Calais, janvier 2016

    

calais 2016

Salut les jeunes. Le frère de mon amoureux vient de passer une semaine dans un camp de réfugiés à Calais. Il fait partie du collectif anglais Artists in action, un mouvement qui cherche à sensibiliser les gens de la musique électro à la cause des migrants. Là-bas, ils ont cumulé leurs efforts avec ceux d’un autre collectif, l’auberge des migrants, qui est chargé d’assurer le minimum humanitaire (récolte des vêtements, 10 000 repas par jour, fabrique des petites maisons, isolation, installation de poêle à bois, etc…).

Afin d’apporter sa petite pierre à l’édifice humanitaire, il avait emmené avec lui 300 kilos de fringues et 160 kilos de pêches de Rungis. Il a bossé. Il a vécu des moments très forts et fatigants, mais aussi très joyeux. Durant toute cette semaine, il a fait des photos du camp avec son téléphone portable et j’ai halluciné quand il me les a montrées le week-end dernier. Elles traduisent assurément une vision plus positive que celle véhiculée par les medias. Elles sont belles et remplies d’humanité.
« Ils sont heureux » , il a conclu. « Et encore plus quand ce sont des français qui les aident, car 85% des intervenants sur le terrain sont anglais ».

Bon, bah, bravo.

calais 2016 2

calais 2016 23

photos calais camps

calais 2016 21

calais 2016 7

photos camps calais

calais 2016 4

calais 2016 10

camp calais photos

calais 2016 14

calais 2016 16

One week in jungle. Kiwiko.

Catégories JE SAIS PAS

62 commentaires

  1. HeLN dit :

    Hello Violette,
    C’est un sujet particulièrement délicat et ces photos sont assurément très belles!
    Bonne journée!

  2. Vannina dit :

    C’est vrai qu’on nous montre le plus souvent le négatif et qu’on perd de vue qu’ils sont des humains qui fuient des horreurs et qu’on pourrait être à leur place,question de circonstance,ces photos sont très belles et montrent une autre vérité.

  3. Daphné dit :

    Merci pour ces photos et ces liens qui donnent une autre vision. Il est important de parler de cette réalité, ici, aujourd’hui, en France et comprendre le parcours de chacun d’entre eux.

  4. cecile dit :

    Je lis depuis de très nombreuses années mais ne commente pas …
    Photos pudiques, tellement à l’inverse de ce qu’on nous montre en ce moment …mais pourquoi cette désinformation ?
    En même temps, la jungle de calais ne peut qu être que mieux que l’enfer qu’ils ont fuit, et ils ont atteint leur but .
    On peut comprendre leur joie même si leurs conditions de vie sont abominables à Calais
    Juste, votre blog est intelligent, toujours surprenant et écrit par une fille à l’humour pertinent qui est l’élégance parisienne personnifiée que le monde entier nous envie
    Bonne continuation, je retourne dans l’ombre

  5. Julie dit :

    Bonjour,

    Je ne commente jamais ce sur les blogs, la timidité 2.0 probablement. Mais là, en 2 jours et 2 blogs, j’ai eu envie de le faire. Et je le fais ici parce qu’avec ce post, le nom de ton blog prends tout son sens (oui je te tutoie, mais on se voit tous les jours alors je peux hein? :)). Parce qu’effectivement il faut parler de cette situation à Calais et que en parler avec du beau c’est encore mieux. Parce que aussi Calais c’est partout en France, parce qu’il y des jeunes, des familles, des vieux, dans quasiment chaque ville et villages de France qui sont à la limite de se retrouver dans la boue, sous un abri de fortune, dans le froid sans la solidarité de ceux, citoyens discrets, qui colmatent chaque jour les défaillances de l’Etat et les défections des collectivités locales (les Départements par exemple qui ne reconduisent pas les aides aux mineurs étrangers isolés devenus majeurs, jeunes qui se retrouvent littéralement à la rue du jour au lendemain alors qu’ils suivent des études!). Alors un peu de beau et de partage ça remotive. Merci.

    • HeLN dit :

      Bonjour,
      L’Etat français et les collectivités locales font déjà beaucoup en France par rapport à d’autres pays. Alors oui, ce n’est sans doute pas encore assez, et on trouve toujours des exemples qui le démontrent, et oui on pourrait sans doute faire mieux avec une meilleure gestion, moins de gaspillage, plus de moyens et de motivation. Mais on pourrait aussi citer les exemples vertueux de toutes les aides d’Etat dont les gens n’ont même plus conscience, tout simplement parce qu’elles sont prises en charge à la source et qu’elles ne transitent pas par leur porte-monnaie.

