Les mauvaises fréquentations

    

Vendredi soir, à la fête de l’école, j’ai croisé la maîtresse. La maîtresse, c’est cette personne qui nous fascine, nous énerve et que l’on craint. Face à elle, j’ai toujours plus ou moins 8 ans et quand je repense à nos conversations dans ma tête j’ai honte tellement ça doit se voir que je fais de la lèche d’un air détaché.

Je crois qu’elle n’est pas dupe du détachement feint et qu’elle voit bien que je me la joue faussement cool histoire qu’elle laisse ma fille en paix et qu’elle arrête de lui coller des « B » dans la marge pour une simple tâche de gras sur le cahier.
Je veux dire, en quoi la graisse du nugget de poulet Père Dodu ça pénalise sa compréhension des additions ? (pute)

Donc, à la fête de l’école, alors que je riais aux éclats face à la cinquième course en sac de ma progéniture et que j’applaudissais ses exploits aux fléchettes (1 sur 8 dans la zone, vise la championne), j’ai croisé la maîtresse qui me dit : « Dis donc, elle a la côte avec les grandes du CM2, Cyclamen. Elles l’adorent toutes« .

Imaginez comme la fierté m’envahit à ce moment-là et comme le peu de soin apporté aux fournitures scolaires et autres problématiques du comportement étaient loin. Bien loin. J’ai bu un verre de Banga pour me donner une contenance ne sachant que faire de tout cet orgueil.

Et puis, dans le week-end, ma vanité n’a fait qu’un tour. Et je me suis mise à maudire ces grandes pétasses du CM2 qui, sous prétexte qu’elles commencent juste à dessiner un trait de crayon à l’intérieur de la muqueuse de l’oeil, se prennent pour des femmes (alors qu’elles ont jamais vu un tampon hygiénique de leur vie) et parlent comme des héroïnes de télé-réalité. Je raconte.

Tout a commencé samedi matin où Cyclamen m’a lancé un « Wesh » retentissant comme ça, sans raison. « Ca va pas de dire des trucs pareils. C’est racaille !« , j’ai dit.

Le truc à pas faire donc, puisque l’insolente a balancé 25 « Wesh » à la seconde pour finir par me demander ce que ça voulait dire (lol?) et comment ça s’écrivait. Je lui ai répondu que euh j’en sais rien et que j’avais seulement utilisé le « Wesh » une fois pour faire genre jeune sur le blog…

Plus tard, dans la journée, alors que je la grondais (elle veut jamais se laver les chicots), voilà que la mauvaise influence des CM2 revenait au galop puisque Cyclamen me demanda si j’étais « vénère » ?!! Bon là, les aminches, je vous avoue que j’ai explosé de rire et que pour le sérieux parental, parfois, il faut repasser (comme pour le furet, tu sais, ce petit animal qui pue et qu’on sait jamais où il court ce con ?).
Encore une fois, sitôt après avoir sorti son mot de grande, Cyclamen me demanda « Ca veut dire quoi vénère ?« 

Sérieusement, je ne comprends pas. Moi quand j’étais à l’école primaire, je me souviens que l’insulte à la mode c’était « pédé sexuel » et qu’on savait tous ce que cela signifiait. C’est à dire rien.

En attendant, je ne veux plus qu’elle fréquente les gonzesses de plus de 8 ans. J’ai déjà assez à faire niveau littérature du blog pour me pencher sur la sémantique structurale de la vulgarité enfantine. Bisous et cordialement.

crédit photo : yyellowbird

Catégories CYCLAMEN'S SHOW

54 commentaires

  1. Ballyhoo dit :

    Et structurale? ça veut dire quoi structurale?? Je te trouve un poêle vulgaire parfois, Violette.
    En vous souhaitant une bonne nuit.

  2. babelkot dit :

    Très bon texte,dommage l’^ sur cote qui gâche tout…

  3. Solenn dit :

    J’te mets B pour ta prose parce que je sens que t’as fais une tâche de gras sur ton PC en écrivant. Ouais bon, je suis pas maîtresse (mais ma mère si alors j’ai retenu quelques tuyaux).

