Crime à la crêperie

    

Les copains, c’est la catastrophe ! Les collègues du travail m’ont traînée de force à la crêperie à midi. On a désormais l’impression que mon deuxième prénom est Pierrade. La zone.
Je ne sais pas si je vous ai déjà confessé ici ma névrose envers tout ce qui concerne les odeurs de graillon ? Ah oui, tu es sûr ? Ca doit être l’huile démaquillante qui me fout un Alzheimer naissant dans le cerveau, alors. Oui, donc, sachez que je n’aime pas beaucoup jouer la doublure-frite en rentrant d’un déjeuner, et qu’à chaque fois qu’on va dans un endroit où la hotte était en option non-intégrée, je deviens dingue jusqu’à ce que le soleil se couche sur Brian (là-bas, dans le Grand Ouest)(il me manque ce con).
Vous me verriez en train de secouer ma chevelure par la fenêtre pour l’aérer et à sentir mon bras toutes les 5 minutes ; je suis la Gilles de la Tourette de la graisse brûlée. Y’a du level.

Donc, à midi que je traînais les 4 fers à pieds en l’air (je sais plus comment on dit dans la chanson) pour manger ma complète, j’ai été obligée de garder ma parka pour bouffer (c’est une MIM je m’en moque des qu’en-dira-t-on) et j’ai astucieusement caché mes cheveux dans la capuche en fourrure synthétique, afin de les protéger au maximum du vilain graillon.
Ah ça, j’avais la touche avec le déguisement d’esquimau en Bretagne, je vous dis pas : Kenny chez les Celtes… Heureusement que personne ne m’a reconnue (je suis affluence, tu te souviens ?). Et puis à un moment, avec les collègues du travail, on a été aux waters (c’était le seul endroit où y’avait pas de la fumée de partout – on a failli boire le cidre à même la cuvette tant on était bien) et on a vu ça : la photo là-haut.

Si ça se trouve, y’a eu un crime sentimental le soir de la Saint-Valentin dans les WC de la crêperie et nous on fait rien qu’à se plaindre d’une malheureuse odeur ? Parfois, je me fais honte.

Catégories PORTNAWAK

42 commentaires

  1. cette photo est ENORME !!! Love love love. merci Violette !

  2. Je n’avais jamais pensé à garder la parka pour éviter l’odeur graillonnée… Merci pour l’astuce (je n’ai retenu que ça, m’en fiche un peu du crime sentimental… Tout ce qui m’importe c’est l’odeur de mes cheveux…)

  3. auntie jo dit :

    J’adore la photo ! Et les odeurs de graillon, je déteste aussi ! :)

  4. Géraldine dit :

    en gagnant les shampoings, j’ai aussi gagné un pschitt assez cool qui a sauvé mes cheveux d’un lavage immérité, un soir de raclette (resto la poutre dans le 18ème: n’y mets jamais les pieds!)(ni rien d’autre)

  5. Violette dit :

    mamzelle carnetO : Et c’est de l’authentique, je précise !

    Ivy-Mag by ViVi LaChipie / auntie jo : Pareil, ça tourne à l’obsession !

  6. whatdialike dit :

    tu as survécu c’est le principal :)

  7. De l’huile démaquillante à la friteuse il n’y a qu’un pas… Fais gaffe toi bichette… tout ça finira mal !

  8. Violette dit :

    Géraldine : Je vais jamais dans les restos de raclettes (déjà que chez moi je suis en stress !).

    whatdialike : A peine, à peine !

    Mister Champagne : Je suis l’huile.

  9. Hélène dit :

    C’est pour ça que je mange que du hoummous : ça cuit pas, donc ça pue pas.

  10. Brownie dit :

    Ah ouai, quelqu’un a déclaré sa flamme à la toilette. Les fétichistes, j’te jure.
    Au passage, bravo pour ton blog! Ca fait un moment que je lis mais là, le bidet, c’est l’apothéose. Go on!

  11. Paulinette dit :

    Ah ça non! On t’a pas prévenue que c’est moi, la préposée à la galette complète? Mon Dieu. Coco, si tu passes par là, explique lui, à Violette, comment j’essaie de nous dégoter un week end sponso’ chez la Mère Michelle qu’on puisse bouffer notre poids en crêpe sarrasine et fromentine.

    Et dans les vraies crêperies bretonnes de par chez nous à Nantes (hihi, je vais relancer le débat, j’adore), tu peux être sûre que tu sens pas mauvais la frite. C’est que les parisiens, vous êtes frileux.

