janvier, 2018

Bye bye bitches !

À l’heure où blanchit la campagne et où vous vous apprêtez à passer une bonne grosse journée de glande derrière votre écran (oui oh, à d’autres !), je m’envole pour la Thaïlande. Et oui les gars, les fêtes m’ont rincée (souvenez-vous des langoustines), alors ces vacances sont plus que méritées !

J’ai hâte de revoir Bangkok, une de mes villes préférées au monde, j’ai hâte de ressentir cette moiteur indescriptible, de manger des mangues dans la rue, de nager dans l’eau turquoise, de chevaucher un Tuk Tuk, d’acheter des fausses Rolex, bref j’ai hâte tout court.

12

Le repaire à collabs

Salut la compagnie. Alors certes les soldes battent leur plein chez Monshowroom, mais saviez-vous que ce temple du e-shopping propose aussi un onglet « collabs » où sont regroupées les collections capsules entre marques/artistes du moment ?

Personnellement, je visite souvent cette rubrique car il y a toujours du stock quand l’hystérie est passée partout ailleurs ; ce qui me permet d’assouvir mes nombreuses fièvres acheteuses.
Aujourd’hui j’ai choisi de mettre en lumière – tel le papillon de la chanson – quatre collaborations à forte identité. Hop, petit résumé !

8

What happens in Vegas…

Bon, on ne va pas y passer l’année à faire des cachotteries par ici. Alors voilà, je me marie en août prochain. Youpi.
Certaines d’entre vous ont vu passer l’information sur certains réseaux sociaux le soir du 1er janvier ; c’est qu’en pleine excitation j’ai soudain eu envie de tout partager. Un peu comme une influenceuse en pleine crise de manque, c’est pas glorieux…

Mais ne craignez rien, je ne vais pas vous doser d’ici-là avec mes problèmes de traiteur, d’invitations customisées à l’encre de Chine ou mes soucis de code couleur quant aux robes des demoiselles d’honneur. Que nenni l’organisation, les hésitations sur le choix des entrées, du photographe ou de l’ambianceur musical : je me marie à Las Vegas ! Je me marie à Las Vegas avec mon amoureux et nos enfants. Je me marie à Las Vegas avec Elvis Presley (<=euh pardon mais non, il n’est pas mort), la chapelle d’un chic absolu, et la limousine rose. L’écrire me met en joie ; je me sens comme une sale gosse qui vient de jouer un tour à tout le monde.

115