    En CP, je chantais à tue-tête « vas-y Francky c’est bon » (j’te passe la suite de cette délicieuse chanson). J’avais aucune idée du sens caché de la chose, et ça avait le don de mettre ma mère dans tous ses états. L’école, c’est le temps des errances. Tu verras, petite Cycla deviendra grande (et enrichira son vocabulaire en mots racailles, mais aussi en mots jolis).

  4. Juju dit :

    En maternelle, l’insulte qui a la cote en ce moment, c’est « crotte de nez »… et question sémantique, ça se pose là…

  5. BritBrit Chérie dit :

    Le mien (3 ans) fréquente aussi les grands de primaire et m’est revenu avec un « dégage ». C’est lui qui a dégagé dans sa chambre pour ranger ces Duplo et-plus-vite-que-ça !

  6. Fanny dit :

    Le plus drôle c’est que les fameuses CM2 ne doivent pas non plus connaître la signification de ces 2 expressions, l’ayant sûrement répété via un grand frère/soeur. Ha la jeunesse !

  7. agathe dit :

    t’as raison faut pas grandir trop vite! ça commence comme ça et puis ça va finir par ouvrir un blog de l’internet et tout, non mais! (attention à la concourrence)
    non mais t’as raison c’est moche ces mots!!

  8. lagirafeaulongcou dit :

    OMG ! Politique hier et sémantique structurale aujourd’hui, le niveau monte d’un cran par ici !

  9. aZZed dit :

    on peut pas être pédé et aimer le sexe quand même dis ? (c’est pour ton référencement)(bisous)

  10. aZZed dit :

    (9h58, c’est l’heure de parler de cul hein?)

  11. Violette dit :

    Ballyhoo : Je ne sais pas, j’emploie souvent des mots dont j’ignore le sens. C’est moche.

    babelkot : C’est un peu mesquin de ta part.

    Solenn : Je ne mange jamais de nuggets devant mon mac (j’ai pas de PC, faut suivre), donc dans ta face (toc!).

    Juju : Ah oui oui, moi aussi l’an dernier j’avais droit aux crottes de… tout et n’importe quoi. Le niveau s’est élevé.

    BritBrit Chérie : Y’a 6 mois, elle m’a sorti « Je vais te fumer ». Là c’était l’influence de sa baby-sitter. En écrivant ça, je me demande pourquoi je ne l’ai pas virée.

    Fanny : C’est clair, elles sont toutes niaises.

    agathe : T’as raison, je veux pas qu’elle me dépasse en stats, j’en ferai une dépression.

    lagirafeaulongcou : C’est surtout un coup à perdre toute l’affluence !

    aZZed : Il est 10h08 à ma pendule de l’ordinateur, c’est l’heure de partouzer.

  12. Manou dit :

    Wesh wesh grosse !

  13. minhoi dit :

    Imagine la mienne de neuf ans immense pour son age (qui tient pas de moi) s’est faite emballer par une grande tige black haut comme tony parker de l’age de 14 ans !
    j’ai cru défaillir !! La bécasse etait ravie, forcement ça péte la gloire devant les copines médusés un grand de surcroit black comme amoureux.

    autant dire que je me suis entendue dire ce qui m’aurait exaspérée gamine « je t’interdit de le fréquenter et si tu insiste t’es privée de sortie jusqu’a la fin de ta vie »

    nan mais franchement on a galérés avec l’homme parce que le gonz il lâchait pas l’affaire, on a du menacer le petit monde d’aller tous faire un tour à la gendarmerie si ça continuait.

    pour le coup la deuxième de quatre piges nous cause moins de tracas et dire que j’habite en Ardèche meme pas le coin qui craint ! (bon si evitez tournon sur rhone en ce moment)

  14. Marie-Anne dit :

    Merci beaucoup pour cet article qui m’a fait tellement rire ! J’ai trouvé ça génial et tellement vrai. Bravo à cette maman orgueilleuse de sa fille qui traîne avec les grandes.