  6. Michaela dit :

    Violette, tu te places régulièrement là, où on ne t’attend pas et même avec des sujets graves, tu les traites avec pudeur tout en y mettant ton étincelle d’élégance.
    Merci pour celle d’aujourd’hui. Sujet qui hante pourtant mais ce regard-là, bienveillant fait du bien.

  7. violette dit :

    Vraiment, je suis très touchée par vos commentaires <3 Mais en réalité, je n'y suis pas pour grand chose, je ne fais que relayer sa vision des choses, là-bas, à travers quelques photos.
    Mais, en tous cas, merci beaucoup BEAUCOUP !

  8. sandrine dit :

    Je suis particulièrement sensible à ce sujet et ces photos sont magnifiques !!! L’Auberge des Migrants est une super assoc. Heureusement qu’il y a des gens comme eux! Je leur avait envoyé pas mal de trucs en décembre, notamment pour les enfants (car on a tendance à les oublier mais il y a beaucoup d’enfants là bas!). Je pense que c’est notre devoir de citoyen de faire chacun un petit quelque chose pour redonner un peu d’humanité à ces personnes. Alors clap clap à ton pote !

  9. Wafa dit :

    Les photos sont superbes, il est doué. Calais, vaste sujet, on ne peut pas accepter que des gens vivent dans de telles conditions dans notre pays même si c’est mieux que chez eux. Et pourtant ça dure, à Calais ou ailleurs…

  10. Lelou dit :

    Dernièrement dans le cadre de mon travail j’ai accueilli un jeune albanais de 14 ans. Il a quitté son pays, sa famille avec juste ce qu’il portait: un pantalon, un sweat. Il pleure très souvent sa mère qui lui manque mais pour autant ne veut pas rentrer chez lui malgré nos nombreuses propositions et aides en ce sens. Ce jeune garçon porte la responsabilité de faire vivre sa famille, de la sauver! Je crois que l’on ne se rend pas toujours compte de ce que cela implique « quitter son pays ».
    Ces photos sont sublimes <3

  11. (made in)Faro dit :

    Pour être originaire de Boulogne sur mer, habitant à Lille et passant régulièrement à Calais pour rentrer voir ma famille, je connais un peu le sujet et je suis bien contente de voir une personne « extérieure » en parler de cette façon (avec pudeur et surtout, avec respect et sans impliquer la politique).
    Certes, il y a des problèmes à Calais et certes, c’est difficile pour les habitants de voir cette misère mais il ne faut pas oublier ce que ces gens vivent et pourquoi ils sont ici.
    En septembre, une de mes collègues originaire de Calais me rejoint chez moi lors de la braderie de Lille. Elle me demande si ça m’embête qu’elle vienne avec son ami Noloze, un réfugié afghan qui vit dans la Jungle de Calais et qu’elle héberge pour le weekend car c’est devenu son ami. Evidemment, ça ne me dérange pas, on verra juste si on s’entend bien ou pas, comme avec n’importe qui d’autre :)
    Finalement, il nous a remercié mille fois pour l’apéro (bières belges et compagnie ah ah), pour l’accueil et pour les moments qu’on a passé ensemble.
    Cet homme, qui a mon âge, a un sourire accroché sur le visage en permanence et pourtant, toute sa famille s’est faite assassinée pour avoir travaillé de près ou de loin avec des américains. Il ne lui reste qu’une sœur, réfugiée je ne sais où et qu’il essaie de contacter le plus discrètement possible. Il est venu d’Afghanistan à pied, ça lui a pris 3 ans, il lui est arrivé des tas de choses difficiles et pourtant, il est souriant, motivé à s’en sortir.
    Quand j’étais petite, mon père a hébergé un réfugié. Il venait d’un pays de l’Est et je ne comprenais pas la situation. En même temps, j’étais un peu jeune pour qu’on m’explique les conflits géopolitiques ;) Au final, je l’ai juste considéré comme un invité et je crois que ce n’est pas plus mal. Ça m’a permis d’avoir un regard « normal » sur lui.

    Malheureusement, c’est souvent à cause de ce que les médias véhiculent que les gens ferment leurs portes aux immigrés. Dommage, ils devraient être au service de l’entraide… Je ne demande pas qu’on accueille tout le monde sous son toit, ce n’est pas le monde des bisounours, mais au moins qu’on arrête d’en avoir peur et de les stigmatiser.

