Chez Bouboule

    

chez bouboule paris 9

Le concept vous paraîtra sûrement saisissant, voire ridicule, mais comprenez bien que même si on a le Pastis, nous autres parigots, on ne possède malheureusement pas les cigales, ni l’espace nécessaire pour taper du cochonnet.
Bistro, resto, pétanque, en voilà un triptyque génial et audacieux initié par Chez Bouboule, un troquet à deux pas de chez moi ; un bar à pétanque intérieure ouvert depuis deux mois, qui ne désemplit pas dès l’heure de l’apéro (bobo).

Pour la petite histoire vintage et nostalgique, c’est un Auvergnat de 35 ans, Alexis Robert, déjà à l’origine de la création d’un bar de rugbymen dans le 2ème arrondissement qui s’est demandé : Hey mais pourquoi ne pas rendre hommage à mon grand-père fan de pétanque qu’on surnommait « Bouboule » ?

bar petanque

chez bouboule paris

paris chez bouboule

chez bouboule

chez bouboule 2

Hop, un véritable terrain de pétanque à côté du bar, un Ricard ou un verre de vin, une planche de charcuterie et de fromages d’Auvergne, et voilà, on tire !
Mais si les boules vous ont mis en jambes – et en appétit -, sachez que Chez Bouboule on peut aussi s’asseoir pour dîner après une partie endiablée : Aligot et saucisse d’Auvergne, os à moelle grillé ou encore parmentier de canard confit… faudra juste retourner tirer pour éliminer.

✰✰✰✰✰

Bref, pour la convivialité et le cochonnet, il faut pointer :

Chez Bouboule
0 Avenue Trudaine – 75009 Paris (M° Anvers)
Ouvert du lundi au vendredi de 17h à 2h, et le samedi et dimanche de 10h à 2h.

Catégories PLACE TO BE

24 commentaires

  1. Lise dit :

    Bon, même si je suis plutôt du genre transat/mojito/salade caesar que pétanque/pastis/aligot … je trouve l’idée canon !

  2. Lise dit :

    Nope indeed, disons qu’il manque genre UN facteur essentiel #theSun (ce petit traître!)

  3. Edith dit :

    Je te rejoins, super idée.
    Et l’endroit a l’air joli comme tout…
    (vivement cette foutue signature finale que je m’installe dans le coin ;) !!)

  4. Anna Chiara dit :

    Le genre de trucs qui ferait dire à mes cousins « mais ils sont calus ces parisiens !! ».
    Il fallait y penser, ça répond certainement à un besoin vital, mais je ne sais pas pourquoi ça me colle le bourdon !? Un peu comme les bonsaïs, les zoos ou le ski à Dubaï ?… Tu vois ce que je veux dire ?

    • violette dit :

      Oui je vois ce que tu veux dire. C’est un peu déprimant, c’est vrai. Mais bon, faut pas y penser sinon tout est un peu déprim’ à Paris.

  5. Soniachocolat dit :

    Ha ha super! Le sud à Paris! Meme plus besoin de partir en vacances alors! Enfin si quand même…mais pour les week end de septembre où je serais nostalgique des vacances cet endroit sera parfait pour soigner ma déprime !

  6. Oh sympa dis-donc!
    Belle découverte! Merci!
    Dans le même style, j’avais testé le Gossimar Bar à Paris, où on peut faire du ping-pong. C’était très sympa (même si je suis nulle en ping-pong et que je rattrape une balle sur 10…!)
    Bisous
    Bonne journée

    Le monde des petites

  7. HeLN dit :

    Salut Violette,
    Par chez nous à St Bonnet le Château, siège de la Boule Obut, ladite société a aussi son carré Pétanque avec pistes intérieures et restau / bar sur place. Point besoin de cigales donc, la pétanque n’est pas QUE réservée aux Sudistes !
    Des bises!

    • violette dit :

      C’est cool, finalement tout le monde peut jouer au boules, pas besoin du Sud, même si c’est moins sympa sans le bruit des cigales.

  8. Claire dit :

    Pfff, j’ai d’abord un peu halluciné sur l’adresse (je ne savais pas que l’on pouvait être numéroté zéro!!) bon, je m’incline, c’est possible apparemment!!

    • violette dit :

      Ah mais pareil, c’est la première fois que je vois un 0 comme numéro de rue. J’ai pensé à une erreur, mais j’ai vu cette adresse sur plusieurs sites mentionnant l’établissement, ça m’a fait halluciner.

  9. Gwen dit :

    Oui effectivement le lieu et le concept sont sympas…pour le plus grand plaisir de mes kids qui aiment parfois s’arrêter pour regarder du trottoir une partie sur le chemin du retour de l’école. L’endroit a été précédemment testé par plusieurs propriétaires sous la forme de bars classiques mais là il semblerait que la fréquentation décolle ! Bonne chance donc aux audacieux repreneurs

    • violette dit :

      Ils sont à l’école dans le quartier ? Maternelle ou primaire ? (si ça se trouve, on fréquente la même)

  10. A smart pigeon dit :

    Je comprends ton enthousiasme!Si j’avais un truc pareil près de chez moi, j’aurais déjà un pliant à mon nom!
    En revanche, je suis pas très fan de la déco épurée côté salle à manger. Ça appelle moyen la saucisse-lentilles… C’est peut-être aussi l’effet noir et blanc des photos aussi. Je sais pas.
    Il va falloir que tu retournes prendre l’apéro pour nous montrer la version couleur Violett. Dur…????

  11. A smart pigeon dit :

    Je sais trop ce qu’il s’est passé sur la fin. Ne tiens pas compte des fautes de frappe+

  12. (made in)Faro dit :

    Le concept est énorme :)
    Je ne suis ni pétanque, ni Ricard (ni belote) mais je pense qu’il y aura des tas d’amateurs !

    Manon

  13. Lou et Swann dit :

    Super concept!
    En tout cas, moi ça m’a donné envie de manger auvergnat!
    De toute façon la vue des cornichons me fait déjà saliver (c’est le réflexe de Pavlov!).

    Christine

  14. Bonjour Violette, génial !Je sais où emmener mère-grand et la petite fille pour un apm entre générations ! Merci pour l’adresse en tout cas A bientôt Belle et folle journée à vous

  15. verolilas dit :

    Encore un endroit qui finalement titille notre nostalgie de provinciaux devenus parisiens… (car au final les VRAIS parisiens sont si peu nombreux), ça me rappelle un endroit à Boulogne ou on peut jouer à la pelote basque, avec un bar très sympa.
    Ce genre de lieu devrait plutôt m’énerver, le concept bobo branchouille à 25 euros la planche de charcuterie mais je me rends compte pour désormais avoir plus vécu à paris que partout ailleurs, qu’on recherche tous ce genre d’endroit avec souvent une pseudo authenticité mais qui nous évoque des moments ou des lieux qu’on affectionne particulièrement.

  16. Gwen dit :

    Ils sont en maternelle violette, le primaire c’est pour l’année prochaine et ce sera à Turgot.

Laisser un commentaire

Combien font ? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.