  15. Chris dit :

    10h46 : l’heure d’échanger ?

  16. fingerintheboze dit :

    t’es sure que la maitresse ne te lis pas ? tu la traite de pute quand même… sois pas venere…

  17. Little Cocoon dit :

    Je me disais que ça serait « marrant » si la Maîtresse lisait ton blog, elle adorerait le « pute », j’en suis sûre !
    Moi aussi, je fais la lèche, je vais même aller jusqu’à lui offrir un cadeau de fin d’année, tu vois le niveau.
    Sinon, ma fille a 3 ans 1/2 et m’a déjà dit « dégage » et « casse-toi », j’ai cru que j’allais la fracasser.

  18. Violette dit :

    minhoi : Ah bah tu veux pas d’un Tony Parker pour gendre ? Sérieux, en Ardèche, vous faites vraiment les difficiles !

    Marie-Anne : Merci !

    Chris : Ah non, c’est passé, là on fait tourner les serviettes.

    fingerintheboze : C’est la vie que je traite de pute, pas la maitresse.

    amber et josiane : Moi aussi j’ai eu un doute en écrivant le Banga. Je voulais dire Oasis, mais Banga allait mieux dans la narration.

  19. Violette dit :

    Little Cocoon : Je voulais dire que si la maitresse passe par là, c’est la vie que je traite de pute, pas elle. (comment ça, c’est pas crédible ?)

  20. Anna dit :

    Je crois que l’orthographe de ce mot en laisse plus d’un pantois… Mais que fait Robert, tu sais, le petit ?!

  21. Colombe Linotte dit :

    T’as essayé avec la graisse du bâtonnet Captain Igloo ?

  22. la souris dit :

    amusant!

  23. Carmodimarjo dit :

    Là où j’enseignais l’an passé, l’expression à la mode c’était « ho ‘fan  » et le gamins comprenaient pas trop que je le leur interdise (ben « enfant de put »… quoi !). Bon après, le jour où j’ai laissé échappé un grand « Putain », j’ai senti que j’avais un peu perdu de ma crédibilité… C’est dommage j’étais devenue très forte en « mince, zut, flûte ». Après niveau influence, quand on entend certains parents traîter leur enfant de « fils de p.. » (sisi, déjà entendu), on n’a plus envie de se poser de questions…
    Bonne journée !

  24. Athéna dit :

    Mon fils a traité son petit frère de fils de p… une fois. Quand son père lui a expliqué ce que ça voulait dire il l’a moins ramenée. Les joies de l’école…

  25. Jadrine dit :

    La mienne ne joue pas avec les plus grandes (elles ne jouent d’ailleurs avec aucune fille… « elles font toutes leur maline » dit-elle), mais avec les gars (de son âge, heu-reu-se-ment). Elle a parfois des lignes à copier « Je ne parle pas en classe ». J’adore (chut).

  26. anacoluthe dit :

    « tsss, ça fait wesh-wesh, cette manière de parler… » c’est le pire – et le plus efficace éducativement parlant du coup ! – que je puisse dire à mes filles…

    (j’habite la vraie ville de « la vie est un long fleuve tranquille » with real Groseille inside, on est donc leader sur l’expression « wesh-wesh » dans mon coin)

  27. Violette dit :

    Anna : Tu écris ça comment le wesh ?

    Colombe Linotte : On ne mange pas de surgelés chez nous, seulement des sanwdwichs.

    Carmodimarjo : Ca calme ta dernière phrase. C’est clair que tu dois voir et entendre des trucs pas très nets parfois.

  28. Babillages dit :

    Dans le morne open space, je viens d’avoir une érection, euh un rictus. J’ai rigolé. Cimer ! (euh, merci, pardon).

