Résultats de la recherche

Le Jean-Jacques Goldman (47)

sac en jean

✔ Hey ! Si vous rêvez de posséder un sac en jean, façon 70’s, marguerite au coin de la bouche et sandales de babos aux pieds (c’est possible, vous êtes peut-être la réincarnation de John Lennon), et bien voilà la solution, grâce à Jeannette !
Késako ? Un concept créé par deux amies, fans de mode et de déco, qui donnent une nouvelle vie aux vieux jeans et les transforment en sacs et accessoires pour la maison. On envoie ses vieux jeans (propres), ceux qu’on n’aime plus trop mais dont on a néanmoins du mal à se séparer, pour les retrouver transformés en un produit unique.

Chaque patchwork est composé à la main par leurs soins. Par l’assemblage des pièces et Des couleurs qui le composent, chaque produit est donc complètement original. A la commande, on choisit la doublure en tissu qui nous plaît (Liberty, Wax…) et la couleur du passepoil fluo qui habille les coutures. 175€ pour le grand cabas ok c’est pas donné, mais c’est quand même pas con Léon !

34

Nique au rouge

vernis nailmatic

Qui y’a-t-il de plus girouette qu’une gonzesse, je vous le demande. RIEN.
Afin de conjurer le sort de la Nativité, où le rouge explose de la déco de table aux guirlandes du sapin en passant par la robe du Père No, j’ai pété les plombs : j’ai posé du marine sur mes ongles.
Oui, oui, je le sais bien que j’ai toujours dit que, hormis le rouge, tout fait chelou sur les mains. Mais attention ! Il y a chelou et « chelou chic ». Et ça, ca change complètement la donne.

Justement, niveau « chelou chic », ce vernis « LOU » de chez Nailmatic est un champion. Je vous avais déjà parlé du concept de la marque ( et ), dont la gamme de vernis made in France (61 coloris) est disponible dans des distributeurs, au prix unique de 5€. Vous vous souvenez ? (NON ?)(Alzheimer ?)

20

Les vernis UNE Beauty

Si il y a bien un truc essentiel que m’a apporté ce blog – hormis l’amour, l’argent et la gloire dans mon immeuble – c’est indéniablement cette dextérité qui est devenue mienne, au fil des ans, pour me vernir les ongles. Ca fait melon de dire ça mais, franchement, je me fabrique des manucures qui n’ont rien à envier à celles des instituts. Je suis la modestie (de l’ongle) incarnée…

Du coup, sachez que pour me faire sortir de chez moi un soir de gla gla parisien, il n’y avait guère qu’une nouvelle gamme de vernis qui pouvait réussir à niquer ma paresse hivernale. C’est donc emmitouflée dans mes guenilles (enfin, une parka Ba&sh quand même, faut pas déconner) que j’ai traversé la capitale, jeudi dernier, pour découvrir les nouveautés UNE Beauty : les vernis.

Hop, décorticage !

66