    Bref, tout ça pour dire que tu as écrit un très bel article et que ça fait du bien de voir de jolies photos d’eux :)

    Passe une bonne journée !

    Manon

    • violette dit :

      Merci beaucoup pour ton commentaire et ton récit Manon. Tu es sacrément une belle personne <3
      J'essaie toujours de ne pas mettre de "politique" ici, parce que ce n'est pas le lieu. Le sujet est, en plus, un peu casse-gueule en ce moment.
      Mais j'avais juste envie de donner une toute petite autre vision du sujet.

  12. ema dit :

    Photos d’une beauté dingue

  13. So dit :

    Merci d’en parler. T’es belle inside, aussi.

  14. Caro dit :

    Ces photos sont incroyables…

  15. Niña dit :

    Qu’elles sont belles, ces photos ! C’est une bonne piqûre de rappel : c’est chez nous que ça se passe. Merci à l’auteur des mots et à l’auteur des photos…

    • Niña dit :

      Bon, j’ai quand même une question subsidiaire : où sont les femmes ???? (De rien pour la chanson dans la tête toute la journée…) Sérieusement, sont-elles plus réticentes à se faire prendre en photo ? Ou est-ce tout simplement plus difficile pour un homme de nouer des liens ?

    • violette dit :

      J’ai eu la même pensée au sujet des femmes.

  16. Zout dit :

    Ces photos sont dingues <3 merci de te faire le porte-voix de ton "beauf", sur un sujet délicat mais avec toute la pudeur qui te caractérise, as usual. T'es encore plus Belle quand tu parles choupie <3

  17. Kiwiko dit :

    Les femmes sont impossibles a approcher par un homme, surtout pour les prendre en photos.

    • Niña dit :

      Merci d’avoir pris le temps de répondre :-) Et merci à nouveau pour ces beaux clichés !

  18. Val Làô sur la Colline dit :

    Un peu de bienveillance dans ce monde brutal.
    Je ne sais pas s’ils sont tellement heureux d’être là, mais ils le sont sans doute de n’être plus « la-bas ».
    Belles photos. Belles.

  19. Milanette dit :

    superbes photos, il a du talent pour capter l’instant le photographe.
    Et puis tu as raison, ça fait du bien de voir une vision plus positive de ces gens-là.
    Merci donc à toi de relayer, c’est chouette.

  20. Anna Chiara dit :

    Très belles photos qui changent de celles que l’on voit car je réalise qu’on voit rarement de vrais visages de près. Souvent, ce ne sont que silhouettes, peut-être pour les déshumaniser et les rendre anonymes…
    Et surtout bien se dire que oui, un pays ça bascule vite, et ça pourrait être nous…

  21. Mélisse dit :

    Calais…. j’ai honte du manque d’action de l’état et de l’Europe (les « pères » de l’Europe, en dépit des conneries qu’ils ont pu faire par ailleurs, ne se sont pas battus pour cette Europe frileuse & égoïste)
    Et j’admire :
    – les associations et ceux des pouvoirs publics qui agissent (celles que tu cites sont remarquables, il est assez facile d’en trouver des fiable quand on veut envoyer du cash ou des objets)
    – ces refugiés qui conservent envers et contre tout leur humanité.

    Je suis Charlie, je suis Paris, je suis Sousse, Je suis Ouagadougou, je suis Calais … merde ! je suis humaine !

  22. Soniachocolat dit :

    Ces photos respirent l’humanité. Et le n&b : magnifique !

  23. Mélisse dit :

    Merdum !
    J’ai lu les autres coms et vu que tu voulais être diplomate sur le sujet… si mon 1er com est un appeau à polémique : vire le

    Merci pour ces photos.
    Bravo à ceux qui conservent leur humanité et à ceux qui les aident à la conserver.

  24. Anne dit :

    C’est tellement plus facile de faire peur et de ne donner que des chiffres abstraits… L’effet n’est pas le même quand on a des hommes et des femmes face à soi!!

  25. ANAIS dit :

    Merci pour ce post et pour ces photos ! je voudrais dire à ceux qui jugent que certains profitent du système, qu’ils aillent profiter avec eux hein ? et puis du début (par exemple de Syrie à chez nous) parce que il n’est pas loin le ventre d’où est sorti la bête immonde hein ? le monde sera meilleur dans le partage

  26. cash cash dit :

    Magnifiques photos, qui transpirent le talent et l’humanité.
    <3 <3 <3

  27. Cécile de Neuville dit :

    Ben oui, ils sont humains eux aussi…malgré tout ce que l’on peut entendre. photos extrêmement touchantes. merci

  28. lollipop dit :

    Heureux, vraiment ?
    Pour les femmes qu’on ne voit pas, cf cet article un pue moins réjouissant je vous l’accorde : http://www.pourquoidocteur.fr/Articles/Question-d-actu/12844-Jungle-de-Calais-des-medecins-assistent-les-femmes-en-danger

    • violette dit :

      Oui, heureux. En tous cas plus heureux que dans leurs pays, ce sont ses mots.