  29. Ingrid | Mémorables oublis dit :

    Rares sont les fois où j’ai usé de vulgarité lors de mon enfance. Et forcément, le peu de fois où s’est arrivé, j’étais à côté de la plaque niveau définition/thème de la dispute…

  30. no&mie dit :

    J’avoue humblement que j’utilise le mot « vénère » plus que de raison, mais comme j’ai un petit coté « bourgeoise sur le retour » en général ça passe, ça fait décalé.
    C’est sûr que dans la bouche de mon rejeton de 4 ans qui a une certaine prédilection pour les jogging et les marcels, c’est totalement proscrit! (y s’en prend une, direct)

  31. marianne b. dit :

    Je viens littéralement d’exploser de rire (produisant par là même le plus bel effet en matière de dispersion cookiesienne, berk) en lisant cette formule ensevelie dans ma mémoire : « pédé sexuel » ! Tout un monde qui revient à moi ! Je crois qu’en CM1, on ajoutait le geste à la parole en levant fièrement et agressivement l’index en guise de doigt d’honneur…

    Mes collègues se demandent ce qui me prend, en pleine période de déclaration ISF (assez peu follichonne, il faut bien le dire), sauf celui qui est pile en face de moi… lui il veut me faire du mal, rapport à la projection de miettes… En même temps, elles sont pas radioactives mes miettes !!

    Merci pour ces billets résolument drôles, fins et si bien écrit, sans déconner, c’est tellement rare, j’ai l’impression que ça nettoie mes yeux de lire de la bonne prose, sans fautes…

    Bonne continuation, des bisettes

  32. Clem dit :

    Pédé sexuel Pédé sexuel Pédé sexuel Pédé sexuel Pédé sexuel Pédé sexuel Pédé sexuel Pédé sexuel Pédé sexuel Pédé sexuel Pédé sexuel Pédé sexuel Pédé sexuel Pédé sexuel Pédé sexuel Pédé sexuel Pédé sexuel Pédé sexuel Pédé sexuel Pédé sexuel Pédé sexuel !!!!!!!!!!!!!!!!

  33. Clem dit :

    (ça faisait tellement longtemps, c’en est jouissif !)

  34. lilidaisy dit :

    Non mais c’est quoi cette tof ? Ta fille était tellement vénère après que tu l’aies grondée qu’elle a tout pété chez toi ?

  35. e-zabel dit :

    je prends peur ici aussi, j’ai le droit à du « ba quoi » toutes les 5 secondes et demi, et elle n’a pas encore fait le mur de la maternelle vers la cour du primaire !

  36. pauline dit :

    Salut !
    premier commentaire (j’ai jamais osé, mais là, je sens que je suis dans le thème !) Juste pour participer au débat, un de mes élèves, 8 ans (bon, ok, il a redoublé, donc c’est quasi un grand à côté des autres) a ramené un livre pour lire dans la cour. Jusque là, j’encourage plutôt ce genre d’initiative rare, sauf qu’en y regardant à deux fois, j’ai du confisquer le livre… C’était « L’orgasme sans tabou ». Plus rien ne m’étonne, donc.

  37. Graldine dit :

    Je suis instit et je peux te dire que certaines CM2 ont leurs règles et utilisent des tampons (et sans avoir redoublé une classe)!!! Hallucinant, non??

  38. Carmodimarjo dit :

    Dans le genre de Graldine, j’ai connu une élève de ce1 (et l’âge qui va avec) avec déjà des poils aux aisselles (et l’odeur qui va avec)…

  39. Solexine dit :

    C’est sûr, va falloir que tu lui serres un peu la vis à Cyclamen, parce que, méfies toi, si ça se trouve, elle va lire La Page à Brian sur Fesses-Bouc, en loucedé quand tout le monde dort… et là, comment dire, on né pas randu non plu niveau ortaugraffe… mais bon, t’inquiètes, j’suis sûre qu’elle héritera de ton humour au moins…wesh !!

  40. Faustinette dit :

    ohlalalaaaaa !!! Pédé sexuel mais c’est clair !!! J’avais oublié, trop bon!
    Je raffole de ton post (que j’ai même fait lire à mon homme qui se demandait pourquoi je me gaussais autant), mais je me suis aussi régalée des commentaires.

