu la chance de vivre dans un village de montagne proche de Font-Romeu puis au bord de la mer à Canet en Roussillon;

  48. Lydia dit :

    Non non non, ce n’est pas un bobo, c’est un clown 2.0 qui écrit son prochain spectacle

  49. Camille dit :

    Finalement, t’es assez bcbg….

  50. Jadrine dit :

    Au risque de blesser les lectrices aux petits seins (t’as vu, je dis pas « plates » par respect), j’aime mes moyens seins (ou plutôt le chéri les aime)… Voili voilou.

  51. C’est Souleïado, ma belle. Et non Soleïado.

    (oui, je suis puriste. Et un peu obtue, aussi) (mais je porte des espadrilles)

  52. Clem dit :

    Hé mais c’est Brian sur son mac en arrière plan ! Probablement en train de « tchater » sur msn ! A tous les coups la Nadège elle va encore faire sa crise de jalousie… (C’est pas beau Violette de l’exposer comme ça!)

  53. L’espadrille c’est sexy

  54. Bon la tu vois, j’arrive sur ce blog que je ne connais pas, je lis un truc sur l espadrille qui est soit disant sexy alors je m’interroge, je reste etje continue a lire?!
    Fort heureusement ton écriture est meilleure que tes gouts en matière de chaussures!
    huhu

  55. Marguerite dit :

    Moi j’hésite vraiment a m’offrir des espadrilles ou pas :/ En plus c’est pas trop trop trop mon style, j’ai un peu peur de les laisser dans un coin dans ma chambre !

    Bisous Bisous, merci pour ce post :)

  56. fernande dit :

    bon je suis désolé je vais vous plomber un peu l’ambiance mais moi les espadrilles je trouve ca trop moche ;cette assemblage de corde et de tissus mou que des que tu y met les pieds ca se déforme et ca fini en babouches!
    Et vous m’expliquerez comment aller travailler avec ca aux pieds?
    Parce que bon deja c’est pas parce que c est tendance qu il faut courrir acheter , deja les uggs jamais j en ai mis ! à la rigueur ca peu servir comme pantoufles d’été peu etre .

  57. Moi aussi j’ai toujours cru en elle… pour preuve j’en ai 3 paires depuis un bout de temps… ;)

Laisser un commentaire

Combien font ? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.