  12. Vanessa dit :

    Oh tu fais rennaître des souvenirs en moi !!! Moi quand j’allais déjeuner le mercredi chez ma grand-mère je lui demandé à chaque fois de me faire des pâtes (elle ne savait pas les faire d’ailleurs la pauvre…elle ne connaissait pas la cuisson Al dente…mais qu’importe…) parce que dès qu’elle faisait des frites je puais la végétaline (berk la végétaline en plus) tout le reste de la journée !!!!
    Sinon extra la photo !

  13. Trib dit :

    M’en parle pas, le graillon m’angoisse aussi au plus au point! Pas jusqu’à bouffer en doudoune, faut pas déconner non plus. Je vais pas te raconter ma vie dans mon tout petit appartement avec cuisine ouverte sur le séjour mais des fois, quand y’a une odeur louche qui plane, j’ai envie de faire la grève de la faim. On a pas une vie facile hein.
    PS: j’ai du mal à croire à ta parka Mim!

  14. Violette dit :

    Hélène : Pareil, je ne fais pas cuire le surimi.

    Brownie : Merci !

    Paulinette : Je le sais qu’en Bretagne ça pue jamais le graillon dans vos crêperies, mais nous autres on n’arrive pas à reproduire votre non-odeur à la capitale. Le drame !

    Vanessa : C’est pour ça que je ne cuisine que des sandwichs chez moi !

    Trib : Si, si, juré pour la parka MIM.

  15. Nina dit :

    Ca me rappelle un certain Duchamp. Tu ne veux pas proposer ta photo à Pompidou (voire la pissotière, carrément)? Tu multiplierais par cent, que dis-je mille, ta cote d’affluence!

  16. caro(roca) dit :

     » Oh my God, they killed Kenny!! »
    ce soir je te propose de venir manger chez oim c’est sardines

  17. La Cruche dit :

    Ah mince, Roca m’a grillée, je voulais t’inviter chez moi c’est andouillettes

  18. sabine dit :

    Ah pareil les odeurs de graillon (même le mot n’est pas beau), je les fuis… J’en ai fait faire des changements de resto à mes collègues à cause de ça. Et puis à force ce sont eux qui ont changé de collègue!

  19. Mélisse dit :

    je comprends enfin l’adage « chaque pot a son couvercle »…

  20. Gallïane dit :

    Quoi ? une parka MIM ? Mais même moi je ne porte pas ça !
    C’est so bousitude…. non franchement, tu aurais pu faire un petit effort => http://www.styleretail.com/images/resizer/imagepop.php?url=http://edhardyshop.com/cms/products/thumb-2_21.jpg

  21. Dorothée dit :

    J’ai la solution, moi qui suis revenue de mon déjeuner en odeur de violette (j’adore), j’ai trouvé une pâtisserie qui fait des éclairs à la violette et à la rose! Ça ne cuit pas, c’est délicieux (enfin je n’ai goûté que la violette, et le flan, délicieux aussi); jusqu’où va nous mener ton affluence (et tes petits ruisseaux), je n’ai pensé qu’à toi!

  22. verodusud dit :

    excellent! la photo, et les com’ graillons!
    dire que chez moi tout le monde se moque parce que je ne supporte pas les odeurs de cuisine!
    Inutile de dire que la cuisine américaine dans mon prochain chez moi est exclue! fermée avec une grande fenêtre, voire deux!

  23. ... dit :

    J’ai déjà poussé le ridicule à son presque comble en mettant un bonnet (mais un beau hein) pour ne pas sentir le graillon dans le cheveu…

  24. Anna dit :

    Tu pourrais au moins nous montrer ta parka MIM. La base, quoi !

  25. shalima dit :

    Kenny chez les Celtes, je vais pas m’en remettre de celle-là… va-t-elle détrôner ton sublime Michel

    (blanc). Ya du potentiel en tout cas !

  26. Eleanor dit :

    Ah si ah si, ça sent aussi le graillon dans les crêperies de Bretagne. Parole d’une Parisienne exilée à Rennes et qui commente pour la première fois. Et quand tu prends une galette-saucisse, c’est odeur de graillon² X taux de cholestérol qui grimpe en flèche ! En plus, on devient vite accro (c’est super bon quand c’est bien fait). J’ai des noms de désodorisants pour les cheveux, les fringues, chimiques ou non, en spray ou en poudre… si ça t’intéresse.

  27. lollipop dit :

    hum, hum elle a l’air compliquée ta vie !

