Café Lomi

    

SONY DSC

« Il a un petit côté Brooklyn, ce troquet« , a dit Nounours (globe-trotteur) en entrant au Café Lomi.
Il a pas tort, Nounours globe-trotteur, et c’est d’autant plus troublant qu’on ne s’attend pas à trouver un tel endroit au beau milieu de la Goutte-d’Or (brrrr, le quartier qui fait PEUR) dans le 18ème arrondissement de Paris.

En franchissant le pas de ce petit havre de paix, rempli de gens discrets absorbés par leurs MacBook Air, on est accueillis par une odeur de café fraîchement moulu. Le Café Lomi c’est d’abord un torréfacteur artisanal dédié aux professionnels de l’hôtellerie et de la restauration. Depuis septembre 2012, c’est aussi un café qui propose aux particuliers des grands crus en provenance du Rwanda, du Brésil et d’Indonésie torréfiés juste derrière vous, par Paul (choupi), un expert australien.
Comme ça, ça fait savant et compliqué, mais pour de vrai ça donne des cappucinos avec des dessins dessus – le top pour se la raconter sur Instagram – mais aussi des pâtisseries qui sortent tout juste du four. Et notamment des scones au chocolat qu’on nous a décrits comme déments (j’avais mangé un burger deux heures avant, je ne peux pas gérer autant de plaisirs interdits dans une seule journée)(je suis Cancer).

Je ne pense pas qu’il soit nécessaire de traverser Paris pour chiller/caféiner au milieu de plantes vertes, de papier peint vintage, et de fauteuils en cuir. Mais si vous êtes dans le coin et que l’effervescence parisienne vous saoule, allez-y. C’est hyper quali, et c’est pas si souvent.
Voilà, je vous dis à demain (y’aura de la mode).

cafe lomi 4

cafe lomi 3

cafe lomi 2

cafe lomi

cappuccino

cafe-lomi-paris

Café Lomi
3 ter rue Marcadet
75018 Paris

Ouvert du mercredi au dimanche de 10h à 19h. Fermé les lundi et mardi.

Catégories PLACE TO BE

27 commentaires

  1. L’endroit à l’air canon. Et Nounours globe trotter il n’a pas voulu gouter les scones, par dévouement pour nous?;p

  2. Roaaarrrrr dit :

    Moi qui suis voisin, je sais pas si techniquement on peut vraiment appeler ça la Goutte d’Or. Mais c’est vrai que ça ressemble à Brooklyn, une fois j’y ai même vu un noir.

    PS: Il est gros ton Iphone 8.

    • violette dit :

      Si, c’est juste à la limite de la Goutte d’Or, en face du mur de graffitis de la rue Ordener !

      PS : Oui, c’est un proto offert par Steve avant sa mort.

  3. Une blogueuse dans le 18ème ?? On aura tout vu !!

  4. Automne dit :

    Et tout à coup, Paris lui manqua*.

    Bref, c’est beau, ça donne envie.

    Je retiens l’adresse pour ma prochaine goguette parisienne.

    (*manqui ?… nan, je déconne :))

  5. Mlle dit :

    Superbes photos ! Cet endroit est vraiment tentant ! La prochaine fois que j’irais à Paris j’irais boire un café là bas :)

  6. h dit :

    Dans le même genre moi j’adore la Caféothèque (rue de l’hotel de ville, pont marie, quartier moins cool), qui fait, en + de café ultra goutus, un cheese cake qui tue des ours (she’s cake même il s’appelle).
    Je veux pas lancer un débat (en fait si, mais en toute sympathie hein!) mais le 18eme me parait être légèrement en cours de boboisation/gentrification, et plus tellement un quartier qui fait peur. On voit de plus en plus de petites adresses sympas de ce genre, non ?

    • violette dit :

      Ah ah « un cheesecake qui tue des ours », c’est drôle ça !

      Lançons donc un débat !
      Oui pour la boboisation de certains quartiers du 18è où tu croises tellement de poussettes et de boutiques Sandro que tu as peur.
      Non à la boboisation d’autres quartiers (Barbès un tout petit peu ok), notamment La Goutte d’Or, où, je t’assure, tu ne croiseras aucun hipster résident.

  7. Nadia dit :

    C’est à côté de chez à côté de chez moi, je suis BONHEUR :)

    • violette dit :

      Bah non ma poule, toi tu es vers l’autre bout de la rue Marcadet (Lamarck). Là c’est plus M° Marx Dormoy.

  8. Elise L dit :

    Hey. Mais ça a l’air GÉNIAL. Merci !

  9. Sandrine dit :

    C’est malin, ça m’a donné envie !

  10. Odile dit :

    La Goutte d’Or, c’est pas là que vivait Nana?
    Je suis la littérature.

    PS : peut être me goure-je. Les puristes me pardonneront, je lisais Zola à 8 ans (y a 20 ans) (si, si, je tiens à tout bien préciser)

    • violette dit :

      Si c’est bien ça, bravo !
      Mais y’avait aussi Alain Bashung qui y vivait (c’est pas le même siècle, je crois ?).

  11. Nadia dit :

    Bon, je sais plus : je suis à l’angle ruisseau/marcadet, sur la carte ça fait à côté… Je ne pourrai jamais faire GPS, tristesse.

  12. wilfing machine dit :

    Je ne vis pas à Paris et je ne bois pas de café mais je repasse demain pour la mode, promis.
    (les scones au chocolat cela dit, je dirais pas non)

  13. wilfing machine dit :

    (et le burger idem)

  14. wilfing machine dit :

    (ayé, j’ai faim)

  15. Alexis dit :

    Parle pour toi ! J’habite à l’opposé (Maison de la Radio, 16e), et je traverse régulièrement Paris pour me poser au Lomi, travailler, discuter… depuis qu’ils ont ouvert en septembre 2012.
    Ça vaut évidemment le coup et je suis loin d’être le seul !

  16. Je vis à coté, et shame on me, n’y ai jamais mis les pieds… Pourtant je passe souvent devant. *mode lapin blanc d’alice*

  17. solenne dit :

    suis en train de me dire que c’est tellement près de chez moi que je devrais y prendre mon caf’ avant de partir au boulot…

Laisser un commentaire

Combien font ? * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.