    • Mélisse dit :

      C’est vrai lollipop mais ceux qui veulent dépasser les médias « pré-cuits » ont déjà vu l’info de ce côté innommable de Calais (parmi d’autres). Oui, dans une jungle, la loi du plus fort, toussa… Moi c’est la tribune dans le Monde du 7/10 dernier (http://www.lemonde.fr/immigration-et-diversite/article/2015/10/07/dans-la-jungle-de-calais-medicalement-ce-que-nous-avons-vu-est-inacceptable_4784404_1654200.html) qui m’a fait bouger (un clic, un numéro de carte bleue … le mouvement fût relatif).
      Mais vu que l’actu nous fait désespérer de l’humanité : ça fait du bien de voir ces gens blindés d’espoir et de rage de vivre.
      Et perso, ça me motive pour essayer de faire des bricoles (rien que réagir quand une de tes connaissances sort un truc nauséabond…)
      Et je rejoins Violette : crois-tu que ces femmes seraient moins agressées dans leur pays d’origine ?

    • lollipop dit :

      Ecoutez je vais faire ma casse délire mais si certes ces photos sont très belles, celle avec la poussette me serre le cœur ainsi que celle avec les peluches. Et je ne peux me contenter de ce « bonheur » qui n’est que relatif vous l’avez compris : « plus heureux que ds leur pays », certes mais est ce que tous pensent comme cela ? Je n’en suis pas certaine, d’abord parce qu’il y plrs zones dans la jungle (et même plrs jungles) et que toutes ne sont pas lodgées à la même enseigne. Ensuite, je vous rappelle tout de même la décision du Conseil d’Etat qui n’est pas du style à se laisser attendrir : les conditions de vie sont déplorables et avoisinent la notion de « traitements inhumains et dégradants » http://www.lemonde.fr/immigration-et-diversite/article/2015/11/23/l-etat-definitivement-condamne-a-amenager-la-jungle-de-calais_4815806_1654200.html Est ce qu’élever des enfants au milieu de la boue et du froid peut être satisfaisant ?
      Quant aux femmes, est ce que l’argument qu’elles subiraient les mêmes choses dans leur pays peut justifier qu’elles les subissent dans notre pays ?
      Je dis tout cela car le risque est que certain(e)s se disent « alors il sont heureux alors tout va bien », ou encore « ils subiraient pire ds leur pays alors c’est déjà bien » me semble grave. Il me semble impossible de laisser cette situation pourrir ainsi et actuellement notre gouvernement s’en fout qd même pas mal, c’était sans compter sur le rappel à l’ordre de notre justice administrative.C’est un petit pas mais c’est déjà un pas !

    • Kiwiko dit :

      lollipop dans leurs pays il seraient tous MORTS a l’heure actuelle… les conditions à Calais sont inhumaines on est OK là-dessus, mais ils ont choisi de vivre.

  29. YO dit :

    Bravo , pour ce blog et encore merci à toi , pour l’aide que tu leur as apporté , vraiment magnifique tes photos .

  30. Ckan dit :

    Beau tout simplement. Beau. Comme eux.

  31. Emeline dit :

    Hello ! Magnifique article, bravo pour ces photos très humaines comme tu le dis. Il devrait en faire une exposition !
    Bravo aux anglais :-)
    bonne soirée !

  32. DOMINIQUE dit :

    L’énorme courage qu’il a fallu à ces hommes pour arriver là. Quand on les regarde, on pense à la chance que nous devrions saisir pour les garder : ils sont si forts, si solides, si déterminés.
    Bravo pour ces belles photos qui n’excluent pas pour autant la boue, la précarité, l’immense pauvreté.

  33. Mélisse dit :

    Je viens de noter le nom du photographe en lisant son commentaire : merci Monsieur

  34. dalva dit :

    la reloue qui aime bien comprendre : 160 kilos de pêches… des pêches, quelles pêches ?

