VOYAGE VOYAGE

Séville, ma belle Andalouse

Me revoilà.

Pour les vacances de Pâques, je cherchais donc une destination vers laquelle partir une petite semaine avec du soleil et de la chaleur. A la base j’avais pensé à Bali, mais il aurait fallu passer trop de temps dans les airs pour une courte période sur place, donc j’ai vite lâché l’affaire.
Séville me paraissait un super compromis : deux heures de vol, 30° à l’horizon, plein de trucs à voir et à visiter, et de la farniente à condition de choisir un hôtel avec une piscine. Je m’étais dit ok, on fera des concessions toutes les deux : la moitié du temps on se balade, l’autre on chille dans la chaise longue.

Je sais à quel point les cathédrales et autres vieilles pierres peuvent traumatiser l’adolescent ; moi-même, j’avoue que les lieux de culte me font moyennement triper de façon générale. D’ailleurs, j’ai un souvenir puissant de vacances au Club Med en Andalousie avec mes parents quand j’avais 11 ans, et du jour où ils m’avaient traînée à Grenade visiter les jardins de l’Alhambra. J’avais tiré une gueule comme pas possible en grommelant toute la journée Vous faites chier avec vos plantes vertes, je rate une journée de piscine (<=je t’aurais foutu tout ça en pension !).

26

Maroc Grand Sud (2)

ait-ben-haddou-5

Et bien, reprenons la route les copains. Après la première partie de mon voyage marocain, voilà la suite. J’ai choisi de m’arrêter uniquement dans deux endroits assez magnifiques, histoire de ne pas y passer la Saint-Valentin.
Un petit mot, néanmoins, sur Ouarzazate, parce qu’on m’a posé la question la dernière fois. Sincèrement, je n’ai pas trouvé que la ville était dingue. Elle est, à mon sens, le point névralgique pour se rendre dans différents endroits de cette région, mais il n’y a pas des tonnes de trucs à y faire. Comme la ville était un endroit chéri des réalisateurs de cinéma dans les années 80/90, vous pouvez quand même si vous avez 30 minutes à perdre (comme nous, les rois de la glande) visiter le studio de cinéma¹ à l’entrée de la ville.

17

Maroc, Grand Sud (1)

ane-au-maroc

Je sais bien que commencer l’année avec des ânes et des dromadaires sur le blog c’est pas commun. Mais comme je vous ai déjà souhaité une bonne année la semaine dernière, j’estime que je peux désormais partir en quenouille, niveau convenances.
Comme vous le savez, j’ai passé la semaine de Noël au Maroc, principalement dans le Grand Sud, dans la région de Ouarzazate. J’avais déjà pas mal parcouru l’Anti-Atlas en 2010, mais les paysages sont vraiment différents. Et littéralement à couper le souffle. Encore plus, je veux dire.

Je n’ai évidemment pas vu le quart de la région – on se l’est joué baroudeurs light -, mais comme je sais qu’on va y retourner, je n’ai pas de regrets. Et puis, ne dit-on pas que « Point n’en trop n’en faut » ? Et si, je crois bien !
J’ai fait une sélection drastique dans mes photos et choisi de vous raconter tout ça en deux parties, afin de ne pas trop frôler l’indigestion (déjà que bon). Aujourd’hui, on va partir de Marrakech jusqu’à Aït Ben Haddou. Youhou.

27