septembre, 2019

Le joli teint Sisley

Le début de l’automne est le moment que je préfère dans l’année (fin de l’été, pour les puristes calendaires). Je m’éclate du vestiaire parce que je peux porter vestes et blazers jusqu’à l’overdose. Et voyez-vous, je suis une fille à vestes. Définitivement.

Ça n’est pas tout ! J’aime aussi, après 3 ou 4 mois de teint presque nu, – cette année, j’ai viré le fond de teint dès avril, au retour de la Californie – retrouver tous mes essentiels de make-up. Et notamment le fond de teint. Attendez, je vais faire une métaphore dont vous me direz des nouvelles : c’est comme si la toile vierge de l’été laissait soudainement sa place à une aquarelle de Marie Laurencin (alors ???!)(c’est beau, non ?).

8

Les envies de rentrées

Salut les jeunes. J’espère que vous allez bien, que vous avez passé un bel été et que vous êtes toujours aussi superficielles (sinon, vous êtes chiantes).

Voilà un premier repérage fashion car, quand l’automne arrive, les fringues restent la valeur refuge ! À part la bouffe. Dans cette sélection, on trouve cette formidable veste en jean de chez Promod (qui ressemble à la Will de chez Sézane), que j’ai achetée au printemps et qui – joie – est reconduite cette saison. Elle est totalement parfaite (et taille un poil grand, vous voilà prévenues).

Tiens, en parlant de Sézane, j’ai craqué sur cette paire de santiags blanches (j’ai mangé Dolly Parton) démentes. A l’heure où je vous parle dans l’Internet je ne les ai pas encore reçues ; j’espère qu’elles ne me décevront pas sinon je pète un câble (oui). J’ai aussi commandé ce gilet rouge, après avoir hésité avec ce joli pull à capuche bleu vintage. Mais voilà, la vie n’est faite que de choix.

Également, j’ai essayé chez Monop’ ce teddy à carreaux qui est super cool et donne une vraie dégaine. Et toujours au rayon des pardessus, ce blazer me fait de l’oeil (en plus 40 balles !), cette veste de chez Mango aussi, et ne parlons même pas du trench proposé par Vanessa Seward pour La Redoute !

Ah oui et aussi ! Il y a une chouette collaboration entre la marque pointue pour enfants The Animals Observatory et Reebok, et du coup il y a des baskets de la mort qui vont du 17… au 39. Et qui, du coup, ne coûtent que 60 balles. Est-ce que ça ne vaudrait pas le coup de se pencher sur le sujet histoire de porter des baskets qu’aucune de vos copines n’aura envisagés (parce qu’elles ont des œillères ces sottes) ?

Dernier truc : cette robe Ba&Sh très bien soldée que j’adore, qui fait une ligne de dingue et un dos de princesse. J’ai un mariage en octobre, elle sera ma queen of the day (après la mariée bien sûr).

Bon, je ne vais pas TOUT paraphraser, alors je vous laisse vous promener au coeur de cette petite sélection de rentrée. A très vite (lol) !

 

6