  28. Violette dit :

    Nina : J’aurais trop peur de frôler l’over-affluence !

    caro et la cruche : merci mais pas ce soir, j’ai champagne-charcuterie !

    sabine : Genre tu déjeunes toute seule désormais ?

    Gallïane : Je ne l’ai pas payée, donc ça compense non ? Tu fais chier.

    Dorothée : Tu es tellement sweet !

    verodusud : C’est fou hein, comme le graillon rassemble les foules !

    … : T’es grave !! (j’adore)

    Anna : Ta copine Marie a la même, t’auras qu’à y demander. J’ai la flemme.

    Shalima : Je l’ai écrit pour toi (juré). Par contre, je ne vois plus de quoi tu causes pour le « Michel » ?

    Eleanor : Je n’ose pas te demander, sinon tout le monde va penser que je suis vraiment perchée ! (ah c’est déjà le cas ?)

  29. Manou dit :

    Petite confession névrotique entre amies… J’ai refusé de me mettre à la cuisine jusqu »à la trentaine passée à causes des odeurs de bouffe !!
    (et encore maintenant, je cuisine, mais ça m’obsède !!)

  30. Camille dit :

    Sa race, je veux faire pareil chez moi.

  31. Camille dit :

    Le crime, pas les crêpes, hein.

  32. meredith dit :

    j’hésite entre l’odeur du graillon dans les cheveux et l’odeur du poisson là où tu vois.
    Tu sais quand tu manges du poisson (ou des asperges) et que qq heures après l’odeur apparaît en bas, l’horreur, ça me fait souvent renoncer à en manger

  33. Coco dit :

    Je confirme les dires de la Paulinette… Elle et moi nous sommes donné comme objectif du 2.0 d’être influentes (ou « affluentes » en langue Violette) de la Crêpe, sponsorisées par Francine, option farine de sarrazin.

    ça marche moyen… On n’a même pas pécho une bolée de cidre gratuite… pourtant Paulinette elle est en plein territoire crêpier au pays des bouffeurs de Petits Lu

    Bon sinon Violette t’as pas croisé George Michael dans ces te-chio qui sentent l’amour à plein… mais c’était donc des water unisexe comme dans Ally McBeal ? (so 90’s la référence…)

  34. valerie dit :

    Tu fais comme moi ; tu te vaporises du parfum sur els cheveux. Comme ca tu sens le parfum et plus le graillon (les autres sentent le graillon au parfum c’est une autre histoire).

    (1er com depuis 1922 youhou).

  35. minhoi dit :

    moi c’est le poisson que je craint en odeur a choisir je prefere humer la crepe que le haddock

    sinon l’image est géniale, mais tu foutais quoi dans les chiottes de mecs ??

  36. C’est fin comme déclaration…

  37. poupoupinette dit :

    A toutes celles qui ont peur de manger du poisson à causes des odeurs :
    Je sors le poisson de son emballage et je jette l’emballage au vide-ordure. C’est l’emballage qui pue le plus, qu’il s’agisse d’une conserve, d’un papier ou d’une barquette.
    Je passe le poisson sous l’eau rapidement et je l’égoutte.
    Et hop, au micro-onde, pour 3 mn chrono.
    J’ai renoncé à faire moi-même du poisson frit. Sauf celui de Picard, déjà tout frit, qu’il n’y a plus qu’à passer à la poêlle gentiment sans projections.
    Je ne dis pas qu’après, ça sent comme un matin de printemps dans ma chaumière.
    Je dis que c’est moins pire.
    Enfin, c’est presque bien.

  38. solenne dit :

    alors là suis interloquée…
    j’comprends pas en fait… suis trop rationnelle ??!

  39. Anna dit :

    La pute, elle m’a dit qu’elle l’avait acheté à Pimkie !

  40. Nekkonezumi dit :

    On peut aussi utiliser ce scotch lors d’ébats nocturnes : bâillon, menottes dépilatoires. Un must have, donc. Merci Violette pour ce grand moment odo-hilarant !

  41. Laurette dit :

    Ben moi c’est la pizz du midi, que même que je mets jamais mon blouson en cuir si on a décidé de manger à la pizz le midi aveque les collèèèèguees sinon l’odeur me poursuit pendant une semaine !!!!

  42. Dorothée dit :

    Au fait les éclairs à la rose et à la violette, c’est la boulangerie qui touche (? ou presque) la librairie gourmande. Si ça se trouve tu peux leur en demander au cyclamen ;-)

Laisser un commentaire

Combien font ? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.