  41. Katelig dit :

    Moi en ce moment, dans les cours de récré que je fréquente, ce qui est à la mode c’est « Stave » (à prononcer steïve).
    Non, je ne sais pas ce que ça veut dire ni dans quel contexte l’utiliser (c’est pas SUPER sympa à ce que j’ai compris quand même) et j’étais fort marrie quand on m’a demandé « Madame,ça veut dire quoi en anglais Steïve? »
    Du coup si Cycla pouvait me mettre à jour…

  42. thelittleworldoffashion dit :

    Wesh je suis d’accord avec les insultes qui voulaient rien dire mais qu’on assumait sans se poser de questions, moi je me souviens plus ce que c’était…c’est l’âge çà. Tu m’as fais rema, euh marré quoi!! (hihi)

  43. ... dit :

    Ouaich ma geule !!! Bien ou bien ??? Moi tranquille.
    Bisous et cordialement too !

  44. ... dit :

    Ouaich ma gueule !!! Bien ou bien ??? Moi tranquille.
    Bisous et cordialement too !

  45. ... dit :

    Fuck. 2 fois.

  46. Violette dit :

    Ah ah ! Merci aux maîtresses pour leurs témoignages ! Ca me fait toujours plaisir (et en même temps je suis surprise) d’être lue par l’Education Nationale.
    Et marianne, bon courage pour l’ISF ! Si tu veux je te sors un « prout » pour te faire oublier ?

  47. marianne b. dit :

    j’ai encore pouffé (pardon) alors que c’est nul (pardon)… ça se soigne ?
    Merci, merci pour les encouragements.. J’y mets des paillettes – sur les déclarations des clients- c’est plus joli et moins rébarbatif !
    Trèèèèèès bonne journée à toi et à toutes !

  48. Mei dit :

    Alors moi je m’interroge beaucoup sur la réflexion que tu as faite à Cyclamen après qu’elle ait prononcé le mot wesh… J’ai du mal à entendre les raisons pour lesquelles on qualifie à tort ce langage de « racaille ».
    Je suis d’origine maghrébine et pour moi le mot wesh n’a pas une connotation particulière…. s’entend. Wesh ça vient tout simplement de l’expression « wesh rack, labès?  » qui veut dire en gros  » Salut quoi de neuf » ou encore  » Salut, ça va ? » ( c’est pas comme si elle avait traité quiconque de pédé sexuel ce qui est autrement plus trivial right?^_^) …
    C’est environ le C/C du  » Hey what’s up »…. Mais bien sûr là ca fait beaucoup moins racaille… Du coup ça me rend triste chaque fois que j’entends ce type de réflexion parce que ça m’interroge sur ce que ça vise. En aucun cas il y a mauvaise fréquentation voyons :)

    Violette :) réjouis toi… Cyclamen apprend une nouvelle langue. En plus de l’anglais à présent elle connait quelques mots en rebeu ( mdr).

    Bonne journée à tous sous les tropiques parisiennes.

  49. Violette dit :

    Mei : En vrai, je ne lui ai pas dit « ça fait racaille ». Il arrive parfois, souvent, que je déguise un peu la réalité pour les besoins narratifs. Mais je comprends que tu sois touchée par ce que tu lis, que ce soit romancé ou non.
    En tous cas, merci pour l’explication !

  50. Mei dit :

    YEAH :) j’espère que ça pourra servir à d’autres cette petite traduction :) Plus personne ici ne pourra dire qu’il ne sait pas.

    Sois belle et parle. Un bloug avec de la culture in « it »

  51. Clem dit :

    … Pédé sexuel !

  52. Clem dit :

    (Vis ma vie de spammeuse)

  53. Léa - What the L dit :

    hier le fils de ma voisine traite son frère de bébé cadum, et après il vient me voir en disant « en fait ça veut dire quoi cadum ? » charmant petit ignare.

  54. Franck | Papa Blogueur dit :

    Mais déjà à 6 ans ça commence les « mots de l’école ».
    Fauta absolument surveiller notre propre langage, au moindre pet de travers, grand-mini-moi répéte à fond la caisse tout en riant, petit-mini-moi fait de même sans rien comprendre que ça amuse le grand… mais pas nous !

Répondre à Jadrine