  35. BlueAnne dit :

    C’est un rendu sensible et fort que Kiwiko nous offre là par la présence du blogue de Violette. Il est un peu dans la trace du travail de Bilal Berreni, street artist et auteur de Zoo-project. Bilal avait travaillé au camp de Choucha. Il a accompagné sa performance d’un commentaire.
    http://zoo-project.com/choucha/
    Un article lui est consacré dans un numéro du Monde.
    Et je trouve ce projet-ci très touchant aussi pour cette raison.

  36. myriam dit :

    Bravos aux bonnes âmes: prenz les chez vous! Pour votre gouverne coeurs tendres lisez sur le site EUROPOL : » Changes in modus operandi of state terrorist attcks » Après un peu moins d’angelisme SVP

  37. DOMINIQUE dit :

    Il fallait s’y attendre, c’est Myriam qui s’y est collée. On a le cœur tendre, et c’est tant mieux. On est angéliques, et c’est tant mieux, mieux que le repli, la peur des autres et les œillères.
    Bon courage, Myriam, continue à jouer à « hou fais-moi peur ».

    • myriam dit :

      Coeur tendre et vue basse cela va de paire: de toute façon peut importe continuez donc ce sont vos enfants qui paieront la note: même pas grave
      même pas mal…

  38. Mayoun dit :

    Merci Violette. Le fait que ce sujet suscite pleins de commentaires est réconfortant.

  39. Solexine dit :

    Eh ben , tu féliciteras ton « beau-frère », bravo à lui. Je trouve la photo avec les peluches accrochées particulièrement belle , ne serait-ce qu’au niveau de l’éclairage ; il n’y a pas à dire , le noir et blanc peut être vraiment flamboyant parfois , et avec un tel portable en plus !

  40. Val dit :

    Très beaux, très touchant cet article et ces photos. Et c’est bon de lire qu’ils n’ont pas traversé tout ça pour trouver pire que ce qu’ils ont quitté… Ils sont heureux comme tu dis. Et si le peu qu’on arrive à leur offrir les rend heureux, on n’a pas tout raté alors.
    Merci pour cet éclairage un peu hors des sentiers battus et bravo au photographe pour son engagement, ses photos et ces sourires…

  41. AnoucheK dit :

    MERCI (pour relayer ces belles photos d’être humains)(et pour le reste un peu aussi)

  42. Caroline dit :

    Merci pour cet article, ça fait du bien de lire/ voir ça ici.

  43. […] Pour finir, je vous glisse le lien d’un article auquel j’ai pensé devant cette expo, il a été écrit il y a peu de temps par Violette un blogueuse que j’adore lire, c’est juste ici. […]

  44. c’est vraiment un super projet ! Et tu as raison ces photos donnent une image bien différente que celle véhiculée par les médias!
    Est ce que tu as des contacts d’associations présentent là bas ? Je suis en train de me renseigner pour voir s’il est possible pour moi d’aller donner un petit coup de main…
    J’aime beaucoup ton blog, je le trouve très intéressant et puis assez frais !!
    Julie

  45. Carmodimarjo dit :

    Ho ben j’étais passée à côté de ce billet. Il me touche particulièrement parce que mon boulot c’est d’accueillir des migrants qui viennent de Calais dans un foyer pour les mettre à l’abri, les aider dans leur demande d’asile le temps de leur trouver une place plus pérenne ailleurs et… plein d’autres choses parce que j’arrive à leur consacrer du temps, à m’intéresser à leur histoire. Je fuis (ou j’essaye…) les publications qui surgissent sur facebook à ce sujet parce que ça me rend malade de voir comme la bêtise humaine peut engendrer comme commentaire sur ces gens. Les premières personnes que j’ai accueillies sont parties il y a peu et, je devrais pas le dire parce que c’est moyen pro, mais c’était assez émouvant peur eux comme pour moi. Ils sont perçus comme des faiseurs de trouble qui ne respecteraient rien ni personne… je fais à peine plus de 1m50, pas bien grasse ben, toute seule avec une vingtaine d’hommes (bientôt 30) et je peux te dire comme je n’ai jamais été importunée et traitée avec le plus grand des égards. Pour peu qu’on leur renvoie quelque chose d’un peu positif…ça aide aussi… (par contre, j’ai pris deux kilos parce qu’ils me cuisinent régulièrement des trucs et que c’est pas healthy healthy leurs petits plats !). Dans le genre des étudiants niçois ont consacré une expo photo à la vie des réfugiés… Il faut montrer du beau… (mon truc, c’est les points de suspension) Merci à ceux qui le font.

Laisser un commentaire

